Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Jean-Nicolas Guérineau de Saint-Péravy

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

Jean-Nicolas Guérineau de Saint-Péravy (Joinville, 1732 - Liège, 1789) est un écrivain et économiste physiocrate français d'importance mineure.

Né dans une famille de la noblesse de robe, il rejoignit le mouvement physiocratique en 1763. Il était membre de la société royale d'agriculture d'Orléans, où il résidait. C'est par cet intermédiaire qu'il rencontra Mirabeau et les physiocrates.

Il s'investit essentiellement dans la rédaction d'articles économiques dans des journaux comme la Gazette du commerce, fondée en 1763, ou le Journal de l'agriculture et du commerce de du Pont de Nemours entre 1764 et 1774.

Il remporta un concours organisé par la société royale d'agriculture de Limoges sur la fiscalité indirecte. Dans la lignée des idées physiocrates, idées erronées en la matière, il estime que toute la fiscalité doit reposer sur la taxation de la terre puisque c'est la seule source de richesses.

Turgot, alors intendant du Limousin, avait financé le prix et, trouvant son texte insatisfaisant, écrivit en réponse une Observations sur le mémoire de M. de Saint-Péravy en faveur de l'impôt indirect qui reste comme la première et des plus brillantes formulations de la loi des rendements décroissants.

Principales œuvres

  • 1763, L’Optique, ou le Chinois à Memphis, essais traduits de l’égyptien
    • faussement attribué à Voltaire, ce roman est une variation sur le genre du voyageur jugeant la société française
  • 1763, Traité de la culture de différentes fleurs
  • 1768, Mémoires sur les effets de l'impôt indirect, sur les revenus des propriétaires de biens fonds, qui a remporté le prix proposé parla société royale d'agriculture de Limoges en 1767

Bibliographie

Voir aussi


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.


6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.