L'Action humaine

De Wikiberal
L'Action humaine
Human Action
1294 179abregedelactionhumaine.jpg
Auteur : Ludwig von Mises
Genre
Économie
Année de parution
1949
traité d'économie
Interwiki
35px-Librairal.png Librairal
Medium Amazon New Logo.jpg amazon
Index des essais libéraux
A • B • C • D • E • F • G • H • I • 

J • K • L • M • N • O • P •  Q • R • S • T • U • V • W • X • Y • Z

L'Action humaine est le maître-ouvrage de Ludwig von Mises, publié en 1949, et dont la première édition française date de 1985. Il s'agit d'un traité d'économie d'un auteur central de l'école autrichienne et de l'un des plus grands penseurs de l'économie.

Bien qu'actuellement occultée par le mainstream néoclassique, la tradition autrichienne est fidèle aux idées qui ont prévalu depuis les origines de la réflexion économique jusqu'au début du vingtième siècle. Elle incarne une conception réaliste de la discipline économique qui refuse le modèle réducteur de l'homo œconomicus et l'étude des équilibres pour s'intéresser aux processus de changement et aux relations causales entre les événements. Ces idées forment pour l'étude du marché, de la monnaie, des crises économiques, de l'entreprise et des structures industrielles modernes une base autrement plus solide que le paradigme néoclassique. Elles sont progressivement redécouvertes par les économistes et n'ont cessé d'être validées par l'évolution de la réalité.

L'Action humaine les expose de façon systématique dans un langage accessible à tous, et constitue de plus une défense particulièrement éloquente de la liberté au-delà même de son aspect économique. À ce titre, cet ouvrage devrait faire partie de la bibliothèque de tout honnête homme.

Historique

Après son départ pour Genève en 1934, Mises profite de sa relative sécurité matérielle en tant que professeur rémunéré du Graduate Institute of International Studies pour se consacrer entièrement à la réflexion et à l’écriture. Il entreprend alors de synthétiser et de prolonger ses travaux antérieurs pour construire un système complet de théorie économique.

Mises est alors convaincu que l’ignorance et les théories fausses sont la source de bien des malheurs que s’inflige l’humanité, que les pratiques monétaires inflationnistes des États, et les théories qui prétendent les justifier, conduisent à la catastrophe et que le socialisme, voire toutes les formes d’interventionnisme économique même atténuées, conduisent à la ruine de la civilisation. Il se donne alors pour tâche d’éradiquer toutes ces erreurs en exposant les phénomènes économiques dans leur globalité.

Le résultat de ce travail paraît en 1940 et en allemand sous le titre Nationalökonomie, Theorie des Handelns und Wirtchaftens. Mais la guerre empêche sa diffusion et son éditeur suisse fait faillite. Pendant son exil aux USA à partir de 1940, Mises en prépare une version en langue anglaise, qui est publiée en 1949 sous le titre Human Action, a Treatise on Economics (New Haven: Yale University Press). L’Action humaine est à la fois un ouvrage militant par sa défense passionnée d’une conception réaliste de la science économique et de la liberté individuelle, un ouvrage didactique qui s’adresse à tous et non seulement aux économistes spécialisés, et néanmoins un ouvrage savant qui exige beaucoup du lecteur et pousse la réflexion jusqu’à ses lointaines conséquences.

Mises écrit lors de la publication :

« L’économie ne se laisse pas décomposer en branches spécialisées. Elle traite invariablement de l'interconnexion de tous les phénomènes de l'action économique. Tous les faits économiques se conditionnent mutuellement. Chacun des divers problèmes économiques doit être traité dans le cadre d'un système complet qui assigne sa juste place et son juste poids à chaque aspect des besoins et des désirs humains. Toutes les monographies restent fragmentaires si elles ne sont pas intégrées dans un traitement systématique du corps entier des relations sociales et économiques. »
« Fournir une telle analyse complète est l’objet de mon livre L’Action humaine, un traité d’économie. C'est la consommation d'études et d'investigations perpétuelles, le précipité d’un demi-siècle d'expérience. J'ai vu opérer des forces qui ne pouvaient qu’annihiler la civilisation et la prospérité élevées de l'Europe. En écrivant mon livre, j'espérais contribuer aux efforts de nos contemporains les plus éminents pour empêcher ce pays de suivre le chemin qui mène à l'abîme. »

Cet ouvrage monumental (près de mille pages) présente une conception originale de la discipline, avec des développements sur la plupart de ses problèmes fondamentaux. Il couvre une large gamme de sujets, depuis les fondations épistémologiques jusqu’aux problèmes éthiques, politiques et sociaux, en passant par une théorie de l'échange indirect, une théorie de la monnaie et du capital, une théorie du marché, une théorie des cycles économiques, et plus encore.

Éditions

  • (en) 1949. Human Action: A Treatise on Economics. London : W. I-lodge & Co.
  • (en) 1949. Human Action: A Treatise on Economics. New Haven : Yale University Press.
  • (es) 1960. La Acción Humnana: Tratado de Economia. 2 vols. Valencia : Fundaciôn Ignacio Villalonga.
  • (en) 1966. Human Action: A Treatise on Economics. Chicago : Henry Regnery.
  • (es) 1968. La Accion Humana: Tratado de Economla. Madrid : Editorial Sopec.
  • (fr) 1985. L’action humaine : Traité d’économie. Traduit de l’américain par Raoul Audouin. Libre échange. Paris : PUF, 1985. (ISBN 2-13-038598-2)
  • (fr) 2004. Abrégé de l'Action humaine, traité d'économie. Textes assemblés et traduits par Gérard Dréan. Bibliothèque classique de la liberté. Paris : Les Belles Lettres. (ISBN 978-2-251-39037-6) [prés. en ligne]
  • (en) 2007. Human Action: A Treatise On Economics. 4 vols. Indianapolis : Liberty Fund. (ISBN 978-0-86597-630-6) [lire en ligne]
  • (en) 2008. Human Action: A Treatise On Economics. The Scholar’s Edition. Auburn, Alabama : Ludwig von Mises Institute. (ISBN 978-1-933550-31-2) [lire en ligne]

Citations

  • « En 1949 est parue Human Action, la version américaine de son grand œuvre : 900 pages d’une prose claire et serrée, d’une argumentation implacable, logiquement rigoureuse, expliquant étape après étape. La réaction des pontes de l’université fut glaciale : ou bien ils condamnaient cet ouvrage comme « réactionnaire », ou alors ils faisaient comme s’il n’existait pas. Néanmoins, ce fut pour l’ambition qui était la sienne un succès unique de librairie, qui fit de Mises une célébrité aux États-Unis. Le livre est toujours réédité depuis 1949, et à ce jour quelque 500 000 exemplaires en ont été vendus. »
        — Hans-Hermann Hoppe, De l’impossibilité du socialisme, 17 octobre 2003

Lien externe

1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.