Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Edward Grey

De Wikiberal

Edward Grey (Londres, 25 avril 1862 – Fallodon, Northumberland, 7 septembre 1933), 3e baronnet puis 1er vicomte Grey de Fallodon (Northumberland), est un homme politique libéral et ornithologue britannique.

Edward Grey a occupé le poste de ministre des Affaires étrangères (Foreign Secretary) du Royaume-Uni de 1905 à 1916, soit plus longtemps que quiconque avant et après lui.

À la veille de la Première Guerre mondiale, il confie à un ami : « Les lampes s'éteignent dans toute l'Europe... Nous ne les reverrons pas s'allumer de notre vivant »

Histoire du Royaume-Uni
Edward Grey
Homme politique

Dates 1862-1933
Ed Grey.jpg
Tendance
Origine Royaume-Uni Royaume-Uni
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Edward Grey

Un héritier

Fils du colonel George Henry Grey, petit-fils de Sir George Grey, baronet de Fallodon, importante figure politique libérale et apparenté au premier ministre Charles Grey, il a été élevé par son grand-père qui l’envoie à Winchester College (1876) puis à Oxford (Balliol College) en 1880.

Il se montre un étudiant indolent et un champion de jeu de paume (real tennis). La mort de son grand-père fait de lui sir Edward Grey et il achève difficilement ses études sans véritable plan de carrière. Il se retrouve secrétaire assistant du chancelier de l’Échiquier, un emploi non payé et se découvre un intérêt pour la politique.

L’homme politique libéral

Choisi par le parti libéral, il se fait élire député à 23 ans devenant le « Baby of the House » et garde son siège aux élections de 1892. A sa grande surprise, William Gladstone en fait le sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères sous l’autorité de lord Rosebery puis de lord Kimberley. Il quitte sans regrets ses fonctions après la défaite libérale de 1895. Allié de Herbert Henry Asquith, il devient ministre des Affaires étrangères en 1905 et va conserver le poste pendant 11 années.

Malgré son manque de connaissances en diplomatie et langues étrangères, Edward Grey a été un ministre plutôt compétent : il négocie le traité d'Entente avec la Russie en 1907, et le règlement pacifique de la crise d'Agadir (1911), se montrant résolu à s’opposer à l’expansion de la puissance allemande et à soutenir la position française. Il est fait chevalier de la jarretière en 1912.

Il joue un rôle clef dans la crise de juillet 1914, notamment par une médiation impuissante pour régler le conflit entre l’Autriche-Hongrie et la Serbie et en ne montrant pas clairement la détermination du Royaume-Uni de défendre la Belgique pour protéger sa neutralité. Il demeure en place jusqu’au retrait d’Asquith, le suivant dans l’opposition à David Lloyd George en décembre 1916.

Il devient cette même année 1916 vicomte Grey de Fallodon ce qui lui ouvre la Chambre des Lords.

Ambassadeur aux Etats-Unis (1919-1920), il est leader du parti libéral à la chambre des Lords (1923-1924) mais il devient peu à peu aveugle. Il a été chancelier de l’université d’Oxford de 1928 à 1933.

Marié deux fois, il n’a eu aucun enfant.

liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.