Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Utilité marginale

De Wikiberal

L'utilité marginale est une loi fondamentale en économie, énoncée et redécouverte lors de la révolution marginaliste initiée presque simultanément par Carl Menger, William Stanley Jevons et Léon Walras. Cette redécouverte est une réponse, en quelque sorte, à l'obstacle rencontré par les économistes classiques : le paradoxe de la valeur. « Comment est-ce qu’une pierre précieuse vaut plus qu’un morceau de pain, qu’un bon vêtement, et peut-être qu’une habitation saine et agréable ? »

La théorie de l’utilité marginale est l'idée selon laquelle la valeur des biens de consommation est proportionnelle à leur utilité marginale, l'idée d'après laquelle la valeur dépend de l'utilité des services escomptés. L’expression d’« utilité marginale » [Grenznutzen] a été introduite par Friedrich von Wieser (1851-1926) dans Ueber den Ursprung und die Hauptgesetze des wirtschaftlichen Werts, Wien, 1884. Puis elle a été reprise par Eugen von Böhm-Bawerk en 1886.

Le concept d'utilité marginale n'est pas à proprement dire fondé « psychologiquement », mais plutôt « pragmatiquement », ou pour reprendre la définition donnée par Ludwig von Mises, fondé praxéologiquement, c'est-à-dire en recourant aux catégories « fins et moyens ».

Le raisonnement dit « à la marge » est défini à partir de la notion de degré d'utilité supplémentaire de l'unité de bien consommée en dernier. Cette utilité marginale décroît avec la quantité de biens déjà consommée. Par exemple, si l'on possède déjà deux stylos, l'utilité apportée par un stylo supplémentaire est faible, comparée à la situation où l'on ne possède initialement aucun stylo. Ainsi, si l'on prend l'exemple de la bière, la première gorgée procure un plaisir ineffable, la seconde est déjà moins bonne, et ainsi de suite, jusqu'à arriver au moment où l'envie se tarit. Cela signifie que l'utilité de chaque nouvelle gorgée de bière est inférieure à celle de la précédente : l'utilité marginale est décroissante.

Index 2.png

Bibliographie

Citations

  • « La loi d'utilité marginale et de valeur marginale décroissante est indépendante de la loi de Gossen de saturation des besoins (première loi de Gossen). En traitant de l'utilité marginale nous ne nous occupons ni de l'agrément des sens ni de saturation ou satiété. »
        — Ludwig von Mises, L'Action Humaine

Aller plus loin

Article connexe

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.