Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Ingo Pellengahr

De Wikiberal

Ingo Pellengahr est né en Allemagne en 1952. Il a étudié l'économie à l'Université de Heidelberg en Allemagne jusqu'à obtenir un doctorat en économie à l'Université de Francfort en 1993. Il a poursuivi ses études post-universitaires en tant qu'"Austrian Fellow" à l'Université de New York aux USA. Il a ensuite tenu des postes d'enseignant en économie dans les universités de Heidelberg et de Mannheim en Allemagne.

Ses travaux ont porté sur une réévaluation de la théorie subjectiviste de l'intérêt en s'appuyant sur les théories de l'école autrichienne et principalement sur la définition de la préférence temporelle. Cette théorie a été développée en particulier aux États-Unis sur les fondements de la théorie de l'intérêt d'Eugène Böhm-Bawerk. Dans les années 1970 et 1980, la renaissance de l'école autrichienne a contribué au renouveau d'une théorie de la préférence "purement subjective" et temporelle de l'intérêt. On retrouve, donc, dans son analyse, les théoriciens qui sont au cœur de l'analyse autrichienne : la théorie de l'intérêt d'Eugène Böhm-Bawerk, la théorie de la capitalisation de Frank Fetter, la théorie pure de la préférence temps de Ludwig von Mises et son développement par Murray Rothbard sans oublier un apport un peu plus néo-classique comme la théorie de l'impatience d'Irving Fisher.

Ingo Pellengahr fait une étude critique de la séquence historique de toutes les versions connues de la théorie subjectiviste de l'intérêt et il propose une reformulation de la théorie de l'intérêt selon une base essentialiste de Carl Menger, fondateur de l'école autrichienne d'économie. Outre, le fait de réunir l'école autrichienne presque au grand complet, l'analyse d'Ingo Pellengahr permet de mettre en valeur les problèmes sociaux et économiques occasionné par le taux d'intérêt.

Publications

  • 1986,
    • a. "Austrians Versus Austrians I: A Subjectivist View of Interest", In: In: Malte Faber, dir., Studies in Austrian Capital Theory, Investment and Time. Berlin: Springer-Verlag, pp60-77
    • b. "Austrians Versus Austrians II, Functionalist Versus Essentialist Theories of Interest", In: Malte Faber, dir., Studies in Austrian Capital Theory, Investment and Time. Berlin: Springer-Verlag
  • 1996, The Austrian Subjectivist Theory of Interest: An Investigation into the History of Thought, Frankfurt/M., Berlin, Bern, New York, Paris, Wien

Littérature secondaire

  • 1999, Anthony M. Endres, commentaire du livre d'Ingo Pellengahr, "The Austrian Subjectivist Theory of Interest: An Investigation into the History of Thought", History of Political Economy, 31(4), pp774-775