Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Gouvernement limité

De Wikiberal

La notion de gouvernement limité, ou de « gouvernement de la liberté », consiste en la recherche d'institutions appropriées telle que la liberté humaine puisse se gouverner elle-même. C'est un des concepts cardinaux de la pensée libérale classique.

De cette idée découle l'institution parlementaire, le constitutionnalisme, la pratique anglaise du gouvernement de cabinet dont Walter Bagehot dégage pleinement la théorie dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

L'objet des libéraux est résumé ainsi par Lucien Jaume : beaucoup d'auto-administration, très peu de gouvernement politique. Ce qui conduit du reste à critiquer la notion même de souveraineté.

Un certain nombre de libertariens contestent la notion même de gouvernement limité, soit parce qu'ils préconisent un anarchisme libéral (l'anarcho-capitalisme), soit parce que la notion leur semble irréaliste :

Le gouvernement limité est comme la machine à mouvement perpétuel : un produit qui par définition est axiomatiquement frauduleux. Dans toute organisation humaine, l'autorité finale repose sur une ou plusieurs personnes, pas sur une règle, un processus ou une procédure. (Mencius Moldbug)

Bibliographie


Voir aussi

Citations

  • Ce n’est pas la source mais la limitation du pouvoir qui l’empêche d’être arbitraire. (Friedrich von Hayek)
  • L'objet du gouvernement est de mettre les citoyens en état de se passer de son secours. (Alexis de Tocqueville, chapitre retiré du tome 2 de la Démocratie en Amérique)
  • On peut gouverner un troupeau ou des moines, mais les citoyens se gouvernent eux-mêmes. (Emmanuel Sieyès, Discours du 2 thermidor an III)
  • L’essence du gouvernement est qu’il agit sur les citoyens par l’intermédiaire de la contrainte. En conséquence, il ne peut avoir d’autre fonction que la légitime défense des droits individuels. Il n’a pas d’autre autorité que celle de faire respecter la liberté et les propriétés de tous... Au-delà, je mets au défi quelqu’un d’imaginer une intervention de l’État qui ne soit pas une injustice. (Frédéric Bastiat)
3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.