Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Oscar Ier

De Wikiberal

Oscar Ier de Suède, né Joseph François Oscar Bernadotte à Paris le 4 juillet 1799 et mort à Stockholm le 8 juillet 1859, est roi de Suède et de Norvège du 8 mars 1844 à sa mort.

Oscar Ier
Personnage politique

Dates 1799-1859
Erik (Wahlberg) Wahlbergson - Oscar I, King of Sweden and Norway 1844-1859 - Google Art Project.jpg
Tendance royaliste
Origine Suède Suède
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Oscar Ier

Le prince héritier

Oscar Ier est le seul fils de Charles XIV Jean de Suède et de sa femme, la reine Désirée. Après l'élection, en août 1810, de Bernadotte comme prince héritier de Suède, Oscar et sa mère quittent Paris pour Stockholm en juin 1811. Son excellente éducation développe ses très grands talents naturels et il est bientôt considéré comme une référence sur toutes les questions socio-politiques.

Le 19 juin 1823, il épouse la princesse Joséphine, fille d'Eugène de Beauharnais, duc de Leuchtenberg, et petite-fille de l'impératrice Joséphine.

En 1824 et en 1833, le prince héritier est brièvement vice-roi de Norvège. En 1838, le roi commence à soupçonner son héritier de comploter avec le Parti libéral afin d'entraîner un changement de ministère, voire son abdication.

Un roi prudent

Le libéralisme qu'il manifeste sous le règne de son père se révèle des plus prudents et des plus modérés, comme l'opposition le découvre à son grand regret peu après son accession au trône le 8 mars 1844. Il refuse d'entendre parler de la moindre réforme radicale de la constitution du 6 juin 1809. L'une de ses premières mesures est toutefois d'établir la liberté de la presse. Il met en place une égalité formelle entre ses deux royaumes en introduisant de nouveaux drapeaux.

L'essentiel de la législation édictée pendant le règne d'Oscar Ier a comme objectif d'améliorer l'économie du pays à une époque où sont construits les premiers chemins de fer. Le Riksdag, dans la déclaration qu'il lui adresse en 1857, déclare qu'il a plus amélioré la prospérité matérielle du royaume que n'importe lequel de ses prédécesseurs. La liberté de l’industrie et du commerce va être favorisée avec l'abolition du régime corporatif (1846) et sous l’influence notamment de Johann August Gripenstedt partisan du libre échange. En Suède, il abolit les anciens corps de métiers, saisit la diète d’un projet en faveur de l’émancipation des Juifs.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.