Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Herbert Giersch

De Wikiberal
Herbert Giersch
économiste

Dates 1921-2010
Herbert giersch.jpg
Tendance société du Mont-Pèlerin
Origine Allemagne Allemagne
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Herbert Giersch

Herbert Giersch, était un économiste allemand, né le 11 Mai 1921 à Reichenbach, en Silésie. Il est décédé le 22 juillet 2010 à l'âge de 89 ans, à Sarrebruck, en Allemagne.

Après le service militaire, Herbert Giersch a étudié l'économie à Wroclaw, à Kiel et à Münster. Il fut diplômé en 1948 et il a obtenu son habilitation en 1950. En 1951, puis de 1953 à 1954, il a travaillé à l'OECE (aujourd'hui OCDE) à Paris, où il s'est lié d'une amitié très forte avec l'économiste Robert Solow qui a duré jusqu'à sa mort. Après un poste d'assistant à Munster et professeur invité à Brunswick, Herbert Giersch fut professeur d'économie à l'Université de la Sarre à Sarrebruck, où il a enseigné de 1955 à 1969. De 1969 à 1989, il fut professeur d'économie à l"université Christian-Albrechts à Kiel et il était, en même temps, président de l'Institut d'économie mondiale de Kiel. En 1962 et de nouveau entre 1977 et 1978, Herbert Giersch fut professeur invité à l'Université de Yale à New Haven, aux Etats-Unis. Il fut président de la société du Mont-Pèlerin de 1986 à 1988, succédant à James M. Buchanan et cédant sa place à Antonio Martino.

Herbert Giersch a reçu de nombreuses récompenses, dont trois doctorats honorifiques et le prix Ludwig Erhard et la Croix fédérale du Mérite. Il était membre honoraire de l'American Economic Association et, à partir de 1991, membre de l'Ordre Pour le Mérite des Sciences et des Arts.

Dans ses premiers travaux dans les années 1950, Herbert Giersch a abordé des questions d'économie internationale, d'économie régionale et d'intégration économique. Dans les années soixante, il s'est intéressé aux questions de politiques économiques, à la croissance, à la lutte contre l'inflation et à la stabilité externe. En tant que membre fondateur du Conseil consultatif sur l'évaluation du développement économique, il est devenu un éminent défenseur des politiques fondées sur la science. Une réévaluation du Deutschemark et, la transition vers des taux de change flexibles étaient ses préoccupations premières. Les questions de salaires axées sur la stabilité et la politique budgétaire sont venus également au premier plan. À partir des années soixante-dix, le travail d'Herbert Giersch s'est porté sur des questions de développement économique mondial. Dans une série d'articles, il interprète la croissance mondiale comme un processus d'augmentation de la connaissance et de « destruction créatrice », en faisant référence à Joseph Schumpeter, dont les régions les plus pauvres du monde devraient bénéficier dans le cadre de rattrapage des pays en développement.

En plus de l'accent de son travail dans l'enseignement et la recherche, la vie d'Herbert Giersch fut en prise avec les questions du bien-être public, de l'éthique et de l'économie de marché. Il ne désirait pas que l'économie soit restreinte dans un champ absrait mais il souhaitait qu'elle donne à l'entreprise des réponses aux problèmes économiques, sociaux et politiques urgents - dans le cadre d'une économie de libre marché.

Bibliographie

  • 1955, “Stages and Spurts of Economic Development”, In: Léon H. Dupriez,, dir., Economic Progress, Papers and Proceedings of a Round Table held by the International Economic Association, pp194-195
  • 1974, Index Clauses and the Fight against Inflation, In: Essays on Inflation and Indexation, Washington, D.C.: American Enterprise Institute pp1-24
  • 1979, Aspects of Growth, Structural Change, and Employment: A Schumpeterian Perspective, Weltwirtschaftliches Archiv, 115, pp629–652
  • 1983, avec Frank Wolter, Towards an Explanation of the Productivity Slowdown: An Acceleration-Deceleration Hypothesis, The Economic Journal, Vol. 93, n°369, Mar., pp35-55
  • 1984, The age of Schumpeter, American Economic Review, Papers and Proceedings, 74, pp103-109
  • 1985,
    • a. avec O. Blanchard, R. Dornbusch, H. Drèze, R. Layard et M. Monti, "Employment and Growth in Europe : A Two-Handed-Approach", Brussels, CEPS Paper, N°21
    • b. "Eurosclerosis", Kiel Discussion Papers, n° 112, October, Kiel.
  • 1988, dir., Macro and Micro Policies for More Growth and Employment, Tübingen,
  • 1992,
    • a. avec Karl-Heinz Paqué et Holger Schmieding, The Fading Miracle: Four Decades of Market Economy in Germany. Cambridge: Cambridge University Press
    • b. dir., "Money, Trade and Competition. Essays in Memory of Egon Sohmen", Springer
  • 1993, Labor, Wage and Productivity, In: Herbert Giersch, dir., Openness for Prosperity: Essays in World Economics, Cambridge: MIT Press
  • 1997,
    • a. "Economic Dynamism: Lessons From German Experience", In: Hardy Bouillon, dir., "Libertarians and Liberalism. Essays in Honour of Gerard Radnitzky", Suffolk, Gran Bretaña: Ipswich Book Company, pp260-273
    • b. dir., "Privatization at the End of the Century", Springer
  • 1998, dir. "Merits and Limits of Markets", Springer
Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.