Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Médiocratie

De Wikiberal

La médiocratie est le gouvernement (ou la domination) des médiocres.

Le terme a d'abord été utilisé en 1844 dans le sens de « gouvernement de la classe moyenne ».

La démocratie et le système politique représentatif qui lui est lié favorisent la médiocratie : les plus capables préfèrent travailler dans le secteur privé, et les fortes personnalités sont écartées de la vie politique car incapables de s'adapter au "consensus mou", jugées extrémistes ou populistes.

Bibliographie

  • La Médiocratie, Alain Deneault, éd. Lux, 2015

Voir aussi

Citations

  • L'âme médiocre, se sachant médiocre, a la hardiesse d'affirmer les droits de la médiocrité et les impose partout. (José Ortega y Gasset)
  • Les grands esprits ne sont pas au gouvernement. Si c'était le cas, ils seraient embauchés par les entreprises. (Ronald Reagan)
  • Sous le règne de la médiocratie, la moyenne devient une norme, le compromis domine : idées et hommes deviennent interchangeables. (Alain Deneault)
  • On ne le voit pas, mais cela ne fait rien, l’époque marche vers l’instauration d’une médiocrité et d’une insignifiance mondiales et planétaires. Ce qui sommeillait depuis si longtemps tend à la domination de la terre. Puissamment aidé par la technique, sur laquelle les sots naïfs et les sots savants continuent leurs élucubrations proclamant sa domestication, quand il est clair que c’est elle qui nous domine. L’époque des derniers hommes et des derniers des hommes durera. Très, très longtemps. (Kostas Axelos)
  • Nous sommes à l’ère de « l’homme du peuple », paraît-il, titre auquel peut finalement prétendre tout individu ayant échoué dans son accomplissement personnel. Cet individu sera anobli en raison même des efforts qu’il n’aura pas fournis, il sera honoré pour les vertus dont il n’aura pas fait preuve, il sera rémunéré pour les biens qu’il n’aura pas produit. Mais nous – nous qui devons expier notre coupable compétence –, nous devons travailler pour entretenir cet homme du peuple et lui offrir ce qu’il exige, avec son plaisir comme seule récompense. (Ayn Rand, La grève)
  • La société, en favorisant dans tous ses membres individuels automatiquement les qualités collectives, laisse le champ libre, par le fait même, à toutes les médiocrités, cultivant à bon marché tout ce qui est en passe de végéter de façon irresponsable : dès lors l'oppression des valeurs et des facteurs individuels est inéluctable. Ce processus commence dès l'école, continue au cours de la vie universitaire et imprime son sceau à tout ce qui, de près ou de loin, concerne l'État. Plus un corps social est petit, plus est garantie l'individualité de ses membres; plus sont grandes leur liberté relative et les possibilités d'une responsabilité consciemment assumée. Hors de la liberté, point de moralité. (Carl Jung, Dialectique du Moi et de l'Inconscient)
3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.