Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Institut Montaigne

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
InstitutMontaigne.jpg

L'Institut Montaigne est un think-tank libéral classique français, d'obédience très modérée, fondé et présidé par Claude Bébéar et dirigé par Philippe Manière. C'est un laboratoire d’idées indépendant qui a été créé en 2000 et qui est dépourvu de toutes attaches partisanes. Ses financements, exclusivement privés, sont très diversifiés, aucune contribution n’excédant 2,5 % du budget. Il réunit des chefs d’entreprise, des hauts fonctionnaires, des universitaires et des représentants de la société civile issus des horizons et des expériences les plus divers. Ses deux objectifs principaux sont les suivants :

Influencer utilement le débat public en apportant des idées pragmatiques et originales

Le débat public étant souvent le monopole des partis politiques et de l'administration, l'Institut veut donner la parole à des acteurs de la société civile venus de divers horizons et qui cherchent à s'affranchir des schémas de pensée préexistants. Ils formulent leurs propositions en toute indépendance en s'appuyant sur leur recherche personnelle, mais aussi en s'inspirant d'exemples étrangers pertinents.

Aider à la définition des politiques publiques dans le but d'améliorer l'environnement économique et social français

En aval de la phase de recherche, l'Institut fait une promotion active des résultats des travaux en cherchant à faire endosser par les décideurs publics les prescriptions opérationnelles sur lesquelles se concluent toutes les publications. L'Institut entretient à cette fin des relations régulières avec les pouvoirs publics (gouvernement, parlement…) quelle que soit la couleur politique de l'équipe en place.

Ce positionnement est résumé dans la devise de l'Institut : « Réfléchir, proposer, influencer ».

Liens externes

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.