Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Alexandre Delaigue

De Wikiberal
Alexandre Delaigue
Économiste, blogueur

Dates ? -
Alexandre Delaigue.jpg
Tendance Libéral classique
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Alexandre Delaigue

Alexandre Delaigue est un économiste français, ancien élève de l'École normale supérieure de Cachan, agrégé d'économie et de gestion, professeur à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr et professeur d'économie à l’université Lille 1.

Bibliographie

  • Sexe, drogue... et économie: Pas de sujet tabou pour les économistes, Alexandre Delaigue et Stéphane Ménia, éd. Pearson, 2013
  • Nos phobies économiques, Alexandre Delaigue et Stéphane Ménia, éd. Pearson, 2010

Citations

  • La vraie question pour la croissance future n'est pas celle de l'épuisement des ressources utilisées aujourd'hui ; c'est la faillite de l'imagination de sociétés tellement nombrilistes qu'elles n'imaginent pas que l'avenir puisse être autrement que le présent. C'est cette faillite de l'imagination sous la pression du managérialisme. Il est tout à fait possible que cela conduise à la fin de la croissance ; mais si cela arrive, nous ne pourrons que nous le reprocher, plutôt que de croire que c'est la conséquence inéluctable d'un mode de vie insoutenable.
  • Tout impôt mis en place à un moment donné deviendra tôt ou tard un nid à complexité dans laquelle s'engouffreront les avocats fiscalistes et dont bénéficieront les plus riches ou les plus malins.
  • Comme le montre l’analyse économique avec constance depuis plus de deux siècles, l’ouverture aux échanges a pour un pays le même impact que le progrès technique. Le pays se spécialise dans ce dans quoi il est le plus efficace, ce qui élève la productivité, c’est ce qu’on appelle les avantages comparatifs ; l’ouverture, par ailleurs, en élevant la concurrence, en donnant accès aux technologies importées, en confrontant les entreprises nationales au marché mondial, joue le rôle d’accélérateur de croissance. Comme le progrès technologique, cela a des effets négatifs ; de la même façon que les maréchaux-ferrants ont dû fermer boutique avec le développement de l’automobile, l’ouverture détruit l’emploi dans les secteurs peu productifs soumis à la concurrence étrangère. S’il en résulte un avantage pour l’économie nationale dans son ensemble, c’est une piètre consolation pour ceux qui perdent leur emploi au passage.

Liens externes