Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Whigs

De Wikiberal

Le parti whigs rassembla au XVIIe siècle en Angleterre, les défenseurs des droits des Communes, hostiles aux empiétements de la Couronne et liés aux intérêts commerciaux et financiers, par opposition au parti tory, qui défendait la « prérogative » royale, les privilèges de l'Eglise anglicane et soutenait les intérêts de la noblesse et des propriétaires terriens.

Searchtool-80%.png Article détaillé : Whigs (Royaume-Uni).

En Angleterre, les whigs firent alliance avec quelques tories sécessionnistes et les radicaux, pour former officiellement, en 1859, le parti libéral

Aux USA, les whigs furent ces patriotes (ou rebelles), qui fondèrent la nation américaine; de 1832 à 1856, un Parti whig américain s'opposa au l'extension du pouvoir de la présidence du pays.

Doctrine

La doctrine des anciens Whigs se caractérise par la haine du pouvoir arbitraire, et l'empêchement de l'action discrétionnaire de l'Etat est resté le guide de leur pratique politique.
Le thème de base autour duquel le whiggisme a été identifié et formalisé date de 1610 :

« Il n'y a rien que nous estimions plus précieux que d'être guidés et gouvernés selon un règne de la loi certain, et non pas une forme arbitraire de gouvernement, en opposition avec les lois générales reçues » "La Pétition de Grievance, 1610"

Selon John Locke, les Whigs se battaient pour « la liberté d'avoir une règle de vie sûre, commune à tous les membres de la société ; pour la liberté de suivre sa propre volonté en toutes choses que les règles n'interdisent pas ; et pour ne pas être le sujet de la volonté arbitraire, inconstante, incertaine, de quelqu'un d'autre. Quiconque a le pouvoir législatif ou suprême d'une communauté doit être lié par des règles établies, promulguées et connues de toutes et tous, et non par des décrets improvisés [...] Même le législateur n'a pas de pouvoir arbitraire absolu, mais doit rendre la justice, tandis que le pouvoir exécutif ne doit pas avoir d'autre pouvoir que celui d'exécuter la loi. [...] Le but ultime est de limiter le pouvoir et de modérer la domination de chaque membre de la société » . On y reconnaîtra le règne de la loi.

La liberté, au sens whig, a un sens précis : c'est l'absence de coercition, qu'elle émane de la Couronne, du Parlement, ou du peuple. Une telle liberté ne peut être assurée, selon les Whigs, que par un strict respect du règne de la loi, c'est-à-dire de « quelque chose de permanent, uniforme et universel et non un ordre soudain et provisoire d'un supérieur ou concernant une personne particulière », qui diffère de la conception "française" de la liberté entendue comme liberté de participation à la détermination des lois et des politiques (opposition brillamment synthétisée par Benjamin Constant dans De la Liberté des Anciens comparée à celle des Modernes - 1819). Cette conception n'a pas plus de lien avec la "liberté intérieure" ou une conception de la liberté comme pouvoir d'agir.

Personnalités

Angleterre : Edmund Burke, Charles James Fox, William Gladstone, Charles Grey ;
USA : James Madison (le « Père de la Constitution » Américaine), Alexander Hamilton, Benjamin Franklin, John Hancock, John Adams, Thomas Jefferson, Richard Henry Lee, John Dickinson, George Washington (tous les pères fondateurs)

Au XXème siècle, le dernier grand penseur à se réclamer du whiggisme fut Friedrich Hayek:

« Le nom mourut dans le pays où il était né, en partie parce que, pour un temps, les principes qu'il évoquait ne furent plus propres à un parti déterminé, et en partie parce que les hommes qui le revendiquaient furent infidèles aux principes qu'il était censé désigner. Les partis whigs du XIXe siècle aussi bien en Angleterre qu'aux Etats-Unis achevèrent le processus de discrédit. Il n'en reste pas moins vrai que, puisque le libéralisme n'a pris la place du Whiggisme qu'après que ce dernier eut absorbé le rationalisme rudimentaire et militant de la Révolution française, et puisque notre tâche doit être de libérer la tradition libérale des influences hyperrationalistes, nationalistes, et socialistes qui l'ont envahie, Whiggisme serait historiquement le terme correct pour désigner les idées auxquelles je crois. Plus j'en apprends concernant l'histoire des idées, plus je pense que je suis simplement et essentiellement un « Old Whig » impénitent. (Hayek, « Pourquoi je ne suis pas un conservateur »)

Citations

  • "Whiggisme" serait historiquement le terme correct pour désigner les idées auxquelles je crois. Plus j'en apprends concernant l'histoire des idées, plus je pense que je suis simplement et essentiellement un « Old Whig » impénitent. (...) Whiggisme fut le nom de l'unique ensemble d'idéaux qui se soit opposé de façon cohérente à tout pouvoir arbitraire. (Friedrich Hayek)

Ressources

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.