Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



De la démocratie en Amérique

De Wikiberal
De la démocratie en Amérique
Democracy in America
Uploaded 85.jpg
Auteur : Alexis de Tocqueville
Genre
sociologie
Année de parution
1835 - 1840
analyse sur la démocratie représentative républicaine, et les raisons pour lesquelles elle réussit aux États-Unis lorsqu'elle fut vouée à l'échec dans tant d'autres pays.
Interwiki
Medium Amazon New Logo.jpg amazon
Index des essais libéraux
A • B • C • D • E • F • G • H • I • 

J • K • L • M • N • O • P •  Q • R • S • T • U • V • W • X • Y • Z

De la démocratie en Amérique (publié en deux livres, le premier en 1835, le second en 1840), est un texte classique français écrit par Alexis de Tocqueville sur les États-Unis des années 1830, sur les points forts et faibles du pays. Bien que le titre se traduise en anglais par On Democracy in America, il est mieux connu sous le titre Democracy in America.

Le voyage de Tocqueville en Amérique

En 1831, Alexis de Tocqueville et Gustave de Beaumont, deux français, furent envoyés par le gouvernement français pour enquêter sur le système carcéral américain. Arrivés à New York en mai, ils passèrent neuf mois en voyageant à travers les États-Unis, observant non seulement les prisons, mais plusieurs aspects de la société américaine, y compris l'économie et la politique. Tous deux séjournèrent aussi brièvement au Canada, passant quelques jours pendant l'été de 1831 dans le Bas-Canada et dans le Haut-Canada, les provinces qui devinrent le Québec et l'Ontario d'aujourd'hui.

Après être retournés en France en février 1832, tous deux soumirent leur rapport en 1833 sur le système carcéral américain qui s'intitula Du système pénitentaire aux États-Unis et de son application en France. Beaumont écrivit ensuite un roman sur les relations raciales aux États-Unis. En revanche, Tocqueville, qui était fasciné par la politique américaine, écrivit un traité d'analyse politique et sociale, De la démocratie en Amérique. L'œuvre de Tocqueville deviendra la plus influente des deux.

Résumé

De la démocratie en Amérique est d'abord et avant tout une analyse sur la démocratie représentative républicaine, et les raisons pour lesquelles elle réussit aux États-Unis lorsqu'elle fut vouée à l'échec dans tant d'autres pays.

L'œuvre se divise en deux tomes distincts, publiés indépendamment l'un de l'autre : dans son introduction au premier tome, Tocqueville annonçait d'ailleurs qu'il renonçait au second tome (décision sur laquelle, de toute évidence, il dut revenir). Plus que par leurs dates, les deux tomes se distinguent aussi par leurs thèmes. Le premier tome traite de l'impulsion que le mouvement démocratique (qui est une transformation sociale avant de se concrétiser dans des institutions politiques) donne à la forme du gouvernement, aux lois et à la vie politique - c'est-à-dire à la démocratie comme structure politique. Le second tome traite de l'influence que la démocratie (cette fois-ci tant comme transformation sociale que comme régime politique) exerce sur la société civile, c'est-à-dire sur les mœurs, les idées et la vie intellectuelle. Pour résumer, on peut ainsi dire que le premier tome est plus politique et le second plus sociologique.

Tocqueville spécula sur le futur de la démocratie aux États-Unis, et sur des dangers potientiels « à la démocratie » ainsi que des dangers « de la démocratie ». Il écrivit de la démocratie qu'elle a une tendance à dégénérer en ce qu'il décrivit comme « le despotisme radouci ». Il observa aussi que le seul rôle que put jouer la religion était dû à sa séparation du gouvernement, permettant un pays laïque convenant aux deux partis.

Importance

De la démocratie en Amérique a été publié sous de nombreuses éditions au XIXe siècle. L'œuvre devint connue immédiatement en Europe ainsi qu'aux États-Unis. Dès le XXe siècle, elle devint un classique politologique, sociologique, philosophique et historique.

Cette œuvre de Tocqueville est souvent acclamée pour avoir prédit plusieurs événements qui se manifestèrent finalement. Elle prédit correctement le débat sur l'abolition de l'esclavage où l'Amérique se déchirerait pendant sa guerre civile. Elle prédit aussi l'émergence des États-Unis et de la Russie comme les deux superpuissances du monde, menant à une bipolarisation (que le monde connaîtrait sous le nom de guerre froide). De plus, la possibilité présentée dans cet ouvrage que les citoyens en viennent à renoncer à leur liberté au profit d'une plus grande égalité se manifesta au XXe siècle sous la forme de différents totalitarismes.

La démocratie en Amérique comportait, selon Tocqueville, des faiblesses potentielles : le despotisme populaire, la tyrannie de la majorité, l'absence de la liberté intellectuelle, ce qui sembla pour lui dégrader l'administration et occasionner la chute à la politique bénéfique, à l'éducation, et aux belles lettres. De la démocratie en Amérique prédit la violence entre les partis politiques et le jugement des sages par les ignares. Que ces prédictions se manifestèrent déjà ou non est discutable.

De la démocratie en Amérique est vanté pour la perception douée de l'auteur, mais il est aussi critiqué par des intellectuels aujourd'hui pour les nombreuses lacunes qu'il présente : l'auteur n'y mentionna quasiment pas la pauvreté dans les grandes villes. On peut considérer que le temps où de Tocqueville écrivait De la démocratie en Amérique – dans les années 1830 – la pauvreté ne fut ni si répandue ni autant considérée comme une crise comme elle le devint plus tard. De plus, il y prédit la disparition complète des nations indiennes : «  Je crois que la race indienne de l’Amérique du Nord est condamnée à périr, et je ne puis m’empêcher de penser que le jour où les Européens se seront établis sur les bords de l’océan Pacifique, elle aura cessé d’exister"[1]. Affirmation confirmée sous certains aspects, si l'on admet que l'assimilation culturelle, l'usurpation d'une grande partie des terres indiennes et l'extermination des populations autochtones au cours des XIXe et XXe siècle a largement altéré l'existence et l'identité des peuples primitifs d'Amérique du nord.


Notes et références de l'article

  1. Alexis de Tocqueville, De la démocratie en Amérique I, GF Flammarion, Paris, 1981, p.438

Voir aussi

Articles connexes

Liens et documents externes

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.