Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Prix

De Wikiberal
Graphique en faveur d'un système de prix libres, The Freeman, 1958

Un prix est un concept qui revêt plusieurs significations.

Nature d'un prix

Un prix littéraire est sensé récompenser une vraie valeur artistique, mais que reflète un prix ? Les marxistes dénient au prix le fait de refléter la valeur du bien en question, sinon sa simple valeur d'échange actuelle (et non nécessaire puisque le marché peut être "déséquilibré" par des facteurs exogènes – rumeurs, facteurs climatiques – ou endogènes – spéculation, anticipation, processus autoréalisants –, et de ne pas prendre en compte d'autres facteurs comme sa valeur d'usage (ou encore sa valeur morale).

Que dit le prix sur le bien en question ? Son utilité (comme le salaire pour un emploi ?), sa rareté, reflète-t-il un jugement de valeur sociétale (une chanteuse de variété pop n'est ni très utile (vitale), ni très rare mais gagnera beaucoup...), etc.

Dans le langage courant, on emploie souvent le prix (et la hausse des prix) pour synonyme de pouvoir d'achat.

Rôles des prix

Pour certains économistes autrichiens, l'information relative à des circonstances particulières de temps et de lieu ne peut jamais être centralisée, existant nécessairement sous forme dispersée, mais peut néanmoins être communiquée via les prix de marché des sociétés capitalistes.

  • Ludwig von Mises a souligné le rôle des prix pour coordonner les actes de millions d'individus
  • Hayek a mis en évidence le rôle des prix pour transmettre l'information: « les prix peuvent jouer de telle manière qu'ils coordonnent les actions séparées de différents individus de la même façon que les valeurs subjectives aident un individu à coordonner les différents aspects de son projet. »[1]. L'erreur est de croire, de faire croire, de dire ou de faire dire à Hayek, comme l'a fait Sanford Grossman[2], que les prix reflètent complètement toutes les informations opportunes.
  • Selon Kirzner, les prix ont deux fonctions différentes de communication. Il distingue les fonctions de communication des prix d'équilibre et des prix de déséquilibre, et insiste particulièrement sur la dernière. Les prix d'équilibre fournissent des signaux économiques qui permettent une coordination instantanée des décisions décentralisées

Différents types de prix

Prix de marché et prix "politiques"

Pourquoi les prix de marché sont-ils supérieurs aux prix que les planificateurs centraux traitent ? Hayek, Kirzner et leurs disciples croient que les prix de marché sont de meilleure qualité du fait de leur fonction, à savoir celle de communiquer l'information. Mises, au contraire, montra que la vertu première des prix de marché tient à leur origine. Les prix de marché véritables proviennent de la coopération volontaire ; ils ne peuvent jamais être simulés. Ils ne peuvent être saisis par des recherches intellectuelles parce que leur signification n'est pas liée à la vérité ou à la connaissance. Ils ne peuvent que provenir des actions entrepreneuriales. Ainsi, seul l'usage non entravé de la propriété privée assure une sélection inspirée par la productivité de valeur.

Dans le socialisme, il ne peut pas y avoir de calcul parce que celui-ci présuppose des prix de marché. Les prix de marché présupposent eux-mêmes l'échange et par conséquent la propriété privée.

Prix d'équilibre

Notes et références

  1. Friedrich A. Hayek, « L’utilisation de l’information dans la société », Revue française d’économie 1, n° 2 (automne 1986) : 128 [lire en ligne].
  2. Sanford J. Grossman, 1976, On the Eficiency of Competitive Stock Markets Where Traders Have Diverse Information, Journal of Finances, Vol 31, pp573-585 et Sanford J. Grossman, 1989, The Informational role of Prices

Citations

  • Le système des prix n’est rien d’autre qu’un système d’information dont les entrepreneurs se servent pour arriver à leurs décisions. Si l’on bloque les taux de change et les taux d’intérêts, les pauvres chefs d’entreprise se retrouvent un peu comme un navigateur sans aucun instrument, en pleine mer, n’ayant aucune idée de l’endroit où il est et sans aucun moyen de savoir vers où aller. Plus aucun chef d’entreprise ne peut prendre une décision rationnelle. (Charles Gave)

Voir aussi

Bibliographie

  • 1992. Esteban F. Thomsen. Prices and Knowledge : A market-process perspective. London : Routledge. (ISBN 0-415-06865-7)

Liens externes

Articles connexes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.