Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Mercantilisme

De Wikiberal

Le mercantilisme est une doctrine économique qui prône le développement économique par l'enrichissement des nations au moyen du commerce extérieur. Elle se situe historiquement à la fin du Moyen Âge. Elle marque aussi la fin de la prééminence des doctrines de l'Église (la chrématistique) dans l'organisation sociale.

Le mercantilisme constitue un système simple dans la mesure où l'analyse du système social n'est pas prise en compte. Les écrits mercantilistes développent une problématique triviale : celle de l'enrichissement. Son élaboration s'est faite de la fin du XVe siècle jusqu'au milieu du XVIIIe siècle. Sur une telle période les hypothèses ont bien sûr évolué, rendant la doctrine assez vague. Elle se répandra dans la plupart des nations d'Europe en s'adaptant aux spécificités nationales.

On distingue ainsi parfois le bullionisme (ou « mercantilisme espagnol »), le colbertisme (ou « mercantilisme français », voire « industrialisme ») et le commercialisme (ou « mercantilisme anglais »).

Les principaux concepts

  • La richesse est constituée de métaux précieux qu'il faut thésauriser.
  • L'accumulation de la richesse des nations découle du solde positif des échanges extérieurs. D'où les efforts de chaque nation pour drainer les excédents monétaires dérivés du commerce international et de l'exploitation coloniale.
  • Mise en place de mesures pour garantir une balance commerciale positive, notamment en stimulant ou créant des productions nationales.
  • En taxation des importations, et protection du marché intérieur pour les manufactures locales, au bénéfice de monopoles de production. Et destruction des productions concurrentes des nations dominées.
  • Subsides à l'exportation, aux monopoles, commandes publiques.
  • Affaiblissement des corporations et du petit producteur indépendant au profit des manufactures dans les villes portuaires ou sous la protection spéciale du roi.
  • L'économie est un jeu à somme nulle dont la mise est le stock de métaux précieux. Tout le monde ne pouvant gagner, ce que certains gagnent, d'autres le perdent.

Critiques

Citations

  • « Les protectionnistes sont encore dominés par la jalousie commerciale excitée et entretenue par ce préjugé : « Nul ne gagne qu'au dommage d‘autrui ». Le vieux système mercantile avait pour but de ruiner les pays étrangers en drainant leurs métaux précieux. L'intervention d’un gouvernement dominé par de telles survivances implique une politique internationale irritante. Le protectionnisme est un facteur de guerre. » (Ligue du libre-échange, Manifeste, 1911)
  • « Le mercantilisme désigne l'ensemble des rationalisations qui, depuis la fin du XVIe siècle en Europe, prétendent justifier l'exploitation du peuple par les monopoles et autres apparences de la même imposition-subvention. En France, sous le nom de colbertisme, il constitue le fonds d'analphabétisme économique — et ce qui est pire, inconscient — de la classe dirigeante. » (François Guillaumat)

Publications

  • 1935, Eli Hecksher, "Mercantilism", London: MacMillan. II vols
  • 1939, Thomas Woolsey Cole, "Colbert and a Century of French Mercantilism", 2 vols. New York: Columbia University Press
  • 1994, John Moser, "Mercantilism in 18th Century Austria: Trieste as a Test Case", Thematica: Historical Research and Review, 1, Summer, pp42-60

Voir aussi

Liens externes


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.