Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Dimo Dimov

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

Dimo Dimov est professeur de management à l'université de Bath, au Royaume-Uni. Il s'appuie sur le jugement entrepreneurial et demeure assez sceptique de l'approche entrepreneuriale par les opportunités en tant qu'explication générale et complète du phénomène de l'entrepreneuriat.

Il propose une vision actionnelle du processus entrepreneurial et de ses tensions inhérentes. Entreprendre dit-il, est un voyage entrepreneurial qui ne nécessite ni un capital génétique hors du commun, ni un capital chance extraordinaire et ni un capital intellectuel inaccessible. L'entrepreneuriat est un état d'esprit dans lequel le jugement est primordial et la confiance de l'entrepreneur que l'avenir dépend de ses propres actions, c'est-à-dire le sentiment d'efficacité personnelle. Dans son essai, écrit en 2022 avec Hallur Thor Sigurdarson, Dino Dimov décrit l'entrepreneuriat comme une force dynamique où l'entrepreneur fixe les yeux sur l'horizon et garde les pieds sur terre. Grâce à son esprit visionnaire, les entrepreneurs échappent aux contraintes des situations réelles en détectant et en résolvant de nouveaux problèmes. Pour ce faire, ils sont aidés, ou souvent contraints, par leur ancrage institutionnel qui les font adopter certaines pratiques spécifiques de leur communauté particulière. Ceci amène les auteurs à expliquer la diversité de l'entrepreneuriat et de ses activités sous l'angle d'un processus rétroactif de problématisation des données dans un cadrage institutionnel de l'activité entrepreneuriale.

Dimo Dimov développe (2022) avec ses collègues, Sujith Nair et Medhanie Gaim, un modèle d'accompagnement des entrepreneurs se situant dans leurs premières phases de création d'entreprise. C'est un moment où les idées sont encore dispersées. Contrairement aux approches précédentes d'autres auteurs qui mettent l'accent prédominant sur une approche prédictive et linéaire, les auteurs incluent la nature incertaine et non linéaire de la création de nouvelles entreprises. Dans sa phase précoce, les efforts des entrepreneurs et les opportunités commerciales sont dans un stade d'émergence d'où l'introduction des concepts de la littérature sur la complexité[1] et de l'espace organisationnel pour élaborer la meilleure préparation à l'accompagnement des entrepreneurs.

Publications

  • 2010, "Nascent entrepreneurs and venture emergence: Opportunity confidence, human capital, and early planning", Journal of Management Studies, 47(6), pp1123–1153
  • 2011, "Grappling with the Unbearable Elusiveness of Entrepreneurial Opportunities", Entrepreneurship Theory and Practice, Vol 35, pp57–81
  • 2014, avec P. Piperopoulos, "Burst bubbles or build steam? Entrepreneurship education, entrepreneurial self-efficacy, and entrepreneurial intentions", Journal of Small Business Management, Vol 52, n°2
  • 2017, "Finding myself staring at the future", In: David Audretsch, E. E. Lehmann, dir., "The Routledge Companion to the Makers of Modern Entrepreneurship", New York: Routledge, pp91-100
  • 2018, avec D. A. Lerner, R. A. Hunt, "Action! Moving beyond the intendedly-rational logics of entrepreneurship", Journal of Business Venturing, Vol 33, n°1, pp52-69
  • 2022,
    • a. avec Hallur Thor Sigurdarson, "Entrepreneurship as practice and problem", In: Neil Aaron Thompson, "Research Handbook on Entrepreneurship as Practice", Edward Elgard Publishing, pp78-91
    • b. avec Sujith Nair, Medhanie Gaim, "Toward the emergence of entrepreneurial opportunities; organizing early-phase new venture creation support systems", Academy of Management Review, Vol 47, n°1, pp162–183
  1. avec les attributs d'ouverture à l'infini, d'auto-sélection, d'émergence et de connectivité