Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Wolfgang Grassl

De Wikiberal

Wolfgang Grassl enseigne comme professeur de marketing au St. Norbert College à Green Bay, dans l'Etat du Wisconsin. Il était auparavant professeur de management College Hillsdale College et à l'école supérieure des affaires de la University of the West Indies en Jamaïque. Il a étudié l'économie, la philosophie, le commerce international dans les universités d'Autriche et à Oxford. Il a passé 12 années dans des fonctions d'encadrement dans le monde des affaires. Il a créé sa propre société de conseil en management à Vienne. En tant qu'enseignant, il est spécialisé dans l'analyse des marques et sur les problématiques fondamentales en économie et en science du management. Il a publié plusieurs ouvrages sur l'école autrichienne. Il poursuit également un programme de recherche sur la tradition intellectuelle catholique et ses conséquences pour les sciences économiques et des affaires.

L'ontologie du marketing

Wolfgang Grassl s'est penché sur l'ontologie du marketing, en particulier sur la question de savoir ce que sont les produits et les marques. Le statut ontologique des marques s'articule sur leur rapport avec les produits. Les idéalistes, au sujet des marques, les assimilent à des actes perceptuels ou cognitifs des consommateurs regroupés sous le titre de « conscience de marque » ou d'« image de marque » et ceci constituerait l'existence des marques. Selon leur vue, les outils du Marketing Mix peuvent influencer les dispositions et les attitudes mentales des consommateurs. Les théoriciens du réalisme, d'un autre côté, rejettent l'idée que les marques seraient de simples inscriptions (marques) ou des noms. Mais, ils les interprêtent comme des produits émergents avec des propriétés qui ont des 'affordances' (des moyens ou des possibilités de marquer), dans le sens de la théorie écologique de la perception de James Gibson. La force de la marque est une fonction du degré pour lesquelles les marques occupent des niches dans l'espace du produit. Le marquage, comme processus, implique de changer les frontières externes ou internes des produits. La théorie du réalisme de la marque a des implications significatives pour un nouvel appréhension des questions des effets de la publicité, de l'évaluation financière de la marque, de la nature des marques déposées et de la stratégie marketing en général. Cette théorie permet de traiter du capital de la marque comme un phénomène réel et non pas reposant sur des associations ou des attitudes telles que la fidélité à la marque, ou de fausses constructions tels que le caractère ou la personnalité de la marque.

Bibliographie

  • 1980,
    • a. Knowing that One Knows and the Causal Theory of Knowledge, International Studies in Philosophy 12, pp43-59
    • b. avec R. Haller, Dir., Language, Logic and Philosophy, Proceedings of the fourth International Wittgenstein Symposium, Wien : Hölder-Pichler-Tempsky
  • 1981,
    • a. Friedrich Waismann on the Foundations of Mathematics, In: Wolfgang Grassl, dir., "Friedrich Waismann: Lectures on the Philosophy of Mathematics", Amsterdam / Atlanta: Rodopi, pp3-25
    • b. Grenznutzenlehre und Ethik [La doctrine de l'utilité marginale et l'éthique], In: E. Morscher et R. Stranzinger, dir., Ethik. Grundlagen, Probleme und Anwendungen, Proceedings of the 5th International Wittgenstein Symposium, Kirchberg/Wechsel, 1980, Vienna: Hölder-Pichler-Tempsky, pp219-222
  • 1982,
    • a. La morale come mercato: utilitarismo e marginalismo nella filosofia morale di Mario Calderoni, In: Lucio Avagliano et Riccardo Faucci, dir., Gli Italiani e Bentham : dalla "felicità pubblica" all'economia del benessere, Rome: Franco Angeli, vol. II, pp29-41
    • b. Thinking, Picturing, and Story-Telling, In: Werner Leinfellner, Dir., Language and Ontology. Vienna: Holder-Pichler-Tempsky, pp218-221
    • c. Christian von Ehrenfels als Werttheoretiker, In: C. v. Ehrenfels, Philosophische Schriften, vol. I, Werttheorie, R. Fabian, dir., Munich: Philosophia.Ehrenfels, pp1-22
  • 1986,
    • a. avec Barry Smith, Dir., Austrian Economics: Historical and Philosophical Background. New York: New York University Press, London/Sydney: Croom Helm
    • b. Markets and Morality. Austrian Perspectives on the Economic Approach to Human Behaviour, In: Wolfgang Grassl et Barry Smith, Dir., Austrian Economics: Historical and Philosophical Background. New York: New York University Press, London/Sydney: Croom Helm, pp139-181
    • c. avec Barry Smith, A Theory of Austria, In: J. C. Nyíri, dir., From Bolzano to Wittgenstein: The Tradition of Austrian Philosophy, Vienna: Hölder-Pichler-Tempsky, pp11-30
  • 1991, “Der österreichische Beherbergungsmarkt” [“Economic Analysis of the Austrian Hotel Market”, "Analyse économique du marché des hôtels autrichiens"], In: Österreich Werbung, dir., Marketing2000. Vienna: Österreichischer Wirtschaftsverlag, pp357-363,
  • 1992, “Entwicklung des Tourismus in den neuen Marktwirtschaften: Der Übergang zu dezentralen Strukturen”, In: M. Gúcik et L. Drahovský, dir., The Transition of Tourism to a Market Economy. Banská Bystrica: Dom Techniky ZSVTS, pp76-81
  • 2000,
    • a. commentaire du livre de S. Jagpal, Marketing Strategy and Uncertainty. Oxford: Oxford University Press, Managerial and Decision Economics, 20, pp347-349
    • b. Commentaire du livre de K. L. Keller, Strategic Brand Management. Upper Saddle River, N.J.: Prentice-Hall, Journal of Consumer Marketing, 17, pp266-268
    • c. Commentaire du livre de G. L. Lilien et de A. Rangaswamy, Marketing Engineering. Computer-Assisted Marketing Analysis and Planning. Reading, MA: Addison-Wesley, Journal of Targeting, Measurement and Analysis for Marketing, 9
    • d. Commentaire du livre de J. N. Kapferer, Re-marques. Les marques à l’épreuve de la pratique, Paris: Éditions d’Organisation, Journal of Product and Brand Management, 9, pp436-438
  • 2001,
    • a. avec Christopher Welty, FOIS introduction: Ontology - towards a new synthesis, In: Formal Ontology in Information Systems archive, Proceedings of the international conference on Formal Ontology in Information Systems - Volume 2001, pp3-9
    • b. Commentaire du livre de J. P. Jones, dir., How to Use Advertising to Build Strong Brands, Thousand Oaks, CA, London & New Delhi: Sage Publications, Journal of Consumer Marketing, 18, pp77-79
  • 2002,
    • a. commentaire du livre de D. N. Martin, Be the Brand. How to Find a Powerful Identity and Use it to Drive Sales, Richmond, VA: New Marketplace, Journal of Consumer Marketing, 19, pp279-280
    • b. Commentaire du livre de A. Muther, Customer Relationship Management. Electronic Customer Care in the New Economy, Berlin, Heidelberg, New York: Springer, Journal of Consumer Marketing, 19, pp532-533

Littérature secondaire

Liens externes

1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.