Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Carl Menger

De Wikiberal
7742-efdur-medaille2.png
La version du 21 mai 2009 de cet article a été reconnue comme « article de qualité », c'est-à-dire comme faisant honneur à Wikibéral, l’encyclopédie libre et gratuite. (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion, et la liste des articles de qualité.
Carl Menger
Économiste

Dates 1840 - 1921
thumb
Tendance Fondateur de École autrichienne
Origine Autriche Autriche
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Carl Menger
Catallaxia

Carl Menger (Nowy Sacz (Pologne), 23 février 1840 - Vienne, 26 février 1921) est un économiste autrichien, fondateur de l'école autrichienne d'économie et l'un des pères de la « révolution marginaliste »[1].

Biographie

Il naît dans une famille aisée de la petite noblesse polonaise, d'un père juriste. Son fils, Karl Menger, né en 1902, fut un célèbre mathématicien.

Il suit une formation au Gymnasium (lycée) puis étudie le Droit à l'université de Prague et de Vienne[2]. Il obtient plus tard un Doctorat de Droit (jurisprudence) à l'Université de Cracovie, université qu'il quitte dans les années 1860 pour devenir journaliste économique, d'abord au Lemberger Zeitung, puis au Wiener Zeitung (Vienne).

Durant son travail, notant une différence entre ce que les sciences économiques classiques lui avaient enseignées concernant la détermination des prix et ce que croient les vrais acteurs du marché mondial, il entreprend, en 1867, une étude d'économie politique, qui est publiée en 1871 sous le nom de Principes d'économie politique (Grundsätze der Volkswirtschaftslehre). Texte fondateur de l'École autrichienne d'économie, les Principes sont restés cependant largement méconnus, bien qu'ils furent plus tard perçus comme une contribution majeure à la révolution néoclassique.

En 1872, Carl Menger rejoint la faculté de droit de l'Université de Vienne. Il est admis à l'enseignement supérieur (habilitation) par Lorenz von Stein, auquel il accordera un article en 1891. Il passe plusieurs années à enseigner la finance et l'économie politique à un nombre croissant d'étudiants. En 1873 il devient titulaire de la Chaire de théorie économique, alors qu'il n'a que 33 ans.

En 1876 il commence à enseigner l'économie et les statistiques à l'archiduc Rodolphe de Habsbourg, le prince héritier de la Couronne d'Autriche. Il accompagne le prince dans ses voyages pendant deux ans, d'abord en Europe puis en Grande-Bretagne. On pense également qu'il a aidé le Prince dans la rédaction d'une brochure anonyme de 1878, qui critique violemment la haute aristocratie autrichienne. Il restera près du Prince, jusqu'au suicide de ce dernier en 1889 (lors de l'affaire de Mayerling).

En 1878 l'Empereur (le père du prince Rodolphe) le nomme à la Chaire d'économie politique de Vienne. Le titre de Hofrat lui est décerné, et il fut nommé au Herrenhaus autrichien en 1900.

Lors de son professorat, il approfondit et défendit les positions des Principes. Son épistémologie est identifiée à celle d'Aristote[3]. L'essentialisme consiste, entre autres choses, que les propriétés économiques soient réelles. Elles sont naturellement reliées les unes aux autres. Si elles existent, elles font donc partie du monde observable et elles peuvent être séparées (en pensée) des autres propriétés. Ainsi, la recherche de ces lois exactes rendent caduque la formalisation mathématique.

Carl Menger publie en 1883 ses Investigations into the Method of the Social Sciences with Special Reference to Economics. Ce livre a fait couler beaucoup d'encre. Si bien que des membres de l'école historiciste d'économie commencèrent à surnommer, par dérision, Menger et ses étudiants « l'école autrichienne », pour souligner leur rupture avec la pensée économique traditionnelle allemande. Ce à quoi Menger répondit par un pamphlet intitulé The Errors of Historicism in German Economics (1884), qui lança le fameux Methodenstreit entre l'école historiciste et l'école autrichienne. Menger commença à attirer des disciples qui marqueront de leur empreinte la pensée économique, tout particulièrement Eugen von Böhm-Bawerk et Friedrich von Wieser.

À la fin des années 1880, Carl Menger est nommé à la tête de la commission chargée de reformer le système monétaire autrichien. Durant la décennie suivante, il écrivit une pléthore d'articles qui ont révolutionné la théorie monétaire, notamment sa Theory of Capital (1888) et Money (1892). Le 22 décembre 1894, il est élu comme correspondant de la section d’économie politique, statistique et finance, à l’Académie des sciences morales et politiques de l'Institut, en remplacement de Wilhelm Roscher, décédé le 4 juin 1894. Le symbole est important car Roscher avait fondé l'École historique allemande, qui dominait depuis les années 1840 le monde germanophone ; nommer Menger et lui plutôt que son adversaire Schmoller, le chef de file de la « jeune » École historique, c'était reconnaître au Viennois le statut de fondateur d'une École autrichienne alternative à l'historicisme. L'institution française semblait ainsi avoir saisi l'intention profonde de Menger qui avait sciemment constitué son école[4].

