Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Robert M. Hurt

De Wikiberal
Robert M. Hurt
Économiste

Dates (1935-1965)
Tendance libéral
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Robert M. Hurt

Robert M. Hurt, est né à Indianapolis, le 11 Octobre 1935. Il était chargé de cours au Département d'économie de l'université de Princeton où il préparait sa thèse. Dans la matinée du jeudi 25 mars 1965, il décida précipitamment que sa vie devait s'interrompre à 29 ans. Une balle de calibre 20 a finalement gâché une prometteuse carrière qui s'annonçait devant lui. Comme seule explication à son geste, il laissa sur la table de la cuisine, un livre de Marcus Aurelius, "Méditations", avec une page ouverte contenant un passage discutant de la peur de la mort.

Le suicide et l'euthanasie sont des thèmes qui l'avaient interpellé dans un article écrit en 1962 sur "Le péché et la loi pénale". En note, il écrivait :

"Aider au suicide est un acte considéré comme un homicide volontaire à New York et, au Texas, aucun crime n'est commis si l'accusé encourage ou assiste sans réellement tuer le/la suicidé(e). Beaucoup d'auteurs européens acceptent la position du positiviste italien, Enrico Ferri, qui a fait valoir que, puisque l'homme a le droit de disposer de sa propre vie comme il l'entend, il a le droit de consentir à sa propre destruction par un autre. Cependant, la suggestion de Ferri a été adoptée uniquement dans le Code pénal suisse, qui prévoit que quiconque aide le suicide d'un autre ne commet aucun crime sauf s'il est actionné par des "motifs égoïstes"."

Apprécié de ses pairs, Robert Hurt était une personne définie comme détendu, dévoué et très consciencieux. Il était très sérieux, notamment au sujet de son enseignement et il passait beaucoup de temps avec ses étudiants pour expliquer ses cours. Lors de la publication, à titre posthume, de son article sur les droits de propriété intellectuelle, complété par son ami Robert Schuchman, Milton Friedman faisait son éloge, en avant-propos :

"Sa mort est une perte tragique pour beaucoup d'entre nous, à titre personnel, et aussi pour la profession des économistes. Robert Hurt était un jeune homme brillant, largement formé en économie et en droit, qui a fusionné sa formation avec un sens inhabituel du jugement, de la perspective et de la profondeur. Il avait un courage rare en suivant les idées là où elles l'emmenèrent, et dans la défense de ce qu'il croyait être vrai."- Milton Friedman.

Intellectuellement, Robert Hurt était en plein essor. Il venait d'être nommé directeur d'une conférence au Woodrow Wilson College sur la réglementation fédérale de la radiodiffusion où il était le représentant du Département des affaires économiques de l'Université de Princeton, comme il le fut quelques mois plus tôt lors de la conférence sur la loi anti-trust. Il était également l'assistant du professeur d'économie, Fritz Machlup et ils réalisaient ensemble une étude approfondie sur le système des brevets.

Robert Hurt était diplômé (B. A) du Wabash College dans l'Indiana. Il a reçu son diplôme en droit (L. L. B.) à l'Université de Yale (Yale Law School) en 1961. Avant de venir à l'université de Princeton en 1963, il bénéficia d'une bourse d'études (Fellow Volker) pour étudier auprès du professeur Friedrich Hayek, au Comité sur la pensée sociale de l'Université de Chicago.

L'enseignant avait publié quatre articles dans la revue, New Individualist Review, une revue en sciences sociales, où il était rédacteur en chef adjoint. Il préparait deux autres articles pour une publication prochaine. Les quatre articles dans la presse écrite étaient intitulés : "Anti-Trust et la concurrence", "Le péché et la loi pénale", "Observations sur la génération soviétique perdue" et "Commission Fédérale sur la Communication (FCC) : Libre parole, "Besoins publics", et M. Minow".

Publications

Littérature secondaire

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.