Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Guillaume Ier de Wurtemberg

De Wikiberal

Guillaume Ier de Wurtemberg, en allemand Wilhelm I. Friedrich Karl von Württemberg, né à Lubin (Pologne) dans l'ancien état prussien, le 27 septembre 1781, et décédé à Stuttgart le 25 juin 1864, a été de 1816 à 1864 le second roi de Wurtemberg. Il était le fils de l'électeur Frédéric III devenu le roi Frédéric Ier de Wurtemberg et d'Augusta de Brunswick-Wolfenbüttel.

Guillaume Ier de Wurtemberg
Homme politique

Dates 1781-1864
Wilhelm I.jpg
Tendance
Origine Allemagne Allemagne
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Guillaume Ier de Wurtemberg

Trois reines pour un roi

En 1808, Napoléon qui veut faire des monarchies d'Allemagne du sud des états-tampons entre la France et l'Autriche, lui fait épouser une princesse catholique Caroline-Auguste de Bavière (1792-1873), fille du roi Maximilien Ier Joseph et de feue Wilhelmine de Hesse-Darmstadt, belle-sœur d'Eugène de Beauharnais. Le prince a 27 ans, la princesse 16. « Nous sommes des victimes de la politique » dit-il à la jeune mariée. Le mariage n'est pas consommé et annulé dès 1814 à la chute de l'Empire français. Dès 1816, Caroline-Augusta se remarie avec l'empereur François Ier d'Autriche veuf pour la troisième fois.

Quant à Guillaume, il contracte une union brillante en épousant le 24 janvier 1816 l'amour de sa vie, Catherine de Russie, fille du défunt tsar Paul Ier et veuve du duc d'Oldenbourg, avec qui il va avoir deux filles dont Sophie (1818-1877) épouse de Guillaume III des Pays-Bas (1817-1890). L'idylle sera pourtant de courte durée la reine Catherine mourant dès 1819, à l'âge de 31 ans.

À 39 ans, veuf et toujours sans héritier, Guillaume Ier, à la recherche d'un fils, épouse en 1820 une cousine de 19 ans sa cadette, Pauline de Wurtemberg, fille du duc Louis-Frédéric avec qui, il va avoir trois enfants dont un fils et héritier : le futur Charles Ier (1823-1891). Cependant, l'harmonie du couple va être ternie par la liaison de Guillaume Ier avec une comédienne et la reine Pauline finit par s'installer en Suisse. Le roi ne la mentionne même pas dans son testament.

Le règne

Après le décès de son père, Guillaume devient le 30 octobre 1816 le second roi de Wurtemberg. Le 27 août 1819, il publie un décret, accordant à ses sujets la liberté de foi, réduisant les impôts et les libérant du service militaire. Il donne en septembre 1819 une constitution au pays avec un parlement bicaméral, en conformité avec la promesse faite par son père. Le commencement de son règne commence par une forte crise économique dans le royaume de Wurtemberg. Pour y remédier, Wilhelm préserve l'agriculture, base nécessaire pour la nourriture de ses sujets, d’où le surnom de « le roi des agriculteurs ». Éleveur passionné de chevaux, il encourage l'élevage, l'artisanat et la viticulture. Wilhelm fonde le 20 novembre 1818 « l' Institut agricole », devenu depuis une université, la Société pour l'amélioration du vin (1825), l'Association viticole (1828) et la Coopérative vinicole (1854). Son règne est marqué par les débuts de l’industrialisation et la construction de lignes de chemins de fer (à partir de 1845) dans le cadre du Zollverein (1834).

Le royaume est peu touché par les mouvements révolutionnaires de 1848 : le roi renvoie ses ministres et appelle au pouvoir des hommes plus marquées par les idées libérales. Une nouvelle constitution est mise en place supprimant la chambre haute. Mais dès que le reflux révolutionnaire se fait sentir, en 1849, Guillaume rappelle ses ministres et revient sur les concessions accordées, rétablissant la constitution de 1819.

Liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.