Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Philippe Herlin

De Wikiberal
Philippe Herlin
Économiste, webmilitant

Dates Né en 1967
Tendance
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation Il faut sortir de la logique étatiste que partage l'ensemble de la classe politique française à quelques nuances près. Je fais mien le slogan de Ronald Reagan : « L'Etat n'est pas la solution, c'est le problème ».
inter lib.org sur Philippe Herlin

Philippe Herlin, né en 1967[1], est un économiste indépendant et essayiste français. S'il se revendique du libéral-conservatisme, ses prises de position l'éloignent du libéralisme et le rapprochent plutôt du conservatisme.

Présentation

Economie

Il est docteur en économie du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) suite à une thèse soutenue en 2012 sur "La remise en cause du modèle classique de la finance par Benoît Mandelbrot et la nécessité d’intégrer les lois de puissance dans la compréhension des phénomènes économiques"[2]. Il a également un DEA de Finance de Paris Dauphine obtenu en 1991[3] et une maîtrise d'économétrie de Paris 10 Nanterre.

Il est chargé de cours au CNAM[réf. nécessaire]. Il inscrit ses travaux dans la filiation de Benoît Mandelbrot (mathématicien français inventeur des fractales), de Nassim Nicholas Taleb (théorie du Cygne Noir), et de l'école autrichienne d'économie. Il obtient en 2011 le prix du Jury du Prix Turgot pour son ouvrage "Finance, le nouveau paradigme" (Eyrolles, 2010) dans lequel il s'intéresse à l'application des théories fractales à l’économie. Il s'intéresse également à l'or et aux monnaies complémentaires telles que bitcoin.

Politique

Il a été engagé en politique : de 2002[4] ou 2004 à juillet 2008[5], il est membre du Front National[6]. Il collabore auprès de différents élus FN en Lorraine et en Île de France, dont Louis Alliot[7]. Il est conseiller culture du parti et intervient à ce titre dans différents médias[8],[9]. Il est candidat à trois élections pour le parti frontiste (régionales en 2004[10], législative partielle en 2005 à Nancy[11] et tête de liste FN pour les municipales de 2008 à Paris XVe[12]) mais n'est pas élu. Il quitte le FN la même année suite à ce qu'il qualifie de « virage étatiste » du parti[13].

Il adhère en 2012 à l'UMP. Son programme alors se veut « libéral-conservateur » (libéral économiquement, conservateur sociétalement) et prône des alliances locales mais non nationales avec le Front National[14]. Il brigue sans succès la présidence de l'UMP aux élections de novembre 2012[15]. Il fait une nouvelle tentative pour l'élection de 2015 mais n'a pas les parrainages nécessaires pour être candidat.

En 2017, il se prononce dans la revue d'extrême droite Lectures Françaises pour "l’expulsion des islamistes vivant en France, c’est à dire, grosso modo, la moitié des musulmans présents en France"[16].

Publications et présence médiatique

Il a écrit une demi-douzaine d'ouvrages sur la finance, l'économie ou le terrorisme.

Il édite une lettre payante, "La Lettre Stratégie et Conseil" avec le groupe Vauban de Bill Bonner, et écrit pour la société de vente et de stockage d'or Goldbroker ainsi que pour Contribuables Associés pour qui il a réalisé une étude sur la baisse des dépenses publiques[17].

Il intervient aussi régulièrement dans les médias, dont le site Economiematin.fr, TV Libertés[18], l'agence de presse russe Sputnik[19] RMC ou dans des conférences[20].

Entrepreneur, il a lancé le site de téléchargement Classical Music Mobile, désormais en suspens. Ancien critique musical en musique classique, il a également participé à la production de notes sur la culture pour Marine Le Pen et écrit régulièrement pour Economiematin.fr sur le marché de l'art[21].

Citations

  • « Il faut sortir de la logique étatiste que partage l'ensemble de la classe politique française à quelques nuances près. Je fais mien le slogan de Ronald Reagan : « L'État n'est pas la solution, c'est le problème ». »
  • « La charge de la dette dans le budget de l'État, c'est uniquement les intérêts. C'est comme si un ménage se contentait de payer les intérêts de son emprunt sans jamais payer le principal. L'État fait cela. Il n'a pas les moyens de rembourser le principal. Quand un emprunt arrive à échéance, l'État en émet un autre de façon à rembourser les créanciers. Il fait rouler la dette. Quand un ménage fait ça, on dit qu'il fait de la cavalerie. Mais l'État fait ça depuis que les déficits ont commencé en 1974. »

Livres

  • 2010, Finance - Le nouveau paradigme, Eyrolles (Prix spécial Turgot 2011)
  • 2012,
    • L'or, un placement d'avenir - Guide pratique : comment acheter et gérer de l'or, Eyrolles. Réédition en 2017
    • France, la faillite, Eyrolles
    • Repenser l'économie - Mandelbrot, Pareto, cygne noir, monnaies complémentaires... les nouveaux concepts pour sortir de la crise, Eyrolles
  • 2013, La révolution du bitcoin et des monnaies complémentaires, Eyrolles
  • 2015, Apple, Bitcoin, Paypal, Google : la fin des banques ? : Comment la technologie va changer votre argent, Eyrolles
  • 2016, "J'étais pas au courant qu'c'était des terroristes !" : Jawad, l'islam et les attentats du 13 novembre 2015 à Paris", Les Editions de Paris - Max Chaleil

Notes et références


5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.