Pour contribuer à Wikibéral, la page Ouvrir un compte est à votre disposition.


Renaud Fillieule

De Wikiberal
Renaud Fillieule
économiste, sociologue

Dates
Fillieule01.jpg
Tendance école autrichienne
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Renaud Fillieule

Renaud Fillieule est enseignant en sociologie à l'université de Lille 1 et membre du laboratoire de recherche du CLERSE. Il a obtenu un diplôme d'ingénieur obtenu à l'Ecole Centrale de Lyon. Ensuite, il a poursuivi ses études en philosophie (maîtrise à Paris IV en 1988), en prolongeant des études en économie (DEA à Paris I en 1992) et en sociologie (thèse de doctorat à Paris IV en 1994). Ses travaux reflètent son intérêt pour ces différentes disciplines étudiées. Notamment, il porte une attention forte sur la question de la rationalité en sociologie, en anthropologie, en économie, en psychologie cognitive et en épistémologie.

A partir du moment où il est devenu maître de conférences à Lille I, en 1997, Renaud Fillieule s'est tourné vers la sociologie de la délinquance, l'école autrichienne d'économie et plus récemment la sociologie économique. A ce propos, son habilitation à diriger des recherches, soutenue en 2006, s'intitule : "La sociologie économique des prix : une analyse dans la perspective de l'école autrichienne d'économie", inspirant l'écriture de son article publié en 2010 dans la revue "American Journal of Economics and Sociology". Renaud Fillieule montre, que d'un point de vue théorique, les explications avancées par les sociologues sont basées implicitement sur les modèles basiques de l'économie, tels que la « loi de l'offre et la demande » et la théorie des coûts. Dans ce cas, la sociologie n'apporte pas d'atouts supplémentaires méthodologiques aux économistes. D'un point de vue méthodologique, ces études sociologiques ont l'avantage de se baser sur des enquêtes de terrain qui fournissent des informations concrètes sur certains marchés. Cependant, comme l'école autrichienne le présente, il est fondamental de comprendre les mécanismes d'interdépendance des prix dans différents marchés. L'erreur de la plupart des études sociologiques est de concevoir une relation causale allant du coût vers le prix, soit une théorie des coûts objectifs alors que les autrichiens soutiennent une relation inverse dans leur théorie des coûts subjectifs.

Publications

  • 2002, avec Raymond Boudon, Les méthodes en sociologie, Paris, Presses Universitaires de France, 12e édition
  • 2008, "La sociologie économique des prix contemporaine : quel apport théorique ?", L’Année sociologique, vol 58, n°2, pp383-407
  • 2009, "The methodological framework of sociology : Explanation of ‘enigmas’ versus hypothesis-corroboration", In: M. Cherkaoui et P. Hamilton, dir., "Raymond Boudon. A Life in Sociology", Oxford, The Bardwell Press.
  • 2010,
    • a. "The New Economic Sociology of Prices: An Analysis Inspired by the Austrian School of Economics", American Journal of Economics and Sociology, April, Vol 69, n°2, pp668–692
    • b. "L'école autrichienne d'économie - Une autre hétérodoxie", Villeneuve d’Ascq: Presses Universitaires Du Septentrion, ISBN 978-2757401637
  • 2013, "The Monetary Theory of Current Textbooks in Light of The Theory of Money and Credit ", In: Joerg Guido Huelsmann, dir., "Theory of Money and Fiduciary Media. Essays in Celebration of the Centennial", Auburn: Ludwig von Mises Institute


Outils personnels
Partager