Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Carlo Levi

De Wikiberal

Carlo Levi est un écrivain, médecin, peintre et journaliste italien, né le 29 novembre 1902 à Turin et mort le 4 janvier 1975 à Rome. Proche du libéralisme gobettien dans la première partie de sa vie, il s'est rapproché ensuite du parti communiste.

Biographie

Carlo Levi, d'origine juive, issu d’une bonne famille de la bourgeoisie turinoise, est reçu docteur en médecine en 1924. Dès 1922, il collabore à la revue Revoluzione libérale de Piero Gobetti. Ses rapports avec le mouvement antifasciste de Turin sont intenses. En même temps, il s'intéresse à la peinture, Gobetti lui ayant fait rencontrer Felice Casorati et il expose pour la première fois en 1923 à l'occasion de la Quadriennale de Turin. À partir de 1924, il participe régulièrement aux biennales de Venise. En 1925, il séjourne fréquemment à Paris, où il demeure parfois pendant de longues périodes afin de peindre, subissant l’influence de l’École de Paris et surtout de Modigliani.

En 1929, il expose ses œuvres avec le Groupe des Six de Turin à Turin, Genève et Milan; l'année suivante, la Bloomsbury Gallery de Londres expose ses œuvres en compagnie d’autres peintres italiens, exposition qui sera reprise à Rome en 1931 par la Galleria di Roma. La peinture est pour lui l’expression de sa liberté face au conformisme du régime fasciste et de son art officiel, le futurisme.

En 1931, il participe à la rédaction du Programma rivoluzionario di Giustizia e Libertà (« programme révolutionnaire de justice et de liberté »); au cours des années suivantes, il écrira quelques articles pour les Quaderni di Giustizia e Libertà (« cahiers de justice et de liberté »). Il est présent à la Quadriennale de Rome en 1931 ainsi qu'à une exposition collective d'art italien à Syracuse, près de New York. Ses premières expositions personnelles sont organisées à Paris en 1932 et en 1933.

Arrêté en mars 1934 pour ses liens avec Giustizia e Libertà, il est relâché en mai et fait l'objet de réprimandes pendant deux ans. L'invitation qu'il reçoit d'exposer à la Biennale de Venise cette année-là est révoquée à la suite de son arrestation, malgré une lettre de solidarité à son endroit envoyée à la Biennale et signée par d'importants artistes français, dont Léger, Chagall et Dérain.

Le 15 mai 1935, Levi est arrêté pour la seconde fois et condamné à trois années de confino (exil forcé) en Basilicate, d'abord à Grassano, et ensuite à Aliano. En mai 1936, à l'occasion de la conquête de l’Éthiopie, il est libéré. Il devait tirer de cette expérience le livre Le Christ s'est arrêté à Eboli. Sa peinture en a été aussi profondément marquée.

En 1939, Levi s'expatrie en France, d'où il revient en 1941 pour s'établir à Florence. Il joue un rôle de premier plan dans le Partito d'Azione, est arrêté au printemps de 1943 et libéré le 26 juillet, quelques mois plus tard. Il est membre du Comité Toscan de Liberation Nationale. Il mène après-guerre une activité de journaliste, dirigeant le quotidien romain Italia Libera et collaborant à la Stampa de Turin.

En 1945, il publie Cristo si è fermato a Eboli (le Christ s'est arrêté à Eboli) écrit à Florence vers la fin de la guerre et raccontant ses années d'exil. Il s'agit de son œuvre littéraire la plus célèbre, qui sera traduite en plusieurs langues. Après la guerre, il s'établit à Rome et reprend ses activités d'exposition, avec des expositions individuelles en Italie et, en 1947, à New York, à la Wildenstein Gallery. Il participe aussi aux plus importantes expositions périodiques. La Biennale de Venise de 1954 lui monte une salle à lui seul avec de nombreux tableaux s'inspirant de sujets basilicains. Son activité artistique demeure intense au cours des années cinquante et soixante, jumelée à une production littéraire constante et à une présence sur la scène politique.

En 1963, il est élu sénateur indépendant dans les listes du Parti Communiste italien, seul parti à même de secouer l’immobilisme de son pays à ses yeux. Sa nomination est confirmée aux élections de 1967.

Liens externes

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.