Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



La Solution libérale

De Wikiberal
La Solution libérale
La Solution libérale (édition 1992)
Auteur : Guy Sorman
Genre
Année de parution
1984
Une présentation des expériences libérales concrètes du début des années 1980 à travers le monde
Interwiki
Medium Amazon New Logo.jpg Amazon
Index des essais libéraux
A • B • C • D • E • F • G • H • I • 

J • K • L • M • N • O • P •  Q • R • S • T • U • V • W • X • Y • Z

La Solution libérale est un livre écrit par l'écrivain français Guy Sorman et publié en 1984. Dans la filiation de son précédent ouvrage de 1983 (La révolution conservatrice américaine), il s'attaque à restituer les expériences libérales concrètes mises en œuvre à travers une dizaine de pays dans le monde.

Présentation

Prenant des exemples dans douze pays, l'auteur présente les personnes ou organismes qui participent au renouveau non seulement des idées libérales mais surtout des expérimentations concrètes au début des années 1980. Il analyse par exemple la première mise en place du chèque éducation à Alum Rock en Californie, la mise en place de la proposition 13 qui vise dans le même État à plafonner la pression fiscale ou encore la politique éducative de Keith Joseph.

Il élargit également la question à des problématiques qui ne sont pas a priori libérales, comme la question du management des entreprises.

Il donne de multiples exemples de réformes libérales réussies, en particulier au niveau local. C'est donc un livre qui s'intéresse à la pratique, en donnant un message d'espoir.

Le livre est dédié aux « libéraux de tous les partis », une référence à La Route de la servitude de Friedrich Hayek, écrit quarante ans plus tôt.

L'ouvrage a été réédité en 1992, dans une version revue et augmentée. Guy Sorman a en outre écrit en 1998 La Nouvelle solution libérale, qui approfondit les questions abordées dans l'ouvrage et les actualise.

Citations

  • « Les rares décisions que devrait prendre un gouvernement libéral seraient moins des réformes, au sens traditionnel, que des non-interdictions, qu'il s'agisse de l'introduction de la concurrence dans la gestion de la santé ou de l'université, ou de la déréglementation économique. »[1]

Notes et références

  1. Sorman, 1984, p.270

Voir aussi

Liens internes

Lien externe

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.