Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Francesco Giavazzi

De Wikiberal
Francesco Giavazzi
Économiste

Dates né en 1949
Francesco Giavazzi.JPG
Tendance Libéral classique
Origine Italie Italie
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Francesco Giavazzi

Francesco Giavazzi, né à Bergame en 1949, est un économiste italien, qui enseigne actuellement à l'université Bocconi à Milan et au MIT aux États-Unis. Depuis les années 2000, il travaille principalement avec l'économiste italien Alberto Alesina.

Biographie

Il suit une formation d'ingénieur électrique à l'institut polytechnique de Milan, puis oblique vers l'économie et obtient son doctorat au MIT en 1978[1].

Il a depuis enseigné à l'université Bocconi à Milan, tout en étant professeur visitant au MIT. Il a également exercé de nombreuses fonctions de direction dans de grandes entreprises italiennes ou dans les ministères. Il a également siégé parmi le conseil économique du président de la commission européenne.

Il est membre du NBER (National Bureau of Economic Research) et de son équivalent européen (Centre for Economic Policy Research de Londres).

Il est éditorialiste dans le quotidien italien Corriere della Sera et contribue aux sites d'information économique Voxeu.org et LaVoce.info.

Il a été décoré de l'ordre du mérite de la république italienne en 2002.

Travaux

Il a principalement travaillé sur les problématiques monétaires.

En 2005, il publie Lobby d'Italia à la Biblioteca Universale Rizzoli. Il y dénonce les scléroses de l'économie italienne, ralentie par les privilèges accordés à certains métiers ou corporations comme les pharmaciens, les notaires, les avocats, etc.

Il est très critique du « modèle social européen » actuel, condamné selon lui au déclin si il ne se réforme pas. Il développe ainsi (avec Alberto Alesina) dans The future of Europe, Reform or Decline l'idée selon laquelle il n'existe pas de « Troisième Voie » entre le modèle américain et européen; pour se réformer, l'Europe doit selon lui développer les incitations individuelles, accentuer le rôle du marché et permettre une plus grande mobilité des individus, en particulier pour que les pauvres ne soient plus condamnés à le rester.

Dans un livre publié en 2007 à nouveau avec Alberto Alesina, il développe l'idée que le libérisme ou libéralisme de laissez-faire est profondément une idéologie de gauche, en ce qu'il réduit les privilèges et permet dans les faits d'améliorer la situation des plus pauvres, là où le « modèle » actuel, tant en Italie qu'en France, n'a réussi principalement qu'à augmenter la pression fiscale sans réduire la pauvreté. Ils écrivent ainsi : « Notre argument est que ce sont les objectifs traditionnellement chers aux partis de gauche européens – comme la protection des plus faibles ou le refus de trop grandes inégalités et des privilèges – qui doivent les amener à adopter des politiques pro-marché. Ce qui a souvent été la norme depuis les années 1960, comme une forte règlementation, la protection des statuts, un secteur public très développé qui ne bénéficie pas aux plus pauvres mais aux plus connectés et impose de lourds prélèvements, des universités qui produisent la médiocrité au nom du principe d’égalitarisme (alors que les très riches se débrouillent d’une manière ou d’une autre pour obtenir une bonne éducation), tout cela n’est pas seulement inefficace, mais socialement injuste. »

Œuvres principales

  • 1988, The European Monetary System, avec Stefano Micossi, et Marcus Miller
  • 1989
    • a. The European Monetary System, avec Stefano Micossi, et Marcus Miller
    • b. Limiting Exchange Rate Flexibility: The European Monetary System, avec Alberto Giovannini
  • 1997, Emu: Getting the End-Game Right, avec David Begg et Charles Wyplosz
  • 1998, Monitoring the European Central Bank: Report No. 1, avec David Begg, Paul De Grauwe et Charles Wyplosz
  • 2001
    • a. Nice Try: Should the Treaty of Nice Be Ratified? : Monitoring European Integration II, avec Richard E. Baldwin et Erik Berglof
    • b. Preparing the Ecb for Enlargement, avec Richard Baldwin, Erik Berglof et Mika Widgren
    • c. Le verità scomode
  • 2004, Transparency, Risk Management and International Financial Fragility: Geneva Reports on the World Economy 4, avec Mario Draghi et Robert Merton
  • 2005
    • a. Inflation Targeting, Debt, And The Brazilian Experience, 1999 To 2003, avec Ilan Goldfajn, et Santiago Herrera
    • b. Lobby d'Italia
  • 2006, The Future of Europe: Reform or Decline, MIT Press, avec Alberto Alesina (réédition 2008)
  • 2007, Il liberismo è di sinistra, Il Saggiatore, avec Alberto Alesina

Notes et références

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.