Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Enrique Ghersi

De Wikiberal
Enrique Ghersi
Homme politique et avocat

Dates né en 1961
Enrique-ghersi.jpg
Tendance Libéral classique
Origine Pérou Pérou
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Enrique Ghersi

Enrique [Alberto] Ghersi [Silva], né le 2 avril 1961, à Lima au Pérou, est un homme politique et avocat.

Il fut diplômé en droit en 1986 à l'Université catholique pontificale du Pérou, où il est également titulaire d'une maîtrise de droit civil. Il enseigne à l'Université de Lima, il est professeur invité à l'Université Francisco Marroquin (Guatemala), professeur honoraire à l'Université Vicente Rocafuerte Lay (Guayaquil) et professeur invité à l'École d'économie et administration des affaires (Buenos Aires, Argentine).

Il est membre de la Société du Mont-Pèlerin et de la Royal Economic Society. Il a été député de la circonscription de Lima et membre du Comité du budget bicaméral. Il est co-auteur de "L'Autre Sentier", avec Hernando de Soto et Mario Ghibellini, et auteur de nombreuses publications. Il est chercheur adjoint au Cato Institute à Washington DC (Etats-Unis).

Il dirige un cabinet d'avocats, l'une des plus prestigieuses études dans le pays. Parmi ses nombreuses distinctions, il a obtenu un doctorat honorifique de l'Université Francisco Marroquín en Novembre 2011 pour son travail sur l'analyse économique du Droit. Il est spécialiste de l'analyse économique du droit pénal.

L'analyse économique de la corruption

Enrique Ghersi écrit que la corruption est un problème économique de calcul des coûts et des bénéfices. Il affirme que nous avons tort quand nous pensons que les lois sont neutres et gratuites. Non, la loi modifie toujours le comportement des gens.

Malgré notre préoccupation de lutte contre la corruption et malgré l'existence de multiples politiques contre elle, nous n'avons jamais été en mesure de la combattre efficacement. L'erreur principale, avise l'auteur, c'est l'incompréhension des politiques sur qu'est véritablement la corruption. En général, nous la prenons comme une cause, quand il s'agit en réalité d'un effet.

Enrique Ghersi explique que les lois qui sont respectées sont uniquement celles dont les coûts sont inférieurs aux bénéfices. Ce coût est toujours subjectif. par exemple, dans les cas où la loi qui exige un long temps de traitement, les gens ne s'y conforment pas. Si la loi exige trop d'informations, les gens ne sont pas satisfaits aussi. Dans ce contexte, il existe deux possibilités. Lorsque la loi est trop coûteuse, les citoyens sont amenés à faire face à un dilemme : soit faire des choses qui sont légalement interdites ou ne pas les faire. La prise de décision individuelle dépend d'une analyse microéconomique personnelle à l'échelle de chaque individu. Certains vont faire des choses interdites volontairement et par calcul, alors que d'autres n'auront pas d'autre choix que de faire ces actions illégales, selon leur propre échelle de valeurs. Le problème n'est pas de savoir si les gens sont bons ou mauvais dans un sens absolu, mais à quel prix ils vont choisir d'être bon ou mauvais.

La question que doivent se poser les politiques est de réfléchir à la bonne solution pour combattre la corruption. Il ne s'agit certes pas de faire des campagnes médiatiques, ni de s'armer face à des scandales moraux. La lutte efficace contre la corruption consiste à réduire le coût du droit. C'est le seul moyen pour une politique économique efficace pour réduire le mécanisme de la corruption, conclut Enrique Ghersi.

Publications

  • 1986, avec Hernando de Soto et Mario Ghibellini, "El otro sendero", Lima, Peru: Editorial El Barranco
    • Traduit en anglais en 1989, "The Other Path: The Invisible Revolution in the Third World", Harper collins, ISBN 0060160209
    • Traduction en allemand en 1992, "Marktwirtschaft von Unten — Die Heimliche Revolution in Entwicklungsländern", Zürich: Orell Füssli
    • Traduit en français en 1994, "L’autre sentier : la révolution informelle dans le Tiers-Monde", Paris, La découverte
  • 2005, “¿Qué es el Neoliberalismo” ("Qu'est-ce que le néolibéralisme ?"), Laissez-Faire. Revista de la Facultad de Ciencias Económicas. Universidad Francisco Marroquín, n°22-23, mars-septembre, pp1-15

Liens externes