Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Edward Snowden

De Wikiberal
Edward Snowden
'

Dates
Edward-Snowden.jpg
Tendance libertarien
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation Même si vous ne faites rien de mal, vous êtes surveillé et enregistré... Cela en vient au point où vous n'avez pas besoin de faire quelque chose de mal, il vous suffit d'être soupçonné par quelqu'un, même suite à un appel erroné, et alors le système leur permet de remonter dans le temps et d'examiner chacune de vos décisions, chaque ami avec lequel vous avez discuté de quelque chose, et de vous attaquer sur cette base, pour couvrir de suspicion une vie innocente et transformer n'importe qui en malfaiteur.
inter lib.org sur Edward Snowden

Edward Joseph Snowden, né le 21 juin 1983, est un lanceur d'alerte américain, d'inspiration libertarienne.

Les commentateurs présument des sympathies libertariennes de Snowden en se fondant sur les chèques de soutien à son nom en faveur de Ron Paul, à l'occasion de la présidentielle de 2012. La presse le présente aussi comme un "geek libertarien". Ses messages sur Twitter confirment l'épithète de "libertarien".

Révélations

Informaticien travaillant à la CIA et à la NSA, Edward Snowden dévoile en 2013 un système d'« espionnage sur Internet » conduit par les autorités américaines (système d'écoute sur Internet PRISM), qui permettrait au FBI et à la NSA de surveiller les internautes via des portes d'entrée cachées dans les logiciels fabriqués par les principales entreprises informatiques américaines, et un accès aux serveurs de neuf d'entre elles, dont Microsoft, Yahoo!, Google et Facebook.

En juillet 2013, la presse, en se basant sur les informations transmises par Edward Snowden, révèle l'existence de XKeyscore, programme de surveillance de masse créé par la NSA américaine, permettant une « collecte quasi-systématique des activités de tout utilisateur sur Internet », grâce à plus de 700 serveurs localisés dans plusieurs dizaines de pays.

Citations

  • Prétendre que votre droit à une sphère privée n'est pas important parce que vous n'avez rien à cacher, n'est rien d'autre que de dire que la liberté d'expression n'est pas essentielle, car vous n'avez rien à dire.
  • Je ne peux pas, en conscience, laisser le gouvernement américain détruire la protection de la vie privée, la liberté sur Internet et les libertés de base dans le monde avec la machine de surveillance qu'il est en train de construire. (...) J'ai vraiment été déçu par ce que le gouvernement était capable de faire. J'ai réalisé que j'appartenais à une organisation qui faisait bien plus de mal que de bien.
  • Les gens partout dans le monde comprennent maintenant à quel point les choses ont dégénéré – et ils en parlent. Ils ont le pouvoir de décider par eux-mêmes s’ils veulent sacrifier leur vie privée au profit d’un État qui espionne ses citoyens.
  • La grande crainte que j'ai quant au résultat de ces divulgations en Amérique, c'est que rien ne change. Les gens verront dans les médias toutes ces informations, ils connaîtront les mesures que le gouvernement prend pour se donner unilatéralement un plus grand pouvoir de contrôle sur la société américaine et sur le monde. Mais ils ne seront pas prêts à prendre les risques nécessaires pour se lever et se battre pour changer les choses, pour forcer leurs représentants à prendre réellement position et les soutenir dans leurs intérêts. Et dans les prochains mois, les années à venir, cela ne va qu'empirer. Jusqu'à ce que finalement il y ait un moment où les politiques changent, parce que la seule chose qui limite les activités de l’État-surveillant c'est la politique. Ils diront que... en raison de la crise, des dangers auxquels nous sommes confrontés dans le monde, d'une menace nouvelle et imprévue, il nous faut plus d'autorité, plus de puissance, et il n'y aura rien que les gens puissent faire à ce moment-là pour s'y opposer. Et ce sera la tyrannie, clé en main.
  • Être désigné comme un traître par Dick Cheney est le plus grand honneur qu'on puisse faire à un Américain.
  • Au bout du compte, l'administration Obama ne craint pas les lanceurs d'alerte comme moi, ou Bradley Manning ou Thomas Drake. Nous sommes apatrides, en prison, ou impuissants. Non, l'administration Obama a peur de vous. Elle a peur d'un public informé et en colère, qui exigerait le gouvernement constitutionnel qu'on lui a promis - et comme il devrait l'être.
  • Il y a un peu plus d’un mois, j’avais une famille, une maison au paradis et je vivais dans un très grand confort. J’avais aussi la capacité, sans aucun mandat, de chercher, de saisir et de lire toutes vos communications. Celles de n’importe qui, n’importe quand. J'avais le pouvoir de changer le sort des personnes. C’était aussi une grave violation de la loi. Les 4e et 5e amendements de la Constitution de mon pays, l’article 12 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen ainsi que de nombreux accords et traités interdisent un tel système de surveillance massive et omniprésente. Mais bien que la Constitution Américaine qualifie ces programmes d’illégaux, mon gouvernement explique qu’un jugement d’un tribunal secret, que personne ne peut voir, a légitimé ces pratiques illégales. Ce jugement corrompt purement et simplement la notion fondamentale de Justice, notion selon laquelle pour réellement exister la Justice doit être appliquée dans les faits. L’immoral ne peut être rendu moral par une loi secrète.
  • Le seul terme de "secret" est répugnant dans une société libre et ouverte.
  • Manning et moi n'avons ni lésé ni trahi l'Amérique. Nous avons dévoilé le gangstérisme gouvernemental. Et les gangsters se sont vengés.
  • Nous devrions avoir de la reconnaissance pour les personnes telles que Edward Snowden et [le journaliste d'investigation] Glenn Greenwald, qui voient leur propre gouvernement agir injustement et le dénoncent, malgré le risque. Ils rendent un grand service au peuple américain en révélant ce que notre gouvernement fait en secret. (Ron Paul, 11/06/2013)
  • Snowden est bien plus proche de la Constitution que les clowns que nous avons [à Washington], qui disent "qu'il revienne ici et témoigne devant nous, ce n'est qu'ainsi qu'il sera un lanceur d'alerte officiel". (Ron Paul, 21/01/2014)
  • Edward Snowden a sacrifié sa vie, sa citoyenneté et sa liberté en révélant la portée inquiétante du programme d’espionnage mondial de la NSA. Grâce aux actions courageuses d’un homme, les Américains savent de quelle manière scandaleuse leur gouvernement les espionne. (Ron Paul, 2014)
  • Snowden a suivi l’exemple de John Galt (héros de La Grève). Plutôt que d’arrêter le moteur du monde, il chercha à couper le moteur de l’Etat qu’il aidait à construire. Pourquoi ? Parce que c’était la chose à faire, parce que c’était juste. (Jeffrey Tucker)

Liens externes

Kurt.jpg Accédez d'un seul coup d’œil à toute la série des articles de Wikibéral concernant les célébrités libérales, libertariennes et assimilées.

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.