Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Maurice Bourguin

De Wikiberal
Maurice Bourguin
Économiste, juriste

Dates 1856-1910
Tendance précurseur
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation Que reste-t-il à l’individu, si la satisfaction de ses besoins et de ses goûts est abandonnée à la discrétion de l’autorité publique ?
inter lib.org sur Maurice Bourguin


Biographie

Né en 1856 et mort en 1910, il fut docteur en droit de l'université de Paris en 1877.

Œuvres

Son œuvre majeure, Les systèmes socialistes et l'évolution économique, constitue une critique du socialisme qui préfigure celle de Hayek :

M. Bourguin avait donné à sa critique du socialisme deux articulations essentielles. D'une part, examinant les principaux types de société future esquissés à la fin du XIXe siècle en France et à l’étranger, il s'était efforcé d'établir qu'aucun d'eux ne serait en mesure d'assurer l'équilibre de la production et des besoins. Puis, passant du point de vue statique au point de vue dynamique, M. Bourguin s'était attaqué à la thèse centrale du socialisme scientifique, d'après laquelle l'évolution économique moderne, par la concentration croissante des richesses, la prolétarisation croissante des masses, l'acuité croissante des crises, achemine fatalement nos sociétés vers l'effondrement du capitalisme et le triomphe du collectivisme. Et, au cours d'un exposé magistral, l'auteur s'était attaché à montrer que, sans doute, dans nos sociétés d'aujourd'hui, se développent de plus en plus les formes collectives et publiques d'action économique, et que, dans la société de demain, le régime de la production et de la répartition des richesses devra s'adapter aux exigences et aux capacités accrues des masses ouvrières, mais que cette évolution mériterait beaucoup plutôt d'être appelée « démocratique » que proprement « socialiste », et il concluait que rien ne permet d'induire, de l'étude du mouvement économique moderne, la suppression prochaine de l'entreprise privée et du salariat, la transformation générale du mode de propriété des instruments de production. (Gaétan Pirou, Doctrines sociales et Science économique, 1929)

Bibliographie

  • La mesure de la valeur et la monnaie, Paris, 1896
  • L'intensité de la crise agricole, Lille, 1898
  • "De l'indemnité de plus-value au fermier sortant", Revue politique et parlementaire, n°68, fév. 1900.
  • De l'application des lois ouvrières aux ouvriers et employés de l'État, Paris, 1904
  • Les systèmes socialistes et l'évolution économique, Paris, 1904 (1ère édition)

Littérature secondaire

  • DORMARD S.(2000) "Maurice Bourguin (1856-1910) et l'enseignement de l'économie politique à Lille à la fin du XIXème siècle ", Les traditions économiques françaises 1848-1939, Éditions du C.N.R.S., 2000.

Citations

  • Les adversaires du collectivisme ont principalement insisté jusqu’ici sur son caractère oppressif, et longtemps les socialistes sont contentés de répondre qu’il n’y a pas de vraie liberté, en régime capitaliste, pour la masse de ceux qui, vivant au jour le jour de leur salaire, sont à la discrétion du capital. Quelle que soit la valeur de cette contre-attaque, le collectivisme est blessé à mort, s’il ne parvient pas lui-même à se laver du reproche de sacrifier la liberté. Or, il n’est pas une seule liberté qui ne paraisse compromise, dans un régime qui subordonne toute consommation au bon vouloir des arbitres tout-puissants de la production et de la distribution. Que reste-t-il à l’individu, si la satisfaction de ses besoins et de ses goûts est abandonnée à la discrétion de l’autorité publique ? Quelle peut-être la garantie des minorités, contre un pouvoir aussi formidable des majorités ? Toute manifestation d’activité individuelle ou collective, même de l’ordre intellectuel et moral, se traduisant par un usage ou une consommation de choses matérielles, toute liberté, liberté de la presse, liberté des élections, liberté de réunion, liberté des théâtres, liberté de l’enseignement, liberté religieuse, se trouve soumis à l’arbitraire des personnages préposés à la direction des fonctions économiques. Il n’y pas jusqu’à là liberté du choix de la profession, jusqu’à celle du domicile et du foyer familial, qui ne soient à la merci de l’autorité publique, si le collectivisme ne laisse pas altérer son système de la valeur en admettant le jeu de l’offre de la demande. (Les systèmes socialistes et l'évolution économique)

Liens externes

B0.jpg Discussions sur le forum
Les systèmes socialistes et l'évolution économique (for)

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.