En grande partie en raison de son pessimisme au sujet de l'état de la bourse allemande, Carl Menger démissionne de son professorat en 1903 pour se concentrer sur ses études. Il meurt en 1921 à Vienne.

Alors que Carl Menger est reconnu internationalement et a été traduit en anglais, en italien, en espagnol et en portugais, de façon surprenante, cet auteur, fondateur de l'école autrichienne d'économie, ne fut traduit en français, pour la première fois par Gilles Campagnolo, qu'en 2011.

Sa contribution intellectuelle

Carl Menger a contribué à mieux comprendre le travail d'un économiste en précisant que les méthodes utilisées en sciences sociales sont différentes d'une approche en sciences naturelles. Il est donc à la base de l'apport de l'individualisme méthodologique et du subjectivisme en sciences sociales. Dans le domaine plus précis des biens économiques, il est cité pour sa classification hiérarchique des biens ainsi que sa théorie des besoins imaginaires. Il est, aussi, précurseur des travaux sur la monnaie en tant qu'intermédiaire des échanges.

Carl Menger a permis d'effectuer un bond en avant spectaculaire dans la théorie de la formation des prix. Edward de Bono, en technicien de la créativité, pourrait ajouter qu'il s'agit également d'un bond sur le côté, car la pensée latérale de Carl Menger a créé une révolution dans les esprits des économistes. Jusqu'alors, ces derniers raisonnaient comme si la valeur reposait dans les biens eux-mêmes. Tout au contraire, affirme Carl Menger, la valeur d'un bien particulier ou d'un service n'est pas inhérente au bien ou au service lui-même mais elle réside dans les perceptions, les jugements et les calculs de chaque individu à propos des différentes utilisations possibles de ce bien. Ces évaluations varient d'une personne à l'autre, tout comme elles peuvent être différentes en fonction de l'endroit où l'on se situe et du temps qui passe. Par conséquent, un bien ou un service n'a aucune valeur tant qu'une personne ne décide de poser une attention sur ce bien ou ce service. Elle recherche si ce bien peut satisfaire certains besoins et donc de décider de lui attribuer un certain prix. En résumé, la valeur est une notion propre à chaque individu, c'est pourquoi elle est considérée comme subjective.

Les prix que l'on observe donc, sur le marché et sur lesquels agissent des hommes d'affaires, ne sont pas le produit d'une force extérieure qui s'imposerait sur le marché. Carl Menger analyse le prix comme un lien de causalité entre des valeurs subjectives entretenues au moment de l'échange par différents acteurs économiques. Il serait dangereux de présenter le prix comme la rencontre entre l'offre et la demande, dans la mesure où le marché ferait rencontrer des acheteurs et des vendeurs. Cette analyse pourrait faussement donner à penser que l'échange s'opère sur un bien ou un service identifié de la même façon par l'acheteur et le vendeur, alors que dans l'analyse de Carl Menger l'échange se fait sur la valeur que chaque co-contractant attribue à l'utilisation possible de ce bien ou de ce service. Un prix émerge parce qu'il facilite l'échange provenant d'une disparité des évaluations subjectives et non pas parce qu'il a fallu produire ce bien ou ce service avec un certain nombre de produits et d'heures de travail.

L'analyse des institutions est un autre apport de Carl Menger qui a eu des répercussions sur quasi l'ensemble des auteurs de l'école autrichienne d'économie, et particulièrement sur Friedrich Hayek. Carl Menger a introduit une distinction entre les institutions pragmatiques et organiques. Les institutions pragmatiques se constituent par une "volonté commune visant à les établir", alors que les institutions organiques sont "le résultat involontaire d'efforts innombrables de sujets économiques poursuivant des intérêts individuels".

