Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Jennifer Burns

De Wikiberal

Jennifer Burns est professeur adjoint d'histoire à l'Université de Virginie, où elle enseigne l'histoire politique, culturelle et intellectuelle de l'Amérique. Elle est diplômée en histoire de l'Université de Harvard, avec une mention "magna cum laude", et elle a obtenu sa maîtrise et son doctorat en histoire à l'Université de Californie, à Berkeley. Elle donne également des conférences dans de nombreuses universités comme l'Université de Harvard, la Columbia Business School, l'Université de Berkeley, l'Université de Santa Barbara, l'Université de Rice, et dans des thinks tanks comme le Cato Institute.

Jennifer Burns est l'auteur de "La déesse du marché : Ayn Rand et la droite américaine", livre paru en 2009, qui est une biographie intellectuelle de la romancière et philosophe Ayn Rand. Basé exclusivement sur des documents personnels d'Ayn Rand, "la déesse du marché" fut le premier livre à tirer parti des lettres et d'articles de revues inédits de l'auteur libertarienne. Jennifer Burns a reçu un avis favorable sur la qualité de son travail dans de nombreuses publications dont le New York Times, le Washington Post, le Time, Newsweek, The Economist, et le New Yorker.

Dans ses conférences, Jennifer Burns souligne les principaux thèmes classiques de la pensée libérale : l'individualisme, la méfiance vis à vis d'un pouvoir centralisé et l'importance d'un système de libre marché. En s'appuyant sur la littérature d'Ayn Rand, Jennifer Burns montre comment les personnages de ses romans illustrent ces thèmes, principalement par des entrepreneurs innovants qui sont étouffés par les lois et les réglementations instituées par les pouvoirs publiques mais initiées et soutenues par leurs concurrents. Dans le monde de l'Atlas Shrugged, l'économie de marché et la liberté individuelle sont lâchement troquées aux principes d'égalité et de sécurité, et appliqués de force par le gouvernement.

Publications

  • 2004,
    • a. "In Retrospect: George Nash's The Conservative Intellectual Movement in America Since 1945", Reviews in American History, 32, September, pp447-462
    • b. "Godless Capitalism: Ayn Rand and the Conservative Movement", Modern Intellectual History, Vol 1, n°3, November, pp1-27
      • Repris en 2006, In: Nelson Lichtenstein, dir., "American Capitalism: Social Thought and Political Economy in Twentieth Century America", University of Pennsylvania Press
  • 2007,
    • a. "O Libertarian, Where Is Thy Sting?", Journal of Policy History, Vol 19, n°4, pp452-471
    • b. "Liberalism and the Conservative Imagination", In: Neil Jumonville et Kevin Mattson , dir., "Liberalism for a New Century", University of California Press
  • 2011,
    • a. "The Root of all good. Ayn Rand's meaning of money", Journal of Cultural Economy, Vol 4, n°3, August, pp329-347
    • b. “Isabel Paterson”, In: American National Biography, New York: Oxford University Press
    • c. “Rose Wilder Lane”, American National Biography, New York: Oxford University Press
  • 2015, "The Three “Furies” of Libertarianism: Rose Wilder Lane, Isabel Paterson, and Ayn Rand", Journal of American History, Vol 102, n°3, pp746-774

Littérature secondaire

  • 2009,
    • Janet Maslin, "Twin Biographies of a Singular Woman, Ayn Rand", commentaire du livre d'Anne C. Heller (“Ayn Rand and the World She Made”) et du livre de Jennifer Burns (“Goddess of the Market: Ayn Rand and the American Right”), New York Times, 21 octobre
    • Robert Mayhew, commentaire du livre de Jennifer Burns, "Goddess of the Market: Ayn Rand and the American Right", The Objective Standard, Vol 4, n°4, winter
  • 2010,
    • Stephen Kirchner, commentaire du livre d'Anne Heller, "Ayn Rand and the World She Made", et du livre de Jennifer Burns, "Goddess of the Market: Ayn Rand and the American Right", Policy Magazine, Vol 26, n°1, Autumn, pp53-54
    • Charles Murray, "Who is ayn rand?" commentaire des livres de Jennifer Burns, "Goddess of the Market: Ayn Rand and the American Right" et de Anne C. Heller, "Ayn Rand and the World She Made", Claremont Review of Books, Vol 10, n°2, pp29-31

Archives videos