Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Franco Modigliani

De Wikiberal
Franco Modigliani
Économiste

Dates 1918-2003
Modigliani2.jpg
Tendance
Origine Italie Italie puis États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Franco Modigliani

Franco Modigliani (né le 18 juin 1918 - mort le 25 septembre 2003) est un économiste italo-américain.

Né à Rome, après avoir obtenu ses diplômes en économie à l'Université du sacré Cœur, il quitte son pays après que Mussolini eut instauré en 1938 une politique anti-juive calquée sur celle des nazis. Après avoir obtenu son doctorat à la New School for Social Research (New York) en 1944, il a enseigné à l'université Carnegie-Mellon et au Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Modigliani est surtout connu pour ses travaux sur le cycle de vie dans sa théorie sur l'épargne et ses travaux avec Merton Miller sur la finance d'entreprise, notamment sur la neutralité de la structure financière sur le résultat par action. Il reçut le prix Nobel d'économie en 1985.

Publications

  • 1944, "Liquidity Preference in the Theory of Interest and Money", Econometrica, 12, pp45-88
    • Repris en 1960, In: Henry Hazlitt, dir., "The Critics of Keynesian Economics", Princeton: Van Nostrand, pp132-184
  • Modigliani, Franco (2001). Adventures of an Economist. London, New York: Texere. ISBN 1-587-99007-5. 
  • Fabozzi, Frank J.; Franco Modigliani, Michael G. Ferri (1998). Foundations of Financial Markets and Institutions. Upper Saddle River, NJ: Prentice Hall. ISBN 0-136-86056-7. 
  • Fabozzi, Frank J.; Franco Modigliani (1996). Capital Markets: Institutions and Instruments. Upper Saddle River, NJ: Prentice Hall. ISBN 0-133-00187-3. 
  • Modigliani, Franco; Andrew B Abel, Simon Johnson (1980). The Collected Papers of Franco Modigliani. Cambridge, Mass.: MIT Press. ISBN 0-262-13150-1. 

Littérature secondaire

Voir aussi

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.