Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Discrimination par les prix

De Wikiberal
Une des première analyses de la discrimination par les prix fut entreprise par l'économiste anglais Arthur Cecil Pigou (1877-1959).

La discrimination des prix décrit la vente de biens ou de services, qui ne peuvent pas être distingués dans leurs caractéristiques de consommation, à des prix différents dans différents marchés ou à différents consommateurs sur le même marché.

Généralement, cette approche est liée à la capacité de payer. Par exemple, les étudiants ou les retraités paient moins que d'autres certains services (cinéma, transport). On peut inclure, comme illustration, les modulations horaires ou saisonnières dans le transport aérien ou les tarifs week-end pour certains forfaits de mobile.

Pigou avait démontré qu'un monopole discriminant parvenait à capturer l'ensemble du surplus du consommateur. c'est-à-dire que chaque consommateur est prêt à payer son bien à un prix égal à sa disposition de payer.

Cette théorie nous permet de comprendre pourquoi les prix à l'export sont quelquefois plus faibles que les prix domestiques. Par exemple, dans le passé, les voitures françaises étaient moins chères à l'étranger qu'en France.

Certains auteurs ont montré la nocivité de la règlementation sur les prix. Par exemple, l'introduction des prix génériques a mené à une hausse plutôt qu'à une baisse des médicaments.

Les commissions de contrôle des marchés aux États-Unis ou en Europe se sont appuyées sur la théorie des prix discriminants et celle des ventes liées (leverage theory) pour s'opposer à certaines pratiques d'entreprises dominantes (lois anti-trusts). Cependant, dans ces travaux, le consommateur est représenté comme un acteur économique rationnel ayant pour objectif principal la maximisation de son utilité. Le contexte dans lequel il effectue ses choix est totalement ignoré. Or, comme le démontre Murray Rothbard dans sa théorie de la préférence démontrée, la valeur d'un bien ou d'un service ne peut pas être connue avant la consommation de ce bien. C'est l'acte de consommation qui fait d'un bien ou de l'ensemble de biens sa nature économique. Un produit ou un service ne sont pas des biens économiques grâce à leurs qualités physiques ou intrinsèques, ils le deviennent parce qu'un consommateur dans un contexte particulier leur donne de la valeur par son achat.

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.