Œuvres

  • 1871, Grundsätze der Volkswirthschaftslehre, (Principes d'économie politique), Wien: Wilhelm Braumüller
    • Traduction italienne en 1907, Principii fondamentali di economia, Roma : Direzione del giornale degli economisti, Imola : Coop. tip. ed. Galeati
    • Nouvelle traduction italienne en 1909, Principii fondamentali di economia, Préface de Maffeo Pantaleoni, Galeati, Imola
    • Nouvelle édition allemande en 1923, avec une préface de Richard Schüller, sous la direction de son fils Karl Menger, Hölder-Pichler-Tempsky, Freytag, Wien, Leipzig
      • Réimpression en 1968, Aalen
    • Nouvelle traduction italienne en 1925 de la seconde édition allemande par R. Broglio D'Ajano et N. Bonelli, Principi fondamentali di economia politica, Bari: G. Laterza
    • Reprise de la version allemande en 1934, London, The London school of economics and political science, Édition : Erster, Allgemeiner Theil
      • Nouvelle édition en 1968, Friedrich Hayek, dir., Carl Menger gesammelte Werke, Vol 1, Seiten, Tübingen: J.C.B. Mohr
        • Réimpression en 1971, W. Braumüller, Vienna
    • Traduction anglaise en 1950 par James Dingwall, Bert F. Hoselitz, dir., "Principles of Economics", Glencoe: Free Press
      • Nouvelle édition anglaise en 1976, New York and London: New York University Press
      • Nouvelle édition anglaise en 1981, Principles of Economics, New York et Londres, New-York University Press
      • Nouvelle édition anglaise en 1994, Libertarian Press, ISBN 0910884277
      • Chapître 1 : The General Theory of the Good et chapître 2 : Economy and Economic Goods, repris en 1995, In: Israel Kirzner, dir., Classics in Austrian Economics, Vol. I, London: William Pickering
      • Nouvelle édition en 2004, Principles of Economics, Ludwig von Mises Institute avec une ine préface de Peter G. Klein
    • Traduction italienne en 1976 de l'édition allemande de 1923, par Elena Franco Nani, dir., préface de Giampiero Franco, avant propos de Richard Schüller, introduction de Karl Menger, Torino : UTET
    • Traduction espagnole en 1983 par Marciano Villanueva, Principios de economía política, Madrid : Unión Editorial, D.L., ISBN 84-7209-152-X
    • Traduction portugaise en 1983 de Luiz Joao Barauna à partir de l'édition allemande de 1968, Princípios de Economia Política, São Paulo, Abril Cultural
      • Nouvelle édition en 1988, ISBN 85-13-00070-1, Editora Nova Cultural (Brésil)
    • Traduction en japonais, en 1999, par Yasui Takuma et Kiichiro Yagi,, 国民経済学原理, éditeur: 日本経済評論社 (Critique économique du Japon)
    • Nouvelle traduction italienne en 2001, Principî di economia politica, Raimondo Cubeddu, dir., Soveria Mannelli: Rubbettino, avec une introduction de Karl Milford
    • Nouvelle édition italienne en 2004, Istituto geografico De Agostini - Milano Finanza Editori, Novara-Milano
      • Nouvelle édition en 2006, (supplément du Journal "Milano finanza")
    • Traduction en géorgien en 2006 par Khatuna Akhobadze, The Principles of Economics (en Géorgien: ეკონომიკის საფუძვლები) de Carl Menger (en Géorgien: კარლ მენგერი) pour le New Economic School of Georgia, dont le président et rédacteur scientifique est Paata Sheshelidze, la rédactrice en chef et économiste est Ana Akhvlediani, la responsable technique est Leila Beriashvili et la secrétaire générale est Tamara Khvtisiashvili. Ce livre fut édité par la maison d'édition : "Gia Karchkhadze Publishing House" grâce à Gia Jandieri (Vice-President du New Economic School - Georgia) qui a obtenu le concours financier du Fonds "Open Society – Georgia"
    • Traduction en roumain en 2010, par Bogdan Tatavura, Principiile economiei, Centrul pentru Economie și Libertate - ECOL
  • 1873,
    • a. Der Zwiespalt unter den Deutschen Volkswirten (Le dilemme entre les économistes allemands), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 2-3 janvier, pp13-14
    • b. Zur Reform des juristischen Unterrichtes (Sur la réforme de l'enseignement juridique), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 5 mars, Signature : "M"
    • c. Nationalökonomie (Besprechung v. E. Herrmann, Prinzipien der Wirtschaft) (Économie nationale : commentaire sur le livre d'Emanuel Herrmann, principes d'économie), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 8 mars, Signature : "M"
    • d. Nationalökonomie (Besprechung von J. E. Cairnes, Essays on Political Economy) (Économie nationale : commentaire sur le livre de John Elliott Cairnes, Essais sur la Politique économique), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 30 avril, Signature : "M"
    • e. Unterricht (Besprechung v. A. v. Dumreicher, Die Verwaltung der Universitäten) (Cours : Commentaires sur le livre d'Armand Freiherr von Dumreicher, la gestion des universités), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 5 mai, Signature : "M"
    • f. John Stuart Mill (Todesnachricht) (John Stuart Mill : Avis de décès), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 15 mai, Signature : "r"
