Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Georges Palante

De Wikiberal
Georges Palante
Philosophe

Dates 1862 - 1925
150px-Palante-1914.png
Tendance Anarchiste individualiste
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Georges Palante
Catallaxia Librairal

Georges Palante (20 novembre 1862 - 5 août 1925) est un philosophe français.

Biographie

Natif du Pas-de-Calais, il est licencié ès lettres, puis agrégé de philosophie. C'est au lycée de Saint-Brieuc qu'il exerça pendant ses 27 dernières années. Parallèlement, il accomplissait son œuvre de philosophe, publiant des articles dans des revues (tenant, pendant 13 ans, la chronique philosophique au Mercure de France...), et des essais.

Individualiste hors toute chapelle, il admirait Schopenhauer et Nietzsche et très tôt s'intéressa aux travaux de Freud.

Georges Palante s'est donné la mort pour des raisons non réellement déterminées, mais il était atteint d'acromégalie, une maladie dégénérative grave, qui ne se soignait pas à l'époque, et qui lui rendait la vie de plus en plus douloureuse.

Sa destinée posthume a été assurée par Louis Guilloux (qui fut un moment son ami intime, et qui fit intervenir son personnage dans plusieurs de ses romans, dont Le Sang noir), Jean Grenier (qui lui-même influença Albert Camus), et récemment Michel Onfray (Physiologie de Georges Palante, portrait d’un nietzschéen de gauche).

Ses œuvres ont été rééditées récemment, d'abord quelques titres aux éditions Folle Avoine, puis des Œuvres philosophiques quasi-complètes chez Coda en 2004.

Citations

  • « Les décisions sont de moins en moins prises par des individus ; elles sont prises, en apparence, par des comités, des commissions, c’est-à-dire des entités à peu près anonymes et irresponsables. L’impunité de groupe est un fait social significatif et peu rassurant. C’est un symptôme de rapetissement intellectuel et moral, c’est un indice d’une moindre intensité de vie. C’est une forme d’humanité diminuée. »
  • « Le mélange des races, de même que l’interférence des cultures et des influences sociales dans un même cerveau, produit des individualités plus complexes, plus riches et plus délicates. »
  • « Telle religion, telle civilisation pourra peut-être encore, comme cela a eu lieu dans le passé, se cristalliser dans tel dogme métaphysique, scientifique ou moral. Mais l’humanité, dans son ensemble, ne veut pas de dogmes et les brise les uns après les autres. »
  • « Il n’y a point de démocratie vraie sans une aristocratisation de la foule. »
  • « Je n’ai pas d’idéal social. Je crois que toute société est par essence despotique, jalouse non seulement de toute supériorité, mais simplement de toute indépendance et originalité. J’affirme cela de toute société quelle qu’elle soit, démocratique ou théocratique, de la société à venir comme de celle du passé et du présent. - Mais je ne suis pas plus fanatique de l’individu. Je ne vois pas dans l’individu le porteur d’un nouvel idéal, celui qui incarne toute vertu. Je détruis toute idole et n’ai pas de dieu à mettre sur l’autel. »

Œuvres

  • 1893 Introduction et traduction de l'ouvrage de Th. Ziegler, La question sociale est une question morale, Alcan
  • 1899 L'esprit de corps, la Revue Philosophique
  • 1900
    • a. L'esprit administratif, article dans « la Revue Socialiste »
    • b. Le mensonge de groupe, article dans « la Revue Philosophique »
    • c. L'esprit de petite ville, article dans « La Plume »
    • d. Le dilettantisme social et la philosophie du "Surhomme", article dans « la Revue Philosophique »
  • 1901
    • a. Précis de sociologie, Alcan
    • b. L'esprit de famille et la morale familiale, article dans « la revue Socialiste »
    • c. Les dogmatismes sociaux et la libération de l'individu, article dans « la Revue Philosophique »
  • 1902
    • a. L'impunité de groupe, article dans « la Plume »
    • b. La mentalité du révolté, article dans « la Revue du Mercure de France »
    • c. L'embourgeoisement du sentiment de l'honneur, article dans « la Plume »
    • d. La téléologie sociale et son mécanisme, article dans « la Revue Philosophique »
    • e. L'esprit de classe. L'esprit étatiste. L'esprit de ligue. L'esprit démocratique et l'esprit grégaire, article dans « la Plume »
  • 1903
    • a. L'esprit mondain en démocratie, article dans « la Plume »
    • b. L'idole pédagogique, article dans « la revue Philosophique »
    • c. Le bovarysme : une moderne philosophie de l'illusion, article dans « la revue du Mercure de France »
  • 1904
    • a. Combat pour l'individu, Alcan, 233 pages. Reprise de 15 articles parus entre 1899 et 1903
    • b. Deux points de vue en sociologie. Le point de vue intellectualiste et le point de vue du vouloir-vivre, article dans « la Revue des Idées »
  • 1905
    • a. Sur quelles valeurs s'appuyer pour fonder une sociologie, article dans « la Revue des Idées »
    • b. Amitié et socialité, article dans « la Revue philosophique »
  • 1906 L'ironie. Étude psychologique, article dans « la Revue philosophique »
  • 1907 Anarchisme et Individualisme. Étude de psychologie sociale, article dans « la Revue philosophique »
  • 1908
    • a. La Sensibilité individualiste, article dans « la revue du Mercure de France »
    • b. Deux types d'immoralisme, article dans « la Revue philosophique »
  • 1909
    • a. La sensibilité individualiste, Alcan, 140 pages. Reprise de 5 articles parus entre 1905 et 1908, [lire en ligne]
    • b. Psychologie du scandale, article dans « la Revue des idées »
    • c. L'esprit prêtre laïc, article dans « la revue du Mercure de France »
    • d. La sociologie de G. Simmel, compte rendu dans « la Revue philosophique »
  • 1910 Jules de Gaultier, article dans « la Revue des idées »
  • 1912
    • a. La philosophie du bovarysme, Jules de Gauthier, Mercure de France, Les hommes et les idées, 80 pages, reprise de deux articles parus dans la revue des idées
    • b. Les antinomies entre l'individu et la société, Alcan, 292 pages
    • c. Autour d'une thèse refusée en Sorbonne, article dans « la revue du Mercure de France »
  • 1914 Pessimisme et individualisme, Alcan, 166 pages, [lire en ligne]
  • 1916 Nostalgie et futurisme, article dans « la Revue philosophique »
  • 1917 La sentimentalité. Étude psychologique, article dans « la revue du Mercure de France »
  • 1919 Du nouveau en politique ! Des problèmes nouveaux ! Des partis nouveaux ! Des hommes nouveaux !, Duperret, 32 pages
  • 1921 La lenteur psychique, article dans « la revue du Mercure de France »
  • 1923 Sur le style des philosophes, article dans « le Monde Nouveau »
  • 1924 Une polémique interrompue… ou le bovarysme : un bluff philosophique, Imprimerie moderne, Saint Brieuc

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.