Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Edward Coke

De Wikiberal
Edward Coke
Juriste

Dates 1552-1634
Edward Coke.jpg
Tendance Libéral classique
Origine Royaume-Uni Royaume-Uni
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Sir Edward Coke
Histoire du Royaume-Uni

Sir Edward Coke (à prononcer "Cook"), (1er février 15523 septembre 1634), est un jurisconsulte anglais.

Il fut successivement solliciteur de la couronne (1592), procureur général, président de la cour des plaids communs, 1er juge du banc du roi (1613), et rendit dans ces fonctions de grands services à Elisabeth Ire d'Angleterre et à Jacques Ier d'Angleterre. Il fut chargé de poursuivre le comte d'Essex, Walter Raleigh, les auteurs de la Conspiration des poudres, et Robert Carr de Somerset, ancien favori du roi. Il était en même temps un des membres les plus influents du Parlement et se faisait remarquer par son indépendance. Ayant irrité Jacques Ier et son favori George Villiers de Buckingham par sa courageuse opposition, il fut dépouillé de toutes ses dignités à la fin de sa carrière.

Il eut pour rival et pour adversaire Francis Bacon. Ce dernier encouragea le roi à démettre Coke de ses fonctions de Chief Justice en 1616, pour ne pas avoir sursis à statuer dans une affaire, le temps que le roi présente sa propre opinion. Il redevint membre du Parlement en 1620, mais devant l'agitation qu'il créa avec d'autres leaders parlementaires, il alla six mois en prison. En 1628, il fut l'un des rédacteurs de la Petition of Rights, imposé à Charles Ier d'Angleterre par la Chambre des Communes. La Petition of Rights a précédé les Bills of Rights anglais et américains.

Parmi ses principaux actes de jurisprudence, Coke rédigea le Semayne's Case, qui fut à l'origine de nombreux droits de liberté face aux arrestations arbitraires ; dans le Case of the Monopolies, il bâtit les fondements du droit anti-trust.

Ses écrits sur la Common Law britannique ont eu une valeur d'autorité juridique pendant 300 ans.

Œuvres

  • Institutes du droit d'Angleterre, 1628

Littérature secondaire

  • 1914, William S. Holdsworth, “The Influence of Coke on the Development of English Law", In: Paul Vinogradoff, dir., "Essays in Legal History", Oxford: Oxford University Press
  • 1979, Stephen D. White, "Sir Edward Coke and 'The Grievances of the Commonwealth', 1621–1628", Chapel Hill: University of North Carolina Press
  • 1991, Catherine Drinker Bowen, "The Lion and the Throne: The Life and Times of Sir Edward Coke (1552–1634)", Boston: Little, Brown
  • 1994, James R. Stoner, "Common Law and Liberal Theory: Coke, Hobbes and the Origins of American Constitutionalism", Lawrence: University Press of Kansas
  • 1998, John Hostettler, "Sir Edward Coke: A Force for Freedom", Chichester, UK: Barry Rose Law Publishers
  • 2003,
    • Allen D. Boyer,, "Sir Edward Coke and the Elizabethan Age", Palo Alto, CA: Stanford University Press
    • Steve Sheppard, dir., "The Selected Writings of Sir Edward Coke", 3 vols. Indianapolis, IN: Liberty Fund
  • 2004, Allen D. Boyer, "Law, Liberty, and Parliament: Selected Essays on the Writings of Sir Edward Coke", Indianapolis, IN: Liberty Fund

Citations

  • "Reason is the life of the law; nay, the common law itself is nothing else but reason. The law which is perfection of reason."
(First Institute)
  • "The King himself should be under no man, but under God and the Law."

Voir aussi

7684-efdur-Justice.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail concernant le droit et la justice.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.