    • g. Der Pavillion des k. k. Ackerbauministeriums (Le Pavillion de la Commission de contrôle du ministère de l'agriculture), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 24 mai, Signature : "r"
    • h. Das Oesterreichische Bergwesen (Besprechung des Denkbuch des österreichischen Bergwesens, hg. v. Oesterr. Ackerbauministerium) (La nature de la montagne autrichienne (Commentaire sur le livre, Comité de réflexion sur la comptabilité publique autrichienne de la montagne, Ministère Autrichien de l'agriculture, Dir.), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 6 juin, Signature : "M"
    • i. Unterricht (Besprechung v. A. v. Dumreicher, Pflege des gewerblichen Fortbildungs- und Mittelschulwesens) (Cours : Commentaire sur le livre d'Armand Freiherr von Dumreicher, Entretien de la propriété industrielle et des moyens de la formation scolaire) WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 17 juin, Signature : "M"
    • j. Zur Goldfrage (Nochmals über J. E. Cairnes' Essays on Political Economy) (Sur la question de l'or : Une nouvelle fois, commentaire sur le livre de John Elliott Cairnes, Essais sur la Politique économique), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 19 juin, Signature : "M"
    • k. Neuere Fortschritte in der Wetterkunde (Besprechung der Mitteilungen aus dem Gebiete des Seewesens, hg. v. k. k. Hydrographischen Amte) (Nouveaux progrès de la météorologie : Commentaire sur les communiqués des régions maritimes, Commision de contrôle du Service Hydrographique, dir.), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 30 juillet, Signature : "r"
    • l. Arrondierung der Landgüter (Besprechung von K. Peyrer, Die Zusammenlegung der Grundstücke, die Regelung der Gemeingründe und die Ablösung der Forstservituten in Oesterreich und in Deutschland. Wien, k.k. Hof- und Staatsdruckerei, 1873) (Remembrement rural des propriétés foncières, Commentaire sur le livre de Karl Peyrer, La fusion des terrains, La règlementation de la Communauté, et le remplacement des servitudes forestières en Autriche et en Allemagne) WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 30 septembre, Signature : "r"
    • m. Nationalökonomie (Besprechung v. F. X. Neumann, Volkswirtschaftslehre mit besonderer Anwendung auf Heerwesen und Militärverwaltung, 1873), (Économie nationale, Commentaire sur le livre de Franz Xaver von Neumann-Spallart, Économie politique avec une application particulière aux forces armées et à l'administration militaire), WA: Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 4 octobre, Signature : "M"
    • n. John Stuart Mill (Besprechung von John Stuart Mill, Autobiography)(Commentaire sur le Livre de John Stuart Mill, Autobiographie), WA Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 10 novembre, Signature : "r"
    • o. Zeitschrift für privates und öffentliches Recht der Gegenwart (Besprechung) (Commentaire sur la "Revue de droit privé et public), WA Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 17 novembre, Signature : "M"
  • 1874,
    • a. Politik (Besprechung v. Alt oder Neu? Die politische Entscheidungsfrage. Aus der Mappe eines Bureaukraten) (Politique : Ancienne ou nouvelle discussion ? La question de la décision politique. Du dossier des bureaucrates), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 12 septembre, Signature : "M"
    • b. Island (Besprechung v. K. Maurer, Island von seiner ersten Entdeckung bis zum Untergang des Freistaates, Munich, 1874) (L'Islande : Commentaire sur le livre de Konrad von Maurer, L'Islande de sa première découverte jusqu'à la chute de la république), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 3 octobre, Signature : "M"
    • c. Politische Oekonomie (Besprechung v. J. Fröbel, Die Wirtschaft des Menschengeschlechtes auf dem Standpunkt der Einheit idealer und realer Interessen) Politique écoomique : commentaire sur le livre de Julius Fröbel, L'économie du genre humain sur le point de vue de l'unité des intérêts idéaux et réels), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 20 octobre, Signature : "M"
    • d. Philosophie (Besprechung von S. Rubinstein, Die sensoriellen und sensitiven Sinne, Leipzig 1874) (Philosophie : Commentaire sur le livre de Susanna Rubinstein, Les sens sensoriels et sensibles), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, le 21 octobre, Signature : "M"
  • 1875,
    • a. Wilhelm Roscher (Besprechung von Wilhelm Roscher, Geschichte der Nationalökonomik in Deutschland) (Wilhelm Roscher : Commentaire sur le livre de Wilhelm Roscher, Histoire de la science économique en Allemagne), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, 26 janvier, pp4-5
