Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Free Market Foundation

De Wikiberal

La "Free Market Foundation" (fondation du marché libre) fut créé en 1975. C'est une organisation sans but lucratif installée en Afrique du sud. Elle favorise une société ouverte, la rule of law, la liberté personnelle, économique et celle de la presse. Ses plaidoyers reposent sur les composantes fondamentales que sont les droits de l'homme et la démocratie fondée sur des principes libéraux. Comme ressources financières, elle reçoit des adhésion, des dons et des abonnements pour ses publications sur le fonctionnement du libre marché.

Historique

La FMF ("Free Market Foundation") a été créé, en 1975, pour contrer l'intervention du gouvernement de l'époque de plus en plus croissante dans l'économie. Le protectionnisme, l'inflation élevée, le contrôle des prix, la bureaucratie et l'application implacable de la discrimination raciale ont tous progressé dans les années 1970. En 1977, la FMF est devenu un organisme national lorsqu'elle a reçu le soutien de grandes institutions, y compris de la SACOB, AHI, NAFCOC, TUCSA, National Black Consumer Union et National Consumer Union. Les représentants des grandes entreprises ont joué un rôle actif dans la reconstitution de la Fondation.

Le livre, "Afrique du Sud: la Solution", paru en 1986 et "Let the People Govern" (Laissez le peuple gouverner), de Leon Louw et de Frances Kendall (un projet lancé par la FMF) ont fourni à tous les Sud-Africains des propositions positives pour un règlement constitutionnel pacifique sur la base des principes de la démocratie directe sur lesquels fonctionne le gouvernement suisse. Ces livres et les travaux qui ont suivi de ces deux auteurs ont eu une influence indéniable sur le processus de négociation en Afrique du Sud.

La FMF a convoqué ce que l'on appelait le « caucus d'affaires », par lequel les dirigeants d'entreprises ont négocié avec succès pour l'inclusion des droits de propriété dans la Déclaration des droits constitutionnels. Les observations de la FMF aux comités constitutionnels parlementaires ont contribué, par exemple, à la dévolution des pouvoirs exclusifs aux niveaux locaux et régionaux.

En raison des circonstances malheureuses dans le pays, à des égards semblables à celles des années 1970, la Fondation s'est de nouveau réorganisée afin de mieux répondre aux problèmes auxquels le pays est confronté. Lors d'une assemblée générale extraordinaire tenue le 15 mai 2012, les membres de la Fondation ont élu un nouveau conseil d'administration, présidé par Herman Mashaba, qui a déclaré: "Je ne voulais pas regarder en arrière dans trois ans et dire, je n'ai rien fait ! "

Comité de conseil

  • Président horaire à vie : Sam Motsuenyane