Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Justice commutative

De Wikiberal

Chez Aristote, la justice distributive est la justice « particulière » qui règle les échanges, selon le principe de l'égalité arithmétique, entre des personnes elle-mêmes considérées comme égales.

À la différence de la justice distributive, qui se préoccupe de la « valeur » respective des personnes et de leurs mérites inégaux, elle établit une équivalence entre choses échangées : on donne autant qu'on reçoit. Une telle justice fonde le commerce, le contrat, sans cependant préjuger d'une définition de la valeur.

Citations

  • La maxime du communisme, c'est "de chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins", ce qui aboutit à un échec complet. Celle du libéralisme, c'est "de chacun selon son choix, à chacun selon le choix d'autrui"[1]. Ce que je reçois dépend de la façon dont les autres vont valoriser ce que j'ai choisi de faire. (Martín Krause)
  • La justice commutative, le règne des contrats, en autres termes, le régime économique ou industriel, telles sont les différentes synonymies de l'idée qui, par son avènement, doit abolir les vieux systèmes de justice distributive, de règne des lois, en termes plus concrets, de régime féodal, gouvernemental ou militaire. L'avenir de l'humanité est dans cette substitution. (Proudhon)

Notes et références

  1. "De cada uno según su elección, a cada uno según sea elegido."

1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.