Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Reform Act 1832

De Wikiberal
Histoire du Royaume-Uni

Le Reform Act de 1832, connu généralement comme le Reform Act 1832, est une loi britannique qui apporte des changements profonds au système d'élection des membres de la chambre des communes.

Il augmenta le nombre de personnes pouvant voter de 50 à 80%, probablement plus de 60%[1], en réduisant ou modifiant le cens. Cette loi supprima en particulier un certain nombre de sièges dans des petits villages. Les métropoles industrielles en plein développement eurent à l'inverse plus de sièges que précédemment. Par ailleurs, le Reform Act 1832 permit de réduire la corruption très forte qui régnait pour l'élection dans les petites circonscriptions.

Cette loi était l'une des revendications de longue date du parti libéral britannique, le parti whig, et fut adoptée après de longues oppositions parlementaires des conservateurs (tories) et un mouvement populaire violent. C'est le premier ministre libéral Charles Grey qui fit adopter le texte par le Parlement.

Le Reform Club à Londres fut créé en soutien à cette loi et devint avec le temps le gentlemen's club de référence du parti whig et de l'intelligentsia libérale du pays. Quand il ouvrit ses portes en 1836, seuls ceux qui soutenaient le texte pouvaient rejoindre le club.

Jugé insuffisant par ceux à qui il n'accordait pas le droit de vote, le Reform Act de 1832 fut contesté par le mouvement chartiste dans les années qui suivirent.

Notes et références

  1. Phillips, John A., and Charles Wetherell. (1995). The Great Reform Act of 1832 and the Political Modernization of England. The American Historical Review, vol. 100, pp. 413-414.

Voir aussi

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.