Philippe Dulbecco

De Wikiberal

Philippe Dulbecco, né le 29 juin 1966, est professeur de sciences économiques. Il préside l’université d’Auvergne Clermont-Ferrand 1 depuis juin 2007.

Après un Deug d’économie et un diplôme de langue et de civilisation anglaise et américaine à l’université de Nice en 1986, Philippe Dulbecco passe une licence puis une maîtrise d’économie en 1988. L’année suivante, il obtient un DESS d'économie, spécialité génie du développement industriel et un DEA d'économie, spécialité dynamique des économies ouvertes de production. Il soutient sa thèse de doctorat de sciences économiques sur le thème de la coopération, concurrence et coordination temporelle en 1993.

De 1994 à 1997, il est maître de conférences en économie à l’université de Lyon-2, puis à l’université de Clermont-1 de 1997 à 2002. Il obtient une habilitation à diriger les recherches en 2000, puis son agrégation en 2002. Professeur d’économie à l’université de Metz à partir de 2002, il revient enseigner à l’université d’Auvergne en 2004. Membre du comité de suivi master de 2005 à 2006, il est ensuite conseiller scientifique à la Direction générale de l’Enseignement supérieur (DGES) au ministère de l’Éducation nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de 2006 à 2007. Dans le même temps, il a été chargé de mission pour l'économie à la Mission scientifique, technique et pédagogique du ministère de la Recherche et des Nouvelles technologies.

Il a contribué à confronter les écoles autrichienne et institutionnelle concernant la nature et le rôle du marché. Une telle approche se justifie par les points communs partagés par les deux traditions théoriques, et également par leur complémentarité. L'analyse obtenue accorde une place essentielle à la dynamique des institutions, et jette un pont entre deux traditions qui ont plus à échanger qu'on ne le pense habituellement.


Bibliographie

  • 1998, "La dimension historique du temps dans une théorie néo-autrichienne de la firme et de l’organisation de l’industrie", Economie Appliquée, tome LI, n°l.
  • 2003, avec Marie-Françoise Renard, "Permanency and Flexibility of Institutions: The Role of Decentralization in Chinese Economic Reforms", The Review of Austrian Economics, December, Vol 16, n°4, pp327–346
Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.