Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Liberté d'association

De Wikiberal
(Redirigé depuis Liberté associative)

La liberté d'association est le droit de constituer, d'adhérer et de refuser d'adhérer à une association.

Histoire

A l'instar de la loi sur la liberté de la presse (1881), la liberté d'association est issue, en France, de la loi du 1er juillet 1901. La constitutionnalisation de cette liberté par la Décision du Conseil constitutionnel français du 16 juillet 1971 qui lui donne le statut de Principe fondamental reconnu par les lois de la République.

Vision libérale

Le libéralisme n'est pas une idéologie « sauvage » basée sur la domination et « l'exploitation de l'homme par l'homme ». Il repose au contraire sur le respect et l'égalité de tous les individus devant la loi. La liberté ne connaît de limite que celle d'autrui, elle s'étend donc à tous les domaines de la vie et ne reconnaît pas de frontière autre que celle de l'imagination et du talent des individus. Liberté d'expression, liberté d'association, liberté économique, etc.. sont indissociables. Il faut par conséquent noter que le libéralisme est un système cohérent et complet : il ne distingue pas différents types de libertés ; la liberté d'association n'est donc qu'un élément du tout unique et indivisible qu'est la liberté, caractérisée par le consentement individuel et l'absence de coercition.

Certes, les libéraux ont été les ennemis des corporations et de leurs privilèges, mais ils n'ont pas été pour autant les adversaires des groupements volontaires entre les hommes. Ils se sont faits au contraire les avocats et les initiateurs de la liberté d'association, de la liberté syndicale, des mutuelles, des bourses du travail, des institutions libres de protections sociales. Le jacobinisme triomphant n'appartient évidemment pas à la tradition libérale.

Citations

  • « La logique du libéralisme conduit à la démocratie par l’intermédiaire du principe de l’égalité devant la loi. Mais la démocratie exige, pour être réelle, le respect des libertés personnelles, liberté d’expression et de discussion, liberté d’association et de groupement.» Raymond Aron, Essai sur les libertés

Voir aussi

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.