Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Seasteading

De Wikiberal

Le seasteading est l'implantation dans les eaux internationales de lieux de vie hors de la souveraineté des États existants. Le terme est dérivé de homesteading. Bien que beaucoup des défenseurs soient des libertariens, le concept est indépendant de toute forme politique.

Seasteading.jpg

Origines théoriques

L'un des principaux promoteurs du concept est Patri Friedman (le petit-fils de Milton Friedman et fils de David Friedman). Les logements flottants envisagés sont généralement nommés des seasteads.

Avantages

Voici les principaux avantages selon les promoteurs du concept :

À la création

Malgré les difficultés techniques et financières, il est plus facile d'occuper une nouvelle zone que de prendre le pouvoir et réformer l'État sur un territoire existant.

À l'usage

Il est assez facile pour les habitants de partir en emportant leur logement flottant si la situation politique devient trop contraire à leur intérêts et cela influe sur les décisions de l'éventuel gouvernement.

Freins au développement

La haute mer (mare liberum) est considérée par le droit international comme "patrimoine commun de l'humanité", ce qui rend délicate toute installation qui en exploiterait les ressources.

Projets

Seasteading: A Practical Guide to Homesteading the High Seas

Il s'agit d'un livre écrit par Wayne C. Gramlich, Patri Friedman et Andrew Houser à partir de 2002. Une première version est disponible sur Internet. Une nouvelle version est en cours d'écriture.

The Seasteading Institute

Le TSI est une organisation à but non-commercial qui se donne comme objectif de "créer de nouvelles sociétés sur les océans". Ses trois principales activités sont :

  • La création d'une communauté de résidents potentiels ;
  • La recherche théorique politique et scientifique ;
  • L'ingénierie pour bâtir un prototype de seastead viable.

Le projet est dirigé par Patri Friedman, et l'entrepreneur Peter Thiel y a investi 500 000$.

Types de réalisations possibles

  • navires de croisière adaptés pour une habitation permanente
  • plates-formes flottantes à base de bouées espar (par exemple ClubStead)
  • îles modulaires à base de modules en béton armé
  • villes flottantes (par exemple Freedom Ship, un "bateau pensé pour être une véritable ville flottante")

Exemples historiques

  • la Principauté de Sealand (ancienne plate-forme militaire de l'armée britannique, construite au large de l'estuaire de la Tamise dans les eaux internationales) est depuis 1967 un exemple de micronation réussie (mais non libertarienne, et de plus minuscule) dont les libertariens pourraient s'inspirer dans leurs projets futurs.
  • Oceania, The Atlantis Project, projet libertarien de ville flottante, abandonné en 1994. Son auteur s'est tourné vers un projet humanitaire plus ambitieux, Lifeboat Foundation.

Bibliographie

Citations

  • « Le seasteading est la façon entrepreneuriale de réparer le gouvernement : en le mettant en concurrence plutôt qu'en le mettant en cause. »
        — Patri Friedman
  • « Pourquoi vouloir coloniser Mars et pas la Terre ? La moitié de la surface du globe n’appartient à aucun Etat. »
        — Joe Quirk, Porte-parole de The Seasteading Institute

Liens externes

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.