Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Actionnaire

De Wikiberal

Répartition des actionnaires en France

En France, 9.8% des actionnaires du CAC 40 sont des individuels et 90.2% sont des institutionnels. Parmi les premiers, 9.6% sont des particuliers (6.7 millions de français) et 0.2% sont des salariés (2.3 millions d'actifs). Parmi les institutionnels, 26.6% sont des sociétés françaises ou étrangères, 40% sont des correspondants étrangers, 21% sont des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) et 2% sont des clubs ou des associations. (Source : TLB/Paris Europlace)

Les droits de l'actionnaire

  • L'actionnaire est copropriétaire de la société, il dispose d'un titre de propriété juridique sur celle-ci.
  • Il perçoit un revenu que l'on nomme dividende si l'entreprise enregistre des bénéfices et si elle choisit la stratégie de les distribuer à ses propriétaires au lieu de les incorporer dans son capital.
  • L'actionnaire est informé des comptes annuels, semestriels et trimestriels ou d'opérations ponctuelles de la société comme les opérations d'augmentation du capital ou de rachat de concurrents.
  • Il dispose d'un droit de vote lors des assemblées générales pour donner son avis sur la gestion de la société. Souvent, des alliances informelles se forment entre les différents types d'actionnaires, par exemple entre petits actionnaires et investisseurs institutionnels.

Les principales associations d'actionnaires en France

  • ADAM  : Association de défense des actionnaires minoritaires
  • ANAF  : Association nationale des actionnaires de France
  • APAL  : Association pour la promotion de l'actionnariat individuel
  • Déminor  : Défense des actionnaires minoritaires
  • FAS  : Fédération française des associations d'actionnaires salariés

Voir aussi

Citations

  • Loin d’être le prédateur tant décrié de l’entreprise, l’actionnaire est la condition de son existence : c’est celui qui engage ses fonds propres et les met à disposition de la société nouvellement créée pour lui permettre de disposer d’un patrimoine propre permettant de démarrer les opérations. De ce fait, c’est lui également qui supporte l’aléa économique, qui prend les risques. L’entreprise fait-elle faillite, et l’investissement de l’actionnaire est perdu définitivement. (Jean-François Nimsgern, Libres !!)
  • Les managers qui ne possèdent eux-mêmes pas de parts dans leur société n’ont pas plus d’intérêt pour leurs actionnaires que pour les babouins d’Afrique. (T.Boone Pickens)
Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.