Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Parti whig (Etats-Unis)

De Wikiberal

Le Parti whig est le parti d’opposition au parti démocrate jacksonien des années 1830 aux années 1850. Il n’est pas choisi en référence directe au parti britannique mais plutôt au terme utilisé par les « patriotes » de la Révolution américaine.

L'ascension du parti

Le parti est fondé durant l’hiver 1833-1834 par des membres de l’ancien parti républicain (Henry Clay, John Quincy Adams) et des sudistes défenseurs des droits des Etats. S’il hérite des bastions électoraux traditionnels des fédéralistes, il et formé par l’alliance des jeffersoniens désillusionnés comme Clay et des sudistes hostiles à Andrew Jackson. Partisans de la suprématie du Congrès, ils choisissent leur nom pour marquer leur hostilité au « Roi Andrew ». Ils tiennent une première convention nationale en 1839 et réussissent à se mettre d’accord sur le nom d’un candidat aux élections de 1840 et font élire le général William Henry Harrison contre le président sortant Martin Van Buren. La disparition rapide du nouveau président place à la Maison Blanche son vice-président Tyler, un planteur virginien, défenseur du droit absolu des Etats qui est exclu du parti dès 1841.

Le programme whig

Favorable à une intervention de l’Etat dans l’économie, ils sont partisans du protectionnisme pour favoriser le développement d’une industrie nationale et de constructions de routes et de canaux financés par la vente des terrains publics. Sensibles à la question de l’éducation, ils favorisent la création d’écoles et d’universités. Le parti whig se présente comme le parti de la modernisation en opposition aux démocrates réactionnaires, de l’intérêt national contre les intérêts particuliers.

Sous l’influence du piétisme protestant, ils tiennent un discours moraliste et appellent à la prohibition de l’alcool.

A la différence des démocrates, très disciplinés, les whigs sont divisés en factions, ce qui limite leur influence au niveau national. Mais ils bénéficient d’un large réseau de journaux favorables à leurs thèses : ainsi l’éditeur de presse Horace Greeley et son New York Tribune. Soutenus par les états industriels du Nord est, ils ne parviennent pas à s’imposer dans les nouveaux Etats de l’Ouest ni parmi les nouveaux immigrants allemands ou irlandais.

Le déclin du parti

Opposés à la guerre avec le Mexique et divisés sur la question de l’esclavage, ils finissent par se rallier à la candidature de Zachary Taylor. La mort du président permet le vote du Compromis de 1850 qui ne satisfait ni les esclavagistes ni les anti-esclavagistes. Les élections présidentielles de 1852 sont un échec cuisant et à partir de 1854, les whigs hostiles à l’esclavage, tel Abraham Lincoln, rejoignent le nouveau parti républicain tandis qu’au sud les whigs forment l’American Party. Le parti disparaît après 1856.

Liens internes

Liens externes

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.