Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Raison d'État

De Wikiberal

La raison d’État est un concept de philosophie politique qui apparut en Italie au XVIe siècle avec notamment les écrits de Giovanni Botero (1544-1617) et Nicolas Machiavel (1469-1527). Giovanni Botero est le premier auteur d’un traité de la raison d’État, Della ragione di Stato, qui a suscité une abondante littérature politique centrée sur la notion de raison d’État. « L'État est une ferme domination sur les peuples ; et raison d’État est la connaissance des moyens propres à fonder, conserver et agrandir une telle domination et seigneurie ».

En son sens actuel, lorsque l'État décide que les règles qu'il a édictées ne lui plaisent plus mais qu'il ne peut (pas le temps, anticonstitutionnel, etc.) ou ne veut (électoralement peu porteur, etc.) les modifier, il invoque la raison d'État. Il prendra la peine d'agiter un épouvantail ou l'autre (guerre, terrorisme, sûreté nationale, blanchiment, etc.) afin de dorer la pilule à la population.

Le plus souvent présentée comme une considération d'intérêt public, la raison d'État n'en est pas moins une violation du droit promulgué par l'État, une mesure totalement illibérale.

Illustrations

  • selon la vision de Machiavel, la politique n'a que faire de l'éthique : agir moralement, en politique, pourrait conduire à des effets néfastes ; la raison d'Etat désigne la séparation entre la sphère morale et la sphère politique ;
  • de 1793 à 1794, le Comité de salut public fut le principal instrument du gouvernement révolutionnaire pendant la Terreur. Il instaure un "despotisme de la liberté" au nom de la raison d'État.
  • l'Affaire Dreyfus illustre l'opposition entre la raison d'État et la justice, l'arbitraire de l'État posé comme idéal supérieur et le respect des droits de la défense ;
  • l'Article 16 de la Constitution de la Cinquième République française laisse à la discrétion du Président de la République la décision de mettre en œuvre des pouvoirs exceptionnels, en cas de "circonstances exceptionnelles" (circonstances rendant légaux des actes normalement illégaux) ;
  • le thème de la raison d'État opposée à la justice ou à l'éthique a donné lieu à de nombreuses illustrations en littérature (par exemple Antigone)

Citations

  • La raison d'état, c'est une autorité sans faille au service d'une claire vision d'un sombre avenir. (Luc de Heusch)
  • Le gouvernement va s'abriter derrière un argument suprême, avec lequel il peut commettre toutes les saloperies qu'il veut : la raison d'État. Vous connaissez quelqu'un qui, une seule fois dans l'Histoire, a gagné contre la raison d'État ? (Jean Yanne dans le film La Raison d'État, 1978)
  • (...) pour bon nombre de Républicains, l’affaire Dreyfus, ce fut un combat, un combat de douze ans pour briser la conspiration, la machination, l’engrenage implacable du mensonge de personnages qui parfois cachaient leur médiocrité ou leur antisémitisme derrière la raison d’État. La raison d’État qui n’a servi bien souvent qu’à dissimuler la revanche des ennemis de la République. (Jean-Louis Debré, Dictionnaire amoureux de la république, Plon, 2017)
Interro jer suite.png Accédez d'un seul coup d’œil au lexique des principaux termes du libéralisme.

7684-efdur-Justice.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail concernant le droit et la justice.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.