Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Baisse tendancielle du taux de profit

De Wikiberal
Evolution du taux de profit aux États-Unis depuis 1870

La baisse tendancielle du taux de profit est un concept central du marxisme, qui affirme que le taux de profit dans une économie capitaliste est condamné à chuter tendanciellement, en raison de l'augmentation de l'intensité capitalistique au détriment du travail.

Ce concept n'a jamais été vérifié empiriquement ; les travaux de Nicholas Kaldor par exemple ont souligné que le taux de profit était resté stable sur la longue durée (XIXe et XXe siècle)[1]. En particulier, Marx a mal appréhendé le rôle du progrès technique. Les gains de productivité n'ont pas bénéficié qu'aux « capitalistes » mais principalement aux salariés, ce qui a permis une augmentation de la consommation. En outre, le développement de classes moyennes importantes, recevant des revenus et de leur travail et de leur capital, vient invalider les fondements même de la théorie marxiste de la baisse tendancielle du taux de profit.

Fondé sur des prémisses fausses (tout comme la théorie de la plus-value), ce concept central de l'idéologie marxiste a été abandonnée par de nombreux marxiens[2].

Réfutation formelle

Comme l'explique l'économiste Philippe Simonnot, la réfutation formelle de la baisse tendancielle du taux de profit est aisée :

« Soit V le "capital variable" correspondant aux salaires et C le capital constant correspondant aux machines, outils, bâtiments, terre, etc. Soit encore pl, la plus-value tirée par le patron du travail des salariés. On définit E, le taux d'exploitation par l'équation E = pl/V, et P, le taux de profit par l'équation P = pl/(C + V). La composition "organique" du capital de l'entreprise considérée est définie par l'équation K = (C + V)/V.
A l'aide de ces différentes équations, on peut exprimer le taux de profit (P) en fonction de la composition organique du capital (K) et du taux d'exploitation (E). En effet, pl = V.E ; P = V.E/(C + V) ; donc P = E/K.
Or, dans les conditions de concurrence parfaite qui est le cadre de référence de Marx, le taux d'exploitation (E) et le taux de profit (P) sont les mêmes dans toutes les branches de production quelle que soit la composition organique du capital. Or la dernière équation montre que si la composition organique du capital (K) varie de branche à branche ou d'entreprise à entreprise, le taux d'exploitation étant donné et partout le même, le taux de profit (P) varie de branche en branche ou d'entreprise à entreprise. Ce qui est impossible. »

Notes et références

Voir aussi

B0.jpg Discussions sur le forum
Baisse Tendancielle Du Taux De Profit (for)
Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.