Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Refroidissement climatique

De Wikiberal
Le refroidissement climatique est une théorie scientifique qui a eu un certain écho dans les années 1970, devant la constatation que les températures avaient chuté entre 1945 et 1970. Elle est de plus en plus évoquée actuellement devant le refroidissement qui frappe une bonne partie du monde, en particulier en raison de l'influence de l'activité solaire sur le climat.
Global-Cooling.jpg

Années 1970

L'hypothèse d'un refroidissement climatique connut un certain succès dans les années 1970. Ainsi, le journal américain Newsweek, dans son édition du 28 avril 1975, publia dans sa rubrique science un article à retentissement intitulé "The cooling world". Le 24 juin 1974, Time avait également couvert ce sujet. Cette question nourrit les écrits de nombreux auteurs, dont les écrits du physicien Carl Sagan ou le livre The Weather Conspiracy: The Coming of the New Ice Age. Le Los Angeles Times titrait pour sa part en 1978 "No End in Sight to 30-Year Cooling Trend in Northern Hemisphere". De même, Lowell Ponte consacrait à la question un ouvrage en 1976, intitulé The Cooling.

Ces erreurs des « experts », au même titre que des modèles aux prévisions non avérées ou des exagérations revendiquées renforcent les doutes sur le réchauffement climatique.

Phénomène contemporain

Certaines évolutions récentes soulignent la possibilité d'un refroidissement généralisé, en particulier la baisse marquée de l'activité solaire : des chercheurs du NCDC (U.S. National Climatic Data Center) écrivaient ainsi en 2008 que, au vu de l'hiver exceptionnellement froid, il était prématuré de parler de réchauffement climatique[1]. 2008 a en outre été l'année la plus froide depuis dix ans[2].

Pour Robert Toggweiler et Joellen Russell, de l'université de Princeton et de l'université de l'Arizona, les modèles actuels n'ont pas intégré l'effet des vents sur la circulation océanique, la compensant en exagérant le rôle de l'homme.

Oleg Sorokhtin de l'académie des sciences naturelles en Russie estime pour sa part que l'activité solaire est le principal déterminant du climat et, notant la baisse de celle-ci, estime un refroidissement généralise dans le futur proche probable. Il est rejoint sur ce point par le canadien Kenneth Tapping, spécialiste de physique solaire. David Archibald, scientifique australien spécialiste du soleil, défend une vision proche.

"Le monde se refroidit"

« Alors que durant trois quarts de siècle nous avons connu les conditions extraordinaires d'un climat tempéré, le fait majeur aujourd'hui semble indiquer que nous allons vers un refroidissement généralisé. Les climatologues sont cependant en désaccord concernant à la fois la cause et la durée de cette tendance au refroidissement et à la fois son impact sur les conditions locales du climat. Mais ils sont presque tous d'accord sur le fait que cette tendance va réduire la productivité agricole jusqu'à la fin du siècle. Et si le climat se met à changer aussi durablement que le prévoient les plus pessimistes d'entre eux, les conséquences, en terme de famine, deviendront catastrophiques.
« [...]D'autres observent ce refroidissement comme le retour vers les conditions du "petit âge glaciaire" avec ces hivers rigoureux qui ont glacé l'Europe et le nord américain entre 1600 et 1900, à une époque où la Tamise était si solidement gelée que les londoniens faisaient des barbecues sur la glace et que les bateaux briseurs de glace naviguant sur l'Hudson allaient au sud jusqu'à New York.
« [...]Les climatologues sont pessimistes quant à la volonté des leaders politiques de prendre des décisions permettant de contrebalancer les changements climatiques, voire d'en ralentir les effets. Ils admettent néanmoins que l'une des plus audacieuses solutions proposées, telle que faire fondre la calotte glaciaire en la recouvrant de suie noire ou encore détourner les fleuves de l'Arctique peuvent créer de bien plus grands problèmes. » ("The cooling world", Peter Gwynne, Newsweek, 28 avril 1975)

Citations

  • Je crains un refroidissement global. (...) Les États-Unis sont en train de se refroidir. Cela fait 18 ans qu'il n'y a pas de réchauffement climatique. (Patrick Moore, juillet 2014[3])

Notes et références

  1. Bientôt le... refroidissement climatique global ?, Futura Sciences, 29 février 2008
  2. "Where's global warming?", The Boston Globe, 8 mars 2009, [lire en ligne]
  3. Greenpeace Co-Founder Dr. Patrick Moore: ‘I fear a global cooling’

Voir aussi

Liens externes

5244-cameleonhelp-buddylivegreen.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail écologie.