Pour contribuer à Wikibéral, la page Ouvrir un compte est à votre disposition.


Journal des économistes

De Wikiberal
Journal des economistes.jpg

Le Journal des économistes est une revue économique, fondée en décembre 1841. Elle a été la principale revue libérale du XIXe siècle et des auteurs majeurs comme Frédéric Bastiat, Jean-Gustave Courcelle-Seneuil, Gustave de Molinari de 1881 à 1909 ou Yves Guyot de 1910 à 1913 en ont été les directeurs.

Historique

Grâce à l'influent éditeur Gilbert Guillaumin, les libéraux du XIXe siècle ont pu s'unir autour d'une maison d’édition, d'un mensuel (le Journal des économistes) et d'une société savante (la Société d'économie politique). C'est grâce à ces vecteurs que la pensée libérale a pu s'imposer en France, comme une matière autonome à l’université, à tel point que, au XIXe siècle, économiste et libéral sont deux termes synonymes. Parmi les contributeurs du journal, on retrouve ainsi la fine fleur des économistes de l'époque : Léon Walras, Frédéric Bastiat et Vilfredo Pareto.

Il a fallu une campagne obstiné des économistes, par la voix du Journal, pour obtenir la création d’un statut des sociétés, puis des banques, puis enfin le libre-échange. Le système s’est débloqué avec Napoléon III. En 1859, on permet les première banques. Grâce à l'initiative conjointe de Michel Chevalier et de Richard Cobden, en 1860, Napoléon III signe le traité de libre-échange avec l’Angleterre. Et immédiatement, on constate une forte croissance économique. Puis en 1866, la création des sociétés par actions, et la France se couvre de banques, ce qui montre le besoin qui existait.

Certains historiens soutiennent que parce que le développement économique était important, on a procédé à ces réformes. C’est raisonner à l’inverse de la réalité. Ces historiens, en disant : « Si la production baisse, c’est que la consommation a baissé », renversent la cause et l’effet.

Le journal perdit progressivement de son influence au XXe siècle et disparut avec la Seconde Guerre mondiale. Mensuel de 1841 à 1934, il était devenu bimestriel de 1935 à sa mort en 1940.

Le Journal des économistes et des études humaines a repris son nom et a été publié jusqu'en 2005 sous la direction de l'économiste aixois Jacques Garello. Il devrait être relancé en 2009 par Pierre Garello.

Voir aussi

Liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.
Outils personnels
Partager