Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Johann August Gripenstedt

De Wikiberal
Johann August Gripenstedt
homme politique

Dates 1813-1874
Johan August Gripenstedt.jpg
Tendance libéral classique
Origine Suède Suède
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Johann August Gripenstedt

Le baron Johann August Gripenstedt (Duché de Holstein, 11 août 1813 – Stockholm, 13 juillet 1874) est un homme d’affaires et un homme politique suédois. Membre de l’Assemblée des États suédois comme représentant de la noblesse (1840-1848), ministre sans portefeuille (1848-1856), ministre des Finances (1856-1866) et membre du Parlement (1867-1873), il a introduit de nombreuses réformes économiques d’inspiration libérales et défendu le libre échange.


Biographie

Né au Holstein, membre de la Confédération germanique, il était fils d’un ancien officier suédois et petit-fils d’un médecin allemand par sa mère. Sa famille originaire de Courlande avait été anoblie en 1691. Installé en Suède, il est éduqué à la maison puis après un bref passage à l’Université d’Uppsala, il entre à l’Académie royale de Guerre de Stockholm et fait carrière comme officier d’artillerie (1831-1846) avant de se lancer dans la politique. Représentant de la noblesse au Riksdag de 1840-1841, il se fait bientôt remarquer par ses talents d’orateur et son mariage le range dans la faction des libéraux : il se montre favorable à la liberté des élections et au suffrage universel. Il réussit dans les affaires : exportation de blé et industrie métallurgique. Souhaitant rajeunir son cabinet, le roi Oscar Ier lui offre un ministère sans portefeuille en 1848. Influencé par les libéraux français, Alexis de Tocqueville et Frédéric Bastiat, il va impulser des réformes d’inspiration libre-échangistes comme ministre des Finances (poste qu’il occupe à compter du 28 mai 1856). Il signe des accords de réduction des droits de douane avec la France, la Prusse et l’Union douanière allemande et contribue à l’expansion du réseau ferroviaire financé par des emprunts sur le marché international. Il s’oppose à toute politique étrangère agressive et empêche, à l’aide de Louis de Geer, l’intervention de son pays dans le conflit entre le Danemark et les États allemands sur la question du Schleswig-Holstein. Il quitte ses fonctions le 4 juillet 1866 et entre à la Chambre basse du nouveau Parlement. Membre de l’Académie des Sciences, il avait été fait baron par le roi Charles XV en 1860.

Gripenstedt est considéré comme l’une des plus importantes figures de l’histoire politique suédoise. Il a modernisé l’économie suédoise la faisant entrer dans l’âge du capitalisme et à conduit la « révolution libérale » qui a favorisé l’industrialisation du pays. La Suède, un des pays les plus pauvres d’Europe va devenir l’un des plus riches du monde entre 1870 et 1970. Dans l’ouvrage Historiens 100 viktigaste svenskar, (les Cent plus importants suédois de l’Histoire), Stockholm, 2009, de Niklas Ekdal and Petter Karlsson, Gripenstedt est classé au 12e rang.

Liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.