Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral en vous créant un compte avec une adresse email valide. N'hésitez pas!

Mario Rizzo

De Wikiberal
Mario Rizzo
Économiste et juriste

Dates (1948 -
64e20edbb729159db4716b8f9ff22a89.jpg
Tendance école autrichienne, analyse économique du droit
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Mario Rizzo

Mario J. Rizzo, né le 6 juillet 1948, est professeur Associé d'économie et directeur adjoint du Programme de l'école autrichienne d'économie à l'université de New York. Il a obtenu ses diplômes (BA) à l'université de Fordham (1970), et (MA en 1973) ainsi que le doctorat à l'université de Chicago (1977). Il donne également des conférences à l'Institut des Etudes Humaines et il est chercheur adjoint au Cato Institute.

Ses principaux thèmes de recherche sont l'analyse économique du droit, le crime, le temps, l'éthique et l'école autrichienne d'économie.

En 1977, Mario Rizzo fait publier un papier sur la théorie d'Edward Banfield sur la relation entre la préférence au temps et le comportement délictueux. Selon Banfield, la préférence pour le présent ou pour la satisfaction du temps présent vis à vis des résultats du futur expliquerait une grande partie des comportements qui sont de nature anti-sociale. Car les bénéfices du délit sont immédiats alors que leurs coûts se révèlent dans le futur. D'un point de vue comportementaliste, la préférence pour le présent est un sujet de degré. L'existence de l'action humaine implique une préférence pour le présent ou alors chaque action serait repoussée dans le futur. Du fait de cette relativité aucun modèle de décision humaine ne pourrait être étiqueté comme défectueux, même si cette action peut conduire à un comportement que l'on réprouve. Edward Banfield considère qu'un mode de vie basé sur la préférence pour le présent est "pathologique" du fait de la "relative forte proportion de maladie mentale parmi la classe inférieure".

Mario Rizzo critique cette présentation caricaturale. Puisqu'il ne fait pas de distinction majeure entre une orientation mentale et un comportement s'orientant vers autrui. S'il est vrai que des individus psychopathologiques peuvent s'engager dans un comportement orienté vers le présent dans un proportion plus grande que le reste de la population, cela n'implique pas que les personnes préférant une situation du présent soient des psychopathes. De plus, cette théorie ne prend pas en compte des facteurs environnementaux. Certains types de comportement peuvent avoir des propriétés de survie dans certains contextes. La théorie d'Edward Banfield sur les degrés différentiels de la satisfaction du temps présent ne donne pas plus d'explication que les coûts différentiels de l'acte délictueux ou de la théorie du déterminisme situationnel. Cette dernière affirme que le comportement délictueux est déterminé par le haut degré de préférence pour le temps s'accompagnant d'autres variables.

Finalement, Mario Rizzo en vient à la question fondamentale de l'acte délictueux. Est-il intrinsèquement volontaire ? Le point fondamental de la perception de l'homme dans chaque acte de sa vie repose sur des actions libres. La notion de libre choix affecte la façon dont les individus se comportent, comme il met en relief la perception des actions des autres individus. C'est pourquoi Mario Rizzo insiste pour que les modèles comportementalistes incluent la notion de libre choix.


Bibliographie

  • 1979,
    • a. Economic costs, moral costs, or retributive justice: The rationale of criminal Law, In: Charles M. Gray, Dir., The cost of crime (London: Sage)
    • b. Dir., Time, Uncertainty and Disequilibrium, Lexington, Mass.: Lexington Books, D.C. Heath and Co
    • c. Disequilibrium and all That: An Introductory Essay, In: Mario J. Rizzo (ed.): Time, Uncertainty and Disequilibrium. Exploration of Austrian Themes"; Lexington Books, D.C. Heath and Co, Lexington, Massachusetts, pp 1-18
    • d. Uncertainty, Subjectivity and the Economic Analysis of Law, In: Mario J. Rizzo (ed.): Time, Uncertainty and Disequilibrium. Exploration of Austrian Themes"; Lexington Books, D.C. Heath and Co, Lexington, Massachusetts, Pp71-89
    • e. The Effect of Crime on Residential Rents and Property Values, American Economist, spring
    • f. The Cost of Crime to Victims: An Empirical Analysis, Journal of Legal Studies, January
  • 1981, The imputation theory of proximate cause: an economic Framework, Georgia Law Review, summer, 15 pp. 1007-1038
  • 1983, "The Economics of Termination of Parental Rights: Santosky v. Kramer", Supreme Court Economic Review,
  • 1985,
    • a. avec Gerald O'Driscoll, "Economics of Time and Ignorance", New York : Basil Blackwell
    • b. "Rules versus cost-benefit analysis in the common law", Cato Journal, 4 (3), pp865-884
      • Repris en 1999, In: Peter J. Boettke, dir., "The Legacy of Friedrich von Hayek", Aldershot, UK: Edward Elgar Publishing, pp369-415
  • 1987,
    • a. avec Frank Arnold, An Economic Framework for Statutory Interpretation, Law and Contemporary Problems, Special Symposium Issue, “Economists on the Beach, autumn
    • b. Fundamentals of Causation, Chicago-Kent Law Review, Symposium Issue on Causation in the Law of Torts
  • 1989, Commentaire du llivre de Michael Bratman, Intention, Plans and Practical Reason, Cambridge: Harvard University Press, 1987, Cultural Dynamics, 2: 258-261
  • 1992,
    • a. Austrian Economics for the Twenty-First Century, in: Bruce Caldwell and Stephan Boehm (eds.): Austrian Economics – Tensions and New Directions, Dordrecht, pp245–255
    • b. The morality of profits, and the struggle for existence, Working Paper 92–17, C. V. Starr Center for Applied Economics, New York University
    • c. Equilibrium Visions, South African Journal of Economics, 60.1, pp117-130
      • Adaptation d'un article écrit en 1991, Equilibrium Visions, Economic Research Reports, C. V. Starr Center For Applied Economics, New York University, octobre
  • 1994, “Time in Economics” In: Peter Boettke (ed.), The Elgar Companion to Austrian Economics. Brookfield, Vermont : Edward Elgar Publishing, pp111-117
  • 1995,
    • a. avec Gerald O'Driscoll, “Introduction, Time and Ignorance after ten years” in Economics of Time and Ignorance. New York : Routledge, second edition
    • b. avec Robin Cowan, Fundamental Issues in the Justification of Profits, In: Profits and Morality, Chicago: University of Chicago Press
    • c. avec Robin Cowan, Profits and Morality, Chicago: University of Chicago Press
    • d. Austrian Economics in America, Commentaire du livre de Karen Vaughn: The Migration of a Tradition, Cambridge University Press, Journal of Economic Literature, vol 33
  • 2003, avec Douglas Glen Whitman, The Camel’s Nose is in the Tent: Rules, Theories and Slippery Slopes, UCLA Law Review, 51.2, pp539-592

Littérature secondaire

  • 1980, Paul H. Rubin, Predictability and the Economic Approach to Law: A Comment on Rizzo, Journal of Legal Studies 9, pp319-34
  • 1987,
    • Charles W. Baird, commentaire du livre de Mario Rizzo et Gerald O'Driscoll, "The Economics of Time and Ignorance", Review of Austrian Economics, Vol 1
    • T. Rymes, commentaire du livre de Mario Rizzo et Gerald O'Driscoll, "The Economics of Time and Ignorance", Canadian Journal of Economics, p20

Liens externes



Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.

7684-efdur-Justice.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail concernant le droit et la justice.

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.
Outils personnels