Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Plein emploi

De Wikiberal

La notion de plein emploi, qui devrait s'appliquer théoriquement à l'ensemble des facteurs de production (travail et capital) est en général utilisée pour le seul facteur travail. Il s'agit d'une situation dans laquelle le facteur travail est utilisé le mieux possible et dans laquelle le chômage n'est plus dû qu'aux seuls changements entre branches, c'est-à-dire frictionnel (ce chômage frictionnel signifie que le plein emploi ne peut évidemment jamais être de 100 %).

Les difficultés surgissent lorsque l'on glisse de cette notion à celle de politique de plein emploi ; il s'agit alors des politiques (dominantes il y a encore quelques années) considérant d'une part, que le plein emploi doit être le seul objectif de toute politique économique, d'autre part, que l'on ne peut atteindre cet objectif qu'à l'aide d'une politique économique bien précise, inspirée des idées économiques de Keynes. C'est la politique de relance permanente, le soutien continuel de l'activité, de façon artificielle, par des déficits budgétaires massifs ou par un laxisme monétaire.

Cette politique de plein emploi est alors illusoire, car de telles méthodes n'ont jamais durablement diminué le chômage qui, à long terme, est tout à fait indépendant de ces manipulations conjoncturelles.

Cette politique est dangereuse car elle ajoute aux difficultés de l'emploi celles de l'inflation, créant ainsi la stagflation. Cette nocivité des politiques dites de plein emploi est désormais largement reconnue ; si l'on souhaite diminuer le chômage, on sait que cela ne se fera pas en manipulant la conjoncture, mais par une plus grande mobilité du travail et par un retour à un véritable marché du travail.

Voir aussi

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.