Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Harry Browne

De Wikiberal
Harry Browne
homme politique

Dates 1933-2006
Harry-browne.jpg
Tendance libertarien
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Harry Browne

Harry Browne, né le 17 juin 1933 à New York et mort le 1er mars 2006 à Franklin (Tennessee) est un écrivain et homme politique libertarien américain. Il s'est présenté aux élections présidentielles en tant que candidat du parti libertarien en 1996 et 2000, réalisant alors le meilleur score jamais obtenu par ce parti politique.

Présentation

Après l'obtention de son diplôme d'études secondaires, Harry Browne s'enrôle dans l'armée des États-Unis, où il a servi pendant cinq ans. Il s'est fait connaître en 1970 avec son premier livre, Comment vous pouvez profiter de la dévaluation à venir. Ce livre prévoyait correctement la dévaluation du dollar et l'inflation. Harry Browne, dans son second livre, en 1973, Comment je trouve la liberté dans un monde non libre, était axé vers une analyse de la maximisation de la liberté personnelle. Ce livre est devenu un classique pour certains libertariens. Dans son troisième livre, Vous pouvez profiter d'une crise monétaire, fut un best-seller et cité comme référence dans la liste des livres à lire du New York Times. Harry Browne a continué à écrire des livres et des articles sur l'investissement à la fin des années 1990. En tout, il a écrit 13 livres avec un total de ventes de 2 millions d'exemplaires. Harry Browne fut un contributeur sur LewRockwell.com, Antiwar.com et le World Net Daily.

Harry Browne fut candidat aux élections présidentielles des États-Unis pour le parti libertarien en 1996 et 2000. Il a obtenu 485.798 voix, soit 0,5% de l'électorat en 1996 et 384.516 voix, soit 0,4% des voix en 2000. Après les élections de 2000, Harry Browne a continué à travailler pour augmenter la popularité des libertariens. Ses objectifs furent de réduire la taille et la portée du gouvernement jusqu'à sa mort.

Le portefeuille permanent

Dans les années 1970, Harry Browne recommandait le "Portefeuille permanent" à ses clients. À l'époque, Harry Browne était rédacteur en chef d'un bulletin d'investissement appelé "Rapports spéciaux de Harry Browne" ("Harry Browne’s Special Reports").

L'idée du portefeuille permanent est d'investir dans un panier de catégories d'actifs, dont chacune a une faible corrélation avec les autres. En conséquence, lorsque l'une des classes d'actifs se comporte mal, il y a toujours une bonne chance que les autres tirent leur épingle du jeu, si ce n'est d'accroître sa valeur. Le portefeuille qui en résulte fournit un rendement décent, sans pour autant, être spectaculaire, avec une volatilité relativement faible au cours du temps.

Le panier que Harry Browne recommandait était réparti entre les actions, les obligations à long terme du Trésor, l'or et les bons du Trésor. Dans son livre, en 1987, il indiquait qu'au cours des 17 années précédentes, depuis 1970, son portefeuille avait apporté un rendement annuel de 12,0% en moyenne. Comme il le mentionnait, "le gain est remarquable si l'on considère que le portefeuille n'exige pratiquement aucune attention de la part de son propriétaire, ni n'exige de tenter de deviner l'avenir. Aucune décision spéculative n'a été faite, ni ne fut nécessaire".

L'approche du portefeuille permanent, dans les décennies qui ont suivi, a continué à fonctionner comme prévu. En fait, le fonds du "Portefeuille permanent" a fait mieux au cours des 15 dernières années que les résultats de 74% des gourous du placement financier.

Les dépressions ne sont pas inévitables

Dans son livre, "Comment bénéficier d'une future dévaluation", Harry Browne avance le point de vue que les dépressions ne sont pas inévitables, loin de là. Il affirme qu'elles sont l'effet direct de certaines causes économiques. Si les causes ne se produisent pas, alors la dépression ne se produira pas. Dans les premiers chapitres, l'auteur donne un aperçu de la surprenante manipulation de la masse monétaire par le gouvernement. Cela provoque des ravages avec des calculs micro-économiques faussés des particuliers, des familles et des entreprises.

Annexes

Publications

  • 1970, "How You Can Profit from the Coming Devaluation", Arlington House, ISBN 978-0-87000-073-7
    • Nouvelle édition en 1974, How You Can Profit from the Coming Devaluation, New York: Macmillan
  • 1973,
    • a. "How I Found Freedom in an Unfree World: A Handbook for Personal Liberty"
      • Nouvelle édition en 1974, New York: Avon Books
    • b. "Harry Browne replies", The Libertarian Forum, June, Vol 5, n°6, p5
  • 1974, "You Can Profit from a Monetary Crisis", Macmillan Publishing Co, ISBN 978-0-02-517460-3
  • 1976, "Complete Guide to Swiss Bank Accounts", McGraw-Hill, ISBN 978-0-07-008483-4
  • 1978, "New Profits from the Monetary Crisis", Morrow, ISBN 978-0-688-03373-6
  • 1981, avec Terry Coxon, "Inflation-Proofing Your Investments: A Permanent Program That Will Protect You Against Inflation and Depression", New York: William Morrow & Co, ISBN 978-0-688-03576-1
  • 1987, "Why the Best-Laid Investment Plans Usually Go Wrong & How You Can Find Safety and Profit in an Uncertain World", William Morrow & Co., ISBN 978-0-688-05995-8
  • 1989, "The Economic Time Bomb: How You Can Profit from the Emerging Crises", St. Martin's Press, ISBN 978-0-312-02581-6
  • 1995, "Why Government Doesn’t Work", St. Martin's Press
  • 1999, "Fail-Safe Investing: Lifelong Financial Security in 30 Minutes", St. Martin's Press, ISBN 978-0-312-24703-4
  • 2000, "The Great Libertarian Offer"
  • 2001, "Lifelong Financial Security in 30 Minutes", St. Martin's Griffin, New York
  • 2004, "Liberty A to Z"

Littérature secondaire

Liens externes

Citations

  • Le gouvernement excelle dans une chose : vous casser les jambes et vous tendre une béquille en vous disant : "vous voyez, sans le gouvernement vous ne pourriez pas marcher".
  • Je suis le seul candidat qui se présente dans le seul but de diminuer la taille de l’État. Je suis le seul candidat qui ne prétend pas savoir à quels organismes d'assistance votre argent devrait aller, ni quel part de votre revenu appartient aux hommes politiques. (Do You Want Smaller Government?)
  • Les politiciens de gauche vous enlèvent votre liberté au nom des enfants et du combat contre la pauvreté, tandis que les politiciens de droite le font au nom de valeurs familiales et du combat contre les drogues. Dans tous les cas, le gouvernement croît et votre liberté s'affaiblit.
  • Si l’État s'était emparé de l'industrie automobile en 1920, aujourd'hui nous conduirions tous des modèles T, en disant "Sans l’État nous n'aurions pas d'automobiles du tout" !
3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.