    • b. Die österreichischen Finanzen (Les finances de l'Autriche : Commentaire sur le livre du Comte Johann Friedrich Rudolph Mülinen, Les finances de l'Autriche : étude historique et statistique sur les finances de l'Autriche-Cisleithanienne comparées avec celles de la France : d'après des publications officielles de l'Administration impériale et royale des finances - Paris : Guillaumin, 1875, viii, 320 p), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien, Le 3 mai, Signature : "C.M."
    • c. Francis Bacon : Besprechung Francis Bacon und seine Nachfolger - Entwicklungsgeschichte der Erfahrungsphilosophie von Kuno Fischer. Leipzig : Brockhaus, 1875 (Commentaire sur le livre de Kuno Fisher, Francis Bacon et ses successeurs : Histoire du développement de la philosophie des expériences), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien. Le 14 septembre
    • d. Die Erbsteuer : Besprechung von H. von Scheel, Die Erbschaftssteuer (L'impôt de succession : Commentaire sur l'article de Hans von Scheel, L'impôt de succession, Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, vol 24, n°4-5), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien. Le 6 octobre
    • e. Geschichte der Nationalökonomie in Ungarn : Besprechung von Julius Kautz, Entwickelungsgeschichte der volkswirtschaftlichen Ideen in Ungarn und deren Einfluss auf das Gemeinwesen (Histoire de l'économie en Hongrie : commentaire sur le livre de Julius Kautz, histoire du développement des idées économiques en Hongrie et son influence sur la communauté), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien. Le 13 octobre
    • f. Politische Oekonomie : Besprechung von Karl Heinrich Rau, Allgemeine oder theoretische Volkswirtschaftslehre. I. Teil, Grundlegung, neubearbeitet von A. Wagner und E. Nasse (Économie politique : Commentaire sur le livre de Karl Heinrich Rau, Adolph Wagner et Erwin Nasse, Économie politique générale ou théorique. 1, Introduction), Wiener Abendpost, Beilage zur Wiener Zeitung, Wien. Le 23 novembre, pp4-5
  • 1883, Besprechung von G. Schönberg, Handbuch der Politischen Oekonomie, ZPOR (Grünhuts) Zeitschrift für privates und öffentliches Recht der Gegenwart, Wien., ZPOR p. 742-.
  • 1883, Lettre à Léon Walras, le 23-6-1883, In: William Jaffé, dir., Correspondence of Leon Walras and related papers, Amsterdam: North-Holland publishing Co, 1965, vol. I 1857-1883, (lettre 566), pp768-769
  • 1884, Die Irrtümer des Historismus in der deutschen Nationalökonomie, Alfred Hölder : Vienne
    • Repris en 1935, Friedrich Hayek, dir, The Collected Works of Carl Menger,(Les Travaux rassemblés de Carl Menger), Volume III. Kleinere Schriften zur Methode und Geschichte der Volkswirtschaftslehre (Articles plus courts sur la Méthode et l'histoire de la politique économique). Series of Reprints of Scarce Tracts in Economc and Political Science, London, London School of Economics and Political Science, pp3-97
      • Repris en 1970, In: Gesammelte Werke, vol 3, J. C. B. Mohr (Paul Siebeck) Tübingen, pp1-98
    • Nouvelle édition en allemand en 1966, Neudruck Aalen
    • Traduction italienne en 1991, Gli errori dello storicismo nell'economia politica tedesca, Dario Antiseri et Sergio Ricossa, dir., Milano : Rusconi
    • Nouvelle édition en allemand en 2007, Esther von Krosigk, dir, VERLAG DR. MÜLLER
    • Les erreurs de l'historicisme dans l'économie nationale allemande
    • The Fallacies of Historicism in German Political Economy
  • 1888, Zur Theorie des Kapitals, (Conrad's) Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, Vol XVII, Jena : Gustav Fischer Verlag, pp135-183
    • Traduction résumée en français en 1888, par Charles Secrétan[5], Contribution à la théorie du capital, Revue d'économie politique, novembre-décembre
      • Tirage à part de la traduction française de Charles Secrétan, éditions L. Larose et Forcel : Paris
    • Reprise de la version allemande en 1970, In: Friedrich von Hayek, dir., Gesammelte Werke, vol III, J.C.B. Mohr, Tübingen, pp135-183
    • Traduction espagnole en 2007, par Ingolf Gunter Krumm, révisée par José Ignacio del Castillo, Sobre la teoría del capital, Procesos de mercado: revista europea de economía política, ISSN 1697-6797, Printemps, Vol 4, n°1, pp177-228
  • 1889, "Nationalökonomische Literatur in Österreich", 1ere partie, Wiener Zeitung, 7 mars
  • 1889, "Nationalökonomische Literatur in Österreich", 2ème partie, Wiener Zeitung, 8 mars, pp2-4. Contient le commentaire sur le livre de Rudolf Auspitz et de Richard Lieben (Untersuchungen über die Theorie des Preises, Uunckcr and Humblot. Leipzig, 1889)
  • 1889, Grundzüge einer Klassifikation der Wirtschaftswissenschaften, (Caractéristiques d'une classification des sciences économiques), Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, ed. J. Conrad, New Series (Jena: Gustav Fisher), vol XIX, pp465-496
    • Repris en 1934 - 1936, In: "Kleinere Schriften zur Methode und Geschichte der Volkswirtschaftslehre," The Collected Works of Carl Menger (London School of Economics and Political Science, London University, 1934- 1936), III, 187-218
    • Traduit en anglais en 1960, Toward a Systematic Classification of the Economic Sciences, In: Essays in European Economic Thought, Louise Sommer, dir., Princeton: D. Van Nostrand Co., Inc., pp1-38
      • Repris en 1995, In: Israel Kirzner, Classics in Austrian Economics, Vol. I, London: William Pickering
    • Traduction italienne en 1998 par Enzo Grillo, Lineamenti di una classificazione delle scienze sociali, Rubettino, Soveria
  • 1889, Zum hundertjährigen Geburtstag von Friedrich List, (le centième anniversaire de Friedrich List), AJZ Allgemeine Juristen Zeitung, Wien, vol XII
  • 1889, Die Kaufkraft des Guldens österreichischer Währung (Le pouvoir d'achat du florin autrichien), NFP Neue Freie Presse, Wien, vol 12
    • Repris en allemand en 1936, Friedrich Hayek, dir, Gesammelte Werke (Travaux rassemblés), Vol 4, Schriften über Geldtheorie und Währungspolitik mit einem vollständigen Schriftenverzeichnis (Écrits sur la théorie monétaire et la politique de la monnaie avec une liste bibliographique complète), London School of Economics and Political Science, London University
  • 1891, « Die Social-Theorien der classischen National-Oekonomie und die moderne Wirtschaftspolitik », (Les théories sociales de l'économie nationale classique et la politique économique moderne), Neue Freie Presse, (6 et 8 janvier), Wien
    • Repris en 1935, In: Kieinere Schriften zur Methode und Geschichte der Volkswirtschaftslehre, London: London School of Economics), pp. 219-245
    • Repris en 1970, Friedrich Hayek, ed, Gesammelte Werke, 2nd edition Tübingen: J. C. B. Mohr. vol. 3
  • 1891, Lorenz von Stein, JNS (Conrads) Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, Jena
    • Repris en 1970, Friedrich Hayek, ed, Gesammelte Werke, 2nd edition Tübingen: J. C. B. Mohr. vol. 3
  • 1892, "Geld", Handwörterbuch der Staatswissenschaften, J. Conrad et al., dir., vol 3, Fischer, Jenavol. 3: 730-757
    • Traduit, abrégé et remanié en anglais en 1892, par Caroline A. Foley, « On the Origin of Money », The Economic Journal 2, n° 6 (juin) : pp. 239-255, doi:10.2307/2956146
    • Reprise dans la 3ème édition allemande, en 1909, Handwörterbuch der Staatswissenschaften, Vol 4, pp555-610
    • Repris en allemand en 1936, Friedrich Hayek, dir, Gesammelte Werke (Travaux rassemblés), Vol 4, Schriften über Geldtheorie und Währungspolitik mit einem vollständigen Schriftenverzeichnis (Écrits sur la théorie monétaire et la politique de la monnaie avec une liste bibliographique complète), London School of Economics and Political Science, London University
      • 2ème édition en 1970,
    • Traduction en espagnol en 1985, El Origen del dinero, Revista Libertas 2, Mayo, Instituto Universitario ESEADE, Argentine
      • Nouvelle traduction en espagnol en 1998, Del origen del dinero, In: La economía en sus textos, Segura, J. et Carlos Rodríguez Braun, dir., Taurus, Madrid, pp200-220
    • Nouvelle édition en allemand en 1990, Geld, Handwörterbuch der Staatswissenschaften. 2nd edition.vol. 4: 60-106
    • Reprise en anglais en 1991, In: Austrian Economics: A Reader, Richard M. Ebeling, dir., Hillsdale, Mich.: Hillsdale College Press, pp483–504
    • Repris en 1994, On the Origin of Money, In: Israel Kirzner, Dir., Classics in Austrian Economics, Vol I, The Founding Era, London: William Pickering, pp91-106
    • Nouvelle traduction anglaise en 2002, Money, par Leland Yeager et Monika Streissler, in M. Latzer and S. W. Schmitz (Eds.), Carl Menger and the Evolution of Payments Systems, pp25-107
    • 3ème édition en allemand en 2002, Geld, Handwörterbuch der Staatswissenschaften. vol. 4
    • Traduction en 2006 en catalan par Jorge Valin, El origen del dinero
  • 1892, Die Valutaregulierung in Oesterreich Ungarn, (Le réglage de la devise en Autriche-Hongrie "traduction à vérifier"), JNS (Conrads) Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, Jena. pp39-55, pp496-515 et pp641-669.
    • Tirage à part en 1892 sous le titre : Beiträge zur Währungsfrage in Oesterreich-Ungarn (Contributions à la question monétaire en Hongrie Autriche "traduction à vérifier"), Reproduction de fac-similé, Jena, Verlag von G.Fischer
      • Repris en allemand en 1936, Friedrich Hayek, dir, Gesammelte Werke (Travaux rassemblés), Vol 4, Schriften über Geldtheorie und Währungspolitik mit einem vollständigen Schriftenverzeichnis (Écrits sur la théorie monétaire et la politique de la monnaie avec une liste bibliographique complète), London School of Economics and Political Science, London University
        • 2ème édition en 1970,
  • 1892, Der Übergang zur Goldwährung : Untersuchungen uber die Wertprobleme der osterreichisch-ungarischen Valutareform (Le passage à l'étalon-or "traduction à vérifier") - Reproduction de fac-similé, Wien ; Leipzig : W. Braumuller
    • Repris en allemand en 1936, Friedrich Hayek, dir, Gesammelte Werke (Travaux rassemblés), Vol 4, Schriften über Geldtheorie und Währungspolitik mit einem vollständigen Schriftenverzeichnis (Écrits sur la théorie monétaire et la politique de la monnaie avec une liste bibliographique complète), London School of Economics and Political Science, London University
      • 2ème édition en 1970, Gesammelte Werke, Bd. IV, 2, Aufl., Tübingen: J.C.B. Mohr (Paul Siebeck), 1-116
  • 1892, Aussagen von der Währungs-Enquête-Kommission (Notes de la commission d'Enquête sur la monnaie "traduction à vérifier")
    • Repris en allemand en 1936, Friedrich Hayek, dir, Gesammelte Werke (Travaux rassemblés), Vol 4, Schriften über Geldtheorie und Währungspolitik mit einem vollständigen Schriftenverzeichnis (Écrits sur la théorie monétaire et la politique de la monnaie avec une liste bibliographique complète), London School of Economics and Political Science, London University
      • 2ème édition en 1970,
  • 1892, Von unserer Valuta (De notre devise "traduction à vérifier"), AJZ Allgemeine Juristen Zeitung, Wien, XV/12 u.13
    • Repris en allemand en 1936, Friedrich Hayek, dir, Gesammelte Werke (Travaux rassemblés), Vol 4, Schriften über Geldtheorie und Währungspolitik mit einem vollständigen Schriftenverzeichnis (Écrits sur la théorie monétaire et la politique de la monnaie avec une liste bibliographique complète), London School of Economics and Political Science, London University
      • 2ème édition en 1970,
  • 1892, Der Gesetzentwurf betreffend die Feststellung der Kronen-währung in Oesterreich-Ungarn, JNS (Conrads) Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, Jena (Le projet de loi concernant l'établissement de la monnaie couronne en Hongrie-Autriche)
  • 1892, « La monnaie mesure de valeur », Revue d’économie politique 6, n° 2 (février) : 159-175 [lire en ligne].
    • Traduction en anglais en 2005 par Gilles Campagnolo, « Carl Menger’s “Money as Measure of Value” », History of Political Economy 37, n° 2 (Summer) : 245-261 [lire en ligne].
  • 1893, Das Goldagio und der heutige Stand der Valutareform (Le prix sur l'or et la réforme monétaire actuelle "traduction à vérifier")
    • Repris en allemand en 1936, Friedrich Hayek, dir, Gesammelte Werke (Travaux rassemblés), Vol 4, Schriften über Geldtheorie und Währungspolitik mit einem vollständigen Schriftenverzeichnis (Écrits sur la théorie monétaire et la politique de la monnaie avec une liste bibliographique complète), London School of Economics and Political Science, London University
      • 2ème édition en 1970,
  • 1893, Préface avec Alfredo Ostersetzer de la monographie faite par Eteocle Lorini sur la demande du Ministère du Trésor, La questione della valuta in Austria-Ungheria, Torino : E. Loescher
  • 1896, Préface du livre de Giovanni Montemartini, Il Risparmio nella Economia Pura (L'Épargne dans l'Économie Pure), Mailand
  • 1897, Ein Gesetz gegen Kartelle (Une loi contre les cartels), JNS (Conrads) Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik, Jena vol XIV
  • 1901, "Simmel, Georg, Philosophie des Geldes", Literarische Centralblatt, Vol 52, n°4, pp160–161
  • 1902, Commentaire sur le livre de Friedrich von Wieser paru en 1901, Die Ergebnisse und die Aussichten der Personaleinkommensteuer in Osterreich, Leipzig (Les résultats et les perspectives de l'impôt sur le revenu personnel en Autriche), LZ, Literarisches Zentralblatt, Leipzig, v. 4. I.
  • 1904, Mündliches Gutachten über die Reform der Gebäudesteuer. Stenographisches Protokoll der Enquete über die Reform der Gebäudesteuer, November-December 1903. Wien (aus der k.k. Hof- und Staatsdruckerei) 1904 (Siebente Sitzung am 26. November 1903, pp264-291) (Allocution sur la réforme du taux. Protocole sténographique de l'enquête sur la réforme du taux, November-December en 1903. Vienne (Imprimerie d'État) septième réunion du 26 novembre 1903, pp. 264-291
  • 1905, Préface du livre de Marcus Ettinger, Die Regelung des Wettbewerbes im modernen Wirtschaftssystem (Le règlement de la concurrence dans le système économique moderne), Wien, Manz
  • 1906, John Stuart Mill
    • Repris en 1935, In: Kleinere Schriften zur Methode und Geschichte der Volkswirtschaftslehre, The Collected Works of Carl Menger (volume 3), London: London School of Economics, pp283-291
  • 1911, "Lettre à Siegmund Feilbogen du 26 juin 1911", In: Siegmund Feilbogen, "L’École autrichienne d’économie politique", (1er article), Journal des Économistes, Paris, 6e série, t. XXXI, juillet 1911, n° 1, pp50-57
    • Repris en 1980, In: Gérard Jorland, "Cournot et l’avènement de la théorie de la valeur-utilité", Revue de Synthèse, Paris, tome CI, juillet-décembre, n°99-100, p233
  • 1915, Nachruf auf Eugen von Böhm-Bawerk, »Almanach der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften zu Wien«, n°65 (la nécrologie d'Eugen von Böhm-Bawerk, "l'almanach de l'Académie des sciences impériales à Vienne", n°65)
    • Repris en 1970, In: Gesammelte Werke, vol 3, J. C. B. Mohr (Paul Siebeck) Tübingen
    • Traduction italienne en 2002 par Enzo Grillo, dir, In: Sulla genesi di Capitale e Interesse, Archivio Guido Izzi, Roma, pp. 311-22

Notes et références

  1. Carl Menger, n'a pas créé le marginalisme, non pas parce que deux autres auteurs, Jevons et Walras, on simultanément publié des ouvrages traitant de l'utilité marginale ou que deux de ses prédécesseurs allemands, Hermann H. Gossen et Hans von Mangoldt ont abordé le sujet, mais parce que l'évaluation de la valeur des choses à la marge s'effectue depuis que l'être humain existe. Carl Menger a mis en valeur auprès des scientifiques, et du grand public, l'existence de cette loi universelle et atemporelle.
    "Menger n'a pas inventé l'utilité marginale dans les années 1860. Les êtres humains évaluaient déjà la valeur des choses à la marge depuis des millénaires, et certains avaient même un peu grossièrement et maladroitement décrit comment ce processus fonctionnait des siècles auparavant. Menger, en fait, a trouvé un moyen efficace pour modéliser et communiquer le marginalisme afin qu'il puisse être largement compris et apprécié. John Hood, 2005, Hayek, Strauss, and the Political Waltz, The Freeman, p24
  2. Le droit était alors la seule filière permettant d'accéder à l'étude de l'économie
  3. Gilles Campagnolo, Carl Menger, entre Aristote et Hayek : Aux sources de l'économie moderne, 2008, CNRS Editions, ISBN 2271066395
  4. Note en bas de page 171 de Gilles Campagnolo, Carl Menger, entre Aristote et Hayek, CNRS éditions, 2008.
  5. Charles Secrétan était professeur de philosophie à l'université de Lausanne. Il était un ami de Charles Gide et de Léon Walras

Pour aller plus loin

Bibliographie

Liens externes

En Français

En Anglais

En espagnol

Articles connexes

Littérature secondaire sur Carl Menger


5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.