Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Richard Arkwright

De Wikiberal
Richard Arkwright
entrepreneur

Dates 1732-1792
ArkwrightRichardThm.jpg
Tendance
Origine Royaume-Uni Royaume-Uni
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Richard Arkwright
Histoire du Royaume-Uni

Richard Arkwright (Preston, Lancashire, 23 décembre 1732 – 3 août 1792), ingénieur et industriel anglais surtout connu pour ses machines mais il fut davantage un entrepreneur qu’un inventeur : ce roi du coton est vu comme un des initiateurs de l’industrialisation, le père du factory system.

Biographie

Né dans une famille pauvre, il fut d’abord un simple barbier. En 1762, il se lance dans la fabrication des perruques et au cours de ses voyages pour collecter des cheveux usagés, il entend parler de la nécessité de réaliser de nouvelles machines pour l’industrie textile. Il rencontre John Kay, un horloger de Warrington qui avait essayé en vain de construire une machine à filer le coton avec son associé Thomas Highs de Leigh. Impressionné par Kay, il décide de l’engager pour mener le projet à bien en recrutant d’autres artisans locaux. En peu de temps, l’équipe réussit à exécuter la spinning-frame, une machine à filer le coton qui produit un fil beaucoup plus résistant que la Spinning-Jenny de James Hargreaves.

En 1769, il entre en contact avec Ichabod Wright, banquier de Nottingham, en cherchant des fonds pour développer son affaire. Ce dernier le met en relation avec Jedediah Strutt et Samuel Need qui vont accepter de devenir ses associés. La machine de Arkwright était trop importante pour être actionné manuellement et après avoir essayé d’utiliser des chevaux, l’emploi de la force hydraulique est finalement décidé : la machine devient la water-frame.

En 1771, les trois associés installent une grande fabrique sur la Derwent à Cromford (Derbyshire). Ayant amélioré la machine à carder de Lewis Paul, il prend un brevet en 1775. Ne trouvant pas suffisamment de main d’œuvre sur place, il fait construire des petites maisons à côté de l’entreprise et fait venir des ouvriers de tout le comté. Il emploie de préférence des tisserands pères de familles nombreuses. Tandis que les femmes et les enfants travaillent dans la filature, les artisans à domicile fabriquent des tissus. Ses employés bénéficient d’une semaine de congés par an à condition qu’ils restent sur place.

L’association est dissoute après le décès de Samuel Need (14 avril 1781). Strutt était hostile à la volonté de Arkwright de construire des usines à Manchester, Winkworth, Matlock, Bath et Bakewell, trouvant cette extension trop ambitieuse et il refusa de prendre le risque de financer ces nouveaux investissements n’ayant plus l’appui de son vieil associé Need. Les affaires d’Arkwright allaient prospérer et il devait fonder de nouveaux établissements dans le Lancashire, le Staffordshire et même en Écosse. Ces nouveaux établissements utilisaient la nouvelle machine à vapeur mise au point par James Watt et Matthew Boulton.

Ce succès incita des hommes d’affaire à envoyer des espions pour corrompre le personnel et découvrir les clés d’une telle réussite industrielle. Grâce à ces informations, ces hommes d’affaires devaient à leur tour mettre sur pied d’autres usines textiles utilisant la force hydraulique. Arkwright poursuivait ses concurrents en justice mais se vit débouter en 1785, en effet, de nombreux témoins, dont Thomas Highs, se plaignirent plutôt qu’il leur avait systématiquement volé leurs idées. Tous ses brevets furent annulés.

Les deux tiers des 1900 employés d’Arkwright étaient des enfants qui entraient à l’usine à partir de l’âge de six ans, soit un de plus que la norme du temps. La journée commençait à 6 heures du matin et s’achevait à sept heures du soir. Honoré de tous, il devint en 1786 grand shérif du comté de Derby et fut fait chevalier.

A son décès, The Gentlemen’s Magazine estimait sa fortune supérieur à 500 000 £, ce qui en faisait un des hommes les plus riches d’Angleterre